Comment assainir l'air que vous respirez dans la maison

Quelle huile essentielle peut-on mettre dans un diffuseur pour prévenir les infections en général et les affections ORL ?
11

Le froid est de retour et, avec lui, les rhumes, rhinopharyngites et autres infections saisonnières. Comment se préparer et comment éviter ces épisodes désagréables?

Tout d'abord, pour assainir la maison, comme indiqué dans les directives gouvernementales, n'oubliez pas d'aérer chaque pièce au moins 10 minutes chacune pour renouveler l'air et évacuer les rejets de respiration et les vapeurs toxiques issues des colles et solvants provenant des matériaux d'ameublements.

Quels diffuseurs pour la maison? Vous trouverez des informations sur les diffuseurs dans l'article suivant: «Quelles huiles essentielles calmantes mettre dans un diffuseur?» La quantité recommandée est précisée dans le mode d'emploi des diffuseurs. En général, une diffusion de 10 minutes, deux fois par jour suffit pour assainir une chambre ou une cuisine, une heure pour la salle à manger. Les diffuseurs d'huiles essentielles à froids sont plus efficaces que tous les autres. En effet, l'huile ne se dégrade pas et perd moins ses qualités.

Les lampes Berger, quant à elles, se remplissent avec des produits spécifiques déjà dosés et ne peuvent être additionnées d'huile essentielle.

Vous pouvez également utiliser des humidificateurs à placer sur les radiateurs. Ces derniers, même sans huile essentielle, permettent de remédier préventivement aux crises de laryngites, uniquement grâce à l'humidité qu'ils apportent dans l'air. Si vous n'êtes pas en permanence dans la maison, (pour éviter une accoutumance), vous pouvez ajouter quelques gouttes d'huile essentielle dans l'eau de vos humidificateurs.

Une autre utilisation possibles est l'inhalation, soit en plaçant 2 gouttes d'huile essentielle dans un mouchoir, à le replier puis à respirer les vapeurs qui s'en dégagent. Il est également possible de respirer directement le flacon.

La règle, en général, c'est de ne pas mélanger plus de 3 huiles essentielles différentes. Vous pouvez faire des expériences et ajouter les huiles que vous préférez selon l'odeur ou l'efficacité. 2 à 5 gouttes sont suffisantes.

Quelles huiles essentielles mettre dans le diffuseur

Tout d'abord il est préférable d'utiliser de l'huile essentielle bio : elle ne contient en effet pas de produits chimiques.

Certaines huiles essentielles sont antibiotiques, antibactériennes ou antiseptiques, ou parfois les 3. Les huiles essentielles recommandées pour prévenir les infections virales et bactériennes de tous types, les déficiences immunitaires, sont le ravintsara, le saro, les agrumes, comme le citronnier, l'orange douce ou la bergamote, les aromatiques utilisés pour la cuisine, comme le thym et son cousin le serpolet, le laurier, le giroflier, le laurier, la marjolaine et son cousin l'origan, la sarriette, la sauge, la menthe, quelques plantes sauvages de nos campagne, comme le sureau, la ronce ou la bardane. Sont utilisés également le niaouli, le tea tree, la mélisse.

La plupart de ces huiles essentielles stimulent en plus les défenses immunitaires.

Les mêmes huiles essentielles font souvent également merveille pour combattre les infections ORL telles que les bronchites, sinusites et rhinopharyngites. Il s'agit de l'huile essentielle de niaouli, de laurier, de marjolaine et d'origan, de sureau, de sauge, de thym, de ronce, et d'autres encore.

D'autres huiles essentielles sont surtout utiles pour prévenir ou soulager les infections ORL, mais n'ont pas forcément d'action de destruction des germes, c'est pourquoi elles sont intéressantes associées à d'autres huiles essentielles ou déjà en mélanges tout prêts qu'on peut les trouver dans le commerce. C'est le cas, entre autres, de l'huile essentielle de sapin ou d'eucalyptus.

Sur le même sujet