Texto ou conduire

Pour certain sortir sans portable c'est un peu comme sortir sans chaussures. Mais son utilisation au volant est un réel danger.

Le téléphone portable prend une place de plus en plus importante dans notre quotidien. Plus qu’un outil de communication, il est devenu un réel gadget qui nous accompagne presque partout. Cet appareil tout à fait inoffensif, peut cependant créer bien des problèmes, notamment en voiture. En effet les organismes de sécurité routière ne cessent de tirer la sonnette d’alarme, suite au grand nombre d’accident de la route dut à l’utilisation du téléphone. Mais les pouvoirs publics semblent bien être dépassés et cherchent comment endiguer ce problème qui devient pour certain un réel problème de société.

Des rapports accablants

Il a fallu sept ans pour que soit publié un rapport, de la direction général de la sécurité routière étasunienne sur les conséquences de l’usage au volant des téléphones portable. Cette étude déposée par une main anonyme en 2009 au New York Times, avait pourtant été commandé en 2002. L’ancien directeur de la sécurité routière étasunienne fit, suite à cette publication, état de pression l’invitant à ne pas publier cette étude au risque de se faire couper tout ces crédits. Ce rapport établissait que l’usage du téléphone portable au volant était la cause de 240 000 accidents dont 995 mortels. Ce constat vient s’ajouter à une série d’étude menée sur le sujet ces dernières années. Telle que celle publiée par des chercheurs d’une université du Texas qui a dénombré sur une période de six ans, 16 141accidents mortels suite à des envoient de texto au volant. Ces chiffres ont été obtenu en croisant des données fournies par le service de regroupement des informations sur les accidents mortels et celles issues de la commission fédéral des communications. En France l’institut de la santé et de la recherche médical (INSERM) et l’institut français des sciences et des technologies des transports (IFSTTAR) ont publié une étude qui établit que 6% des conducteurs utilisent leur téléphone durant leur conduite. D’autre part, il est révélé que l’utilisation d’un kit main libre ne diminue pas les risques d’accidents qui sont multipliés par trois lors de l’envoi d’un message au volant. La consultation de courriels multiplie ce risque par vingt-trois. On peut s’étonner qu’il existe encore des individus pour envoyer des messages ou consulter leurs courriels pendant qu’ils conduisent, alors qu’ils risquent un retrait de point de permis, voir pire un accident.

Le rapport caché

http://news.consumerreports.org/cars/2009/07/nhtsa-ny-times-cell-phone-driving-dangers-study.html

le portable, un obstacle à la conduite

http://www.mobileguide.be/fr/index.cfm/gsm-smartphones/actualite/mobile-et-accidents-au-volant-attention-/

http://techcrunch.com/2010/09/24/study-texting-while-driving-responsible-for-16000-deaths-in-6-years/

http://www.nhtsa.gov/

Près d’un accident de la route sur dix associés à l’utilisation du téléphone au volant

http://www.inserm.fr/espace-journalistes/pres-d-un-accident-de-la-route-sur-dix-associe-a-l-utilisation-du-telephone-au-volant

un problème de société

La sécurité routière est au premier rang des occupations des gouvernants, notamment en France qui voit dans cette issue un problème majeur de notre société. De ce fait, il lance assez régulièrement de grande campagne de sensibilisation. Des mesures beaucoup plus dures comme le retrait de point et amende, selon le degré de graviter, ont aussi été mis en place, afin de responsabiliser les conducteurs. Cependant on relève toujours plus d’accident dut a l’utilisation du portable .Une idée tente à faire son chemin quant à la possibilité de bloquer le téléphone lorsque l’on conduit, des applications existent déjà au Etats Unis. Cela étant tout dépend du bon vouloir du conducteur. Mais qui donc blâmer? Les autorités ne vont tout de même pas empêcher les industriels de téléphonie mobile de vendre leurs appareils ou leur main kit libre. Ce serait refuser d’évoluer et de vivre dans son temps. Un bon sens, une responsabilisation de chacun ne peut être que l’unique solution. La balle est dans le camp des conducteurs.

Qui téléphone perd ses points

http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-conseils/Toutes-les-fiches-conseils/Risques/Telephone-au-volant

Et si on bloquer son téléphone

http://unplugged.rcrwireless.com/index.php/20110201/industry/6794/almost-distraction-free-driving-with-izup/

Sur le même sujet