Les calculs biliaires ou lithiase vésiculaire

Questions-réponses sur les calculs de la vésicule biliaire: à quoi ils ressemblent, comment ils se forment, signes, causes et traitements de la maladie.
5

  • Qu'est-ce que la lithiase vésiculaire?

  • À quoi ressemblent les calculs biliaires?

Un calcul, à l'occasion de contractions de la vésicule, va s'engager dans le canal qui mène au tube digestif. Étant relativement volumineux, il va s'y coincer et bloquer ou ralentir l'évacuation de la bile. Il peut également descendre la voie biliaire, mais rester bloqué dans le tube digestif, au niveau du sphincter d'Oddi. Cette partie est commune au pancréas et à la voie d'excrétion biliaire. Le blocage des différents sucs digestifs du foie et du pancréas à ce niveau va déclencher une authentique autodigestion du pancréas, soit une pancréatite.

Les calculs contenus dans la vésicule biliaire peuvent s'infecter: la vésicule biliaire devient une véritable poche de pus. Il y a de la fièvre, on parle de cholécystite, qui peut infecter tout son environnement et bloquer l'évacuation hépatique. Le patient va également présenter un ictère (ou jaunisse). On parle d'angiocholite. La situation peut évoluer vers une septicémie.

  • Quels sont les signes de la maladie?

  • Quelles sont les causes de la formation des calculs vésicaux?

  • Quels sont les traitements possibles?

En cas de douleur, le traitement comporte la prescription d'antalgiques et/ou d'antispasmodiques, ainsi que d’antibiotiques en cas d'infection.

Dans certains cas particuliers, on peut – à l'aide d'un trocard transcutané – pénétrer dans la vésicule et y injecter un produit solvant qu'on laisse en place quelques heures avant de réaspirer quand ce produit aura dissous les calculs. On peut aussi casser les calculs par la méthode de lithotripsie, qui consiste à broyer et à pulvériser les calculs.

Dans de rares cas de petits calculs peu visibles aux rayons X, on peut envisager un traitement médicamenteux long, qui dure de 18 mois à 2 ans.

Le traitement chirurgical consiste à effectuer une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire).L’ablation par cœlioscopie est la plus courante. Cette technique consiste à introduire dans l'abdomen, à travers de nombreuses petites incisions, une caméra vidéo, après avoir fait pénétrer un gaz de façon à distendre la cavité péritonéale: la vésicule est alors enlevée sous une surveillance monitoring.

Si l’ablation cœlioscopique n’est pas possible, l’ablation chirurgicale s’impose.

Sur le même sujet