Oscar Wilde, le dandy des lettres anglaises

Il fascine, il dérange... mais il laisse rarement indifférent. Partez à la découverte de celui qui disait "Je n'ai rien d'autre à déclarer que mon génie"...

Oscar Wilde, écrivain et poète, est né à Dublin en 1854. Il s'installe à Londres en 1879 et se marie en 1884 avec Constance Lloyd, avec qui il aura deux fils.

Il est mort à Paris en 1900.

Un génie de la conversation

Oscar Wilde survit dans les mémoires essentiellement comme un "faiseur de bons mots". Cela tient au fait qu'il était particulièrement brillant dans ce domaine, semant des mots d'esprit et des aphorismes au cours des conversations, à tel point que ceux qui l'ont connu regrettent que par légèreté et négligence il n'ait pas tout mis par écrit. Mais Wilde, plus que de faire des oeuvres, voulait faire de sa vie même une oeuvre d'art... Il confia ainsi à André Gide: " J'ai mis tout mon génie dans ma vie; je n'ai mis que mon talent dans mon oeuvre "

Son unique roman, " Le Portrait de Dorian Gray " est parfois considéré comme une longue conversation. Multipliant paradoxes et traits d'esprit, le roman sera controversé et accusé d'immoralité, ce qui fera dire à l'écrivain: " Un livre n'est ni moral ni immoral. Il est bien ou mal écrit, c'est tout ."

Le dandy de Londres

Adulé dans la bonne société anglaise de son époque comme un véritable "Arbitre des élégances", Wilde n'estimait que la Beauté. Il faisait partie tout naturellement du mouvement l'Art pour l'Art, trouvant cela du plus mauvais goût d'essayer de plaire au public, qui de toute façon " pardonne tout sauf le génie ". Jouissant d'une forte notoriété littéraire, il composa essentiellement des comédies, des essais (sur l'art notamment) et des contes.

Le scandale

Lié avec un jeune homme, Lord Douglas, l'écrivain est accusé par le père de ce dernier de "poser à l'homosexuel" et d'ainsi nuire à son fils par cette affectation. Wilde poursuit alors le père en diffamation. Ce procès où tout le monde s'attendait à ce que le poète adulé de Londres en sorte vainqueur va finalement conduire Wilde en prison: il est condamné à deux ans de travaux forcés pour "délit d'homosexualité". On explique ce retournement de situation par le fait qu'il aurait irrité l'opinion publique et le tribunal par ses bons mots.

Pressé par ses amis de s'exiler pour éviter la condamnation, Oscar Wilde préfère subir le procès jusqu'au bout.

Triste fin

La prison lui inspirera La ballade de la geôle de Reading (  vous pouvez lire ce texte sur arcaneslyriques.centerblog.net/2227463-La-ballade-de-la-geole-de-Reading )

Après sa sortie de prison, l'écrivain, brisé moralement, s'exile à Paris où il meurt peu après d'une méningite. Tous ses biens ont été confisqués et sa femme s'est exilée en Allemagne avec ses enfants, changeant même de nom.

Lord Douglas s'exile également pendant plusieurs années.

Mais ne perdant rien de son esprit, Wilde aurait dit, recevant la note de son médecin: "Décidément, je meurs au-dessus de mes moyens."

Le site officiel d'Oscar Wilde (en anglais)

www.cmgww.com/historic/wilde/

Pour découvrir les citations d'Oscar Wilde:

www.evene.fr/celebre/biographie/oscar-wilde-42.php?citations

Oeuvres majeures d'Oscar Wilde:

1890:  Le Portrait de Dorian Gray (The picture of Dorian Gray)  roman

1891: Intentions recueil d'essais

1893: Salomé (drame écrit en français pour Sarah Bernhardt et traduit en anglais par Lord Alfred Douglas)

1894: Sentences philosophiques à l'usage de la jeunesse

1895: L'Importance d'être Constant (the Importance of Being Earnest)  et  Un mari idéal (An Ideal Husband)  comédies

1898 : la ballade de la geôle de Reading ( the Ballad of Reading Gaol)  poème

Sur le même sujet