Quelle est la différence entre les Aztèques, Mayas, et Incas?

Qu'est-ce qui distingue ces civilisations? Ont-elles la même religion? Leurs écritures se ressemblent-t-elles? Quelles sont leurs organisations politiques?
376

Ces peuples, originaires d'Amérique centrale pour les mayas et les aztèques, et d'Amérique du Sud pour les incas, émergèrent dès l'antiquité. Mais c'est de -500 jusqu'au 9ème siècle que la civilisation maya fut la plus prospère, possédant un territoire allant de la région côtière du Yucatan au Honduras. Plus tard, les aztèques (1300-1521) fondèrent l'immense cité-état de Tenochtitlan sur la place de l'actuelle ville de Mexico.Quand aux incas, peuple montagnard, ils dominèrent du 14ème siècle jusqu'en 1533 et eurent un territoire s'étendant sur toute la Cordillère des Andes (allant de l'Equateur à l'Argentine). Les civilisations aztèques et incas se  croisèrent du 14ème au 16ème siècles, mais ne se rencontrèrent jamais car leurs territoires étaient très éloignés l'un de l'autre.

Temples, sacrifices, dieu du soleil, quels sont les points communs et les différences de leurs religions?

Ces grandes civilisations ont toutes construit des pyramides-temples afin d'honorer leurs dieux. Pyramides où des observatoires permettaient de positionner les étoiles dans le ciel et, interprétés par les prêtres-astronomes, elles leur permettaient de dater les sacrifices, les cérémonies religieuses, etc.

Car ils pratiquaient tous plus ou moins les sacrifices humains (pensant ainsi maintenir l'équilibre entre la vie et la mort). Les incas sacrifiaient surtout les lamas et autres animaux, mais pratiquaient aussi parfois les sacrifices humains. Les mayas quand à eux offraient aux dieux le sang des prisonniers de guerre et des perdants du jeu de balle maya. Quand aux aztèques, ils pratiquaient les sacrifices humains tout au long de l'année.

Comme les anciens égyptiens, ces peuples étaient polythéistes, c'est à dire qu'ils vénéraient plusieurs dieux à la fois, surtout ceux liés à la création. Leurs dieux étaient en rapport avec la nature et ils honoraient plus particulièrement le dieu soleil . Les mayas adoraient leur dieu créateur Hunab Kau , leur dieu soleil Kinich Ahau, et plus généralement les dieux associés à la nature, au ciel et aux enfers. Les aztèques célébraient plus particulièrement leur dieu Huitzilopochtli (dieu du soleil et de la guerre), mais aussi les dieux locaux, et ceux de tribus dominantes voisines. Le dieu "serpent à plumes" était vénéré en commun par les mayas et les aztèques. Les incas vénéraient quand à eux principalement leur dieu soleil Inti , mais aussi des divinités associées à la lune, la terre, la mer, et à certains animaux comme le condor.

Hiéroglyphes, quipus, et codages, qu'est-ce qui distingue leurs écritures?

Les mayas parlaient le Quiché (langue la plus répandue) et se sont dotés d'une écriture riche et abondante que n'égaleront aucun autre des peuples précolombiens. Celle-ci était gravée dans de la pierre, sur des livres (bande de papier en écorce pliée en accordéon) nommés codex, sur des objets en coquillages, en os, en jade, sur des poteries, ou alors peints sur les murs. Elle évoque principalement l'astronomie, les dieux, et le calendrier. Comme les anciens égyptiens, l'écriture maya est de type hiéroglyphique . C'est une écriture complexe écrite par des scribes ayant chacun son propre style. Certains signes sont des glyphes (signes graphiques) associés à un objet, un animal, un personnage, ou une action. Un glyphe ou plusieurs glyphes associés peuvent aussi représenter un mot, d'autres représentent des syllabes (un glyphe représente un son). Elle est disposée en colonnes, et se lit de gauche à droite et de haut en bas. Seuls les mayas développèrent une écriture phonétique aussi complexe.

Les aztèques parlaient quand à eux le Nahuatl , également langue littéraire dont le système d'écriture reposait principalement sur des pictogrammes (dessins figuratifs), mais aussi des idéogrammes (dessins représentant des idées abstraites), et utilisait secondairement des constructions phonétiques. Il n'y a pas véritablement de sens de lecture. Comme les mayas, les scribes écrivaient des codex faits d'écorces d'arbres, de peaux, ou de tissus. Y étaient relatés des faits historiques et politiques, religieux, et administratifs. L'écriture aztèque ressemblait à celle des mayas, mais elle n'était pas aussi élaborée.

Les incas parlaient eux une langue nommée Quechua. Ils se transmettaient les informations principalement à l'oral car ils ne possédaient pas de système d'écriture. Ils comptaient et "écrivaient " néanmoins à l'aide de quipus (système de ficelles nouées). Les quipucamayocs réalisaient ces quipus qui étaient l'égal de livres de compte. Les messages qu'ils y inscrivaient étaient codés: chaque couleur correspondait à une catégorie de personnes ou d'objets, et la forme des nœuds déterminait un chiffre qui servait surtout à comptabiliser les stocks de marchandises et à recenser la population. D'autres quipus étaient utilisés comme des archives pour déterminer la généalogie des incas.

Cités-états, empire, et pouvoir, quelle était l'organisation politique de ces sociétés?

La civilisation maya était organisée en cités-états indépendantes les unes des autres et sans réelle organisation politique mais néanmoins liées par la culture et la langue. Il n'y avait donc pas une centralisation du pouvoir avec une capitale unique mais de nombreuses capitales ( Copan,Tikal , etc) qui se concurrençaient et se faisaient la guerre. Leur système politique était presque démocratique puisque le pouvoir n'était pas lié à l'hérédité mais soumis au choix des hommes et des dieux, et lié au mérite. Chaque cité était donc dirigée par son propre roi et pouvait avoir sous sa coupe d'autres cités plus petites. Société hiérarchisée, les cités mayas possédaient un réseau commercial très structuré qui permis leur expansion.

La société aztèque fonctionnait comme celle des mayas à quelques différences près: ils avaient une capitale cité-état, Tenochtitlan, d'où était centralisé le pouvoir et autour de laquelle gravitaient des cités-états vassales dont certaines avaient aussi des pouvoirs. L'unification et l'expansion de cette société se faisait principalement par la guerre.

Le système inca était quand à lui très différent. On peut comparer son organisation politique à celui de la royauté française: avec un souverain tout puissant représentant de dieu et au titre héréditaire, un pouvoir centralisé dans une seule capitale, et un état organisé en provinces et géré par des administrations (et des fonctionnaires). L'empire était donc régit depuis l'unique capitale Cuzco et dirigé par un empereur "fils du dieu soleil" qui régnait sans partage sur un vaste réseau de cités, de centres administratifs et de domaines royaux. L'unification se faisait par la guerre et l'asservissement des populations qui devenaient vassales de l'empereur.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Hors-série Beaux-Arts, Révélations sur la civilisation maya, 2011

Dossier pour la science n°72, Incas, Mayas, Aztèques, ..., Juillet-Septembre 2011

vidéo "cest pas sorcier": au coeur de l'empire incas , la civilisation maya

Emission de France5: comparaison des 3 civilisations

les écritures amerindiennes

Sur le même sujet