Histoire : les secrets du calendrier Maya

La civilisation Maya excellait en astronomie, science liée à la religion et au calendrier, qui réglait la vie quotidienne et servait à prédire l'avenir
15

Une importante découverte allait permettre de découvrir et de comprendre le fameux calendrier maya (civilisation meso-américaine de -500 au IXème siècle). Celui-ci était indispensable dans une civilisation où avec l'astronomie et la religion, qui sont tout trois étroitement liés, il définissait les grandes lignes de leur existence.

Un livre nommé Codex révélant les mystères du calendrier maya

Lorsqu’au XVIème siècle les conquistadors espagnols ramenèrent avec eux du nouveau monde un manuscrit apparemment sans importance, ils ne se doutèrent pas du poids historique et scientifique de celui-ci. Nommé codex dresdensis (car il est conservé à la bibliothèque de Dresde), ce livre (bande de papier à hiéroglyphes, pliée en accordéon, et fabriquée en écorce battue) contient les dates du calendrier, les calculs des dates des éclipses solaires ou de la position de Vénus dans le ciel un jour précis, etc. Il n’existe que 4 codex dans le monde, car les autres furent brûlés par les espagnols. Ces manuscrits où sont notées les observations astronomiques des mayas permirent entre autre de comprendre leurs calendriers, l’astronomie et la religion maya.

Calendriers lunaires, solaires, etc. : une vie rythmée par les étoiles

Grâce à leurs observations et à leurs connaissances en mathématiques (qui leur permettait notamment de manipuler de grands nombres et de réaliser des calculs précis), les mayas ont mis en place une vingtaine de calendriers, dont certains étaient très complexes. Les plus rependus étaient le calendrier religieux ( Tzolkin ) composé de 260 jours, le calendrier civil ( Haab ) de 365 jours défini sur l’année solaire, et un calendrier lunaire dit " compte long ". Pour positionner les étoiles et réaliser ces calendriers, ils utilisaient des observatoires tels que les cadrans solaires, comme à Vaxactun: où ils utilisaient la pyramide-temple située au centre de la ville pour créer des lignes reliant virtuellement les bâtiments entre eux, formant ainsi un immense cadran solaire. De part leur précision, ceux-ci leur permettaient de déterminer les éclipses, les équinoxes, le cycle des saisons, etc. afin de dater les évènements passés, le début des travaux dans les champs, les sacrifices, ou les jours fastes et néfastes à venir.

Astrologie: un calendrier astral servant à prophétiser le passé et le futur

De plus, d’après les croyances mayas , le monde était régit par des cycles naturels (astraux et terrestres) liés à la création et à la destruction. Ces cycles s'enchainaient de façon ininterrompue, mais étaient ponctués de cataclysmes. Pour suivre ces cycles, les mayas utilisaient un calendrier rituel. Les prêtres-astronomes les interprétaient et prophétisaient les cycles passés et à venir. Pour éviter une sécheresse en cours ou à venir, par exemple, des cérémonies religieuses étaient organisées pour célébrer les divinités associées à la pluie ( Chaac ) et à l’agriculture ( Ah Mun ) afin d’assurer les récoltes.

Les mayas ont-ils prévu la fin du monde ? L'apocalypse est-il pour fin 2012?

Le calendrier maya prévoyait une première fin du monde pour le XVIe siècle. Or cette date correspond à la venue des conquistadors sur le nouveau monde. Ceux-ci se révélèrent agressifs et violents, anéantissant les civilisations méso-américaines et andines. Ce qui les conforta dans leur idée de changement destructeur prévu à cette date par leur calendrier.

Plus près de nous, le calendrier compte long maya annonce la fin du monde pour le 21 décembre 2012, jour du solstice d’hiver. Date où une planète nommée Nibirou frôlera la terre (provoquant une dérive du champ magnétique terrestre) et où les planètes tournant autour du soleil vont s’aligner. Mais, plutôt que la fin du monde, il faut surtout y voir la fin d’un cycle astral maya de 5126 ans, et le renouveau marqué par le début un nouveau cycle.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hors-série Beaux-Arts, Révélations sur la civilisation maya , 2011

Dossier pour la science n°72, Incas, Mayas, Aztèques, … , Juillet-Septembre 2011

Sur le même sujet