"Al-Jazeera", la chaîne qui détrône les autres médias en Orient

Avec "Al-Jazeera", l'émir du Qatar a réussi à se placer comme un élément incontournable de l'information et de la diplomatie de la région.

Hamad bin Khalifa Al Thani , émir du Qatar, devrait laisser à la postérité l'image d'un roi visionnaire. Aujourd’hui, la chaîne "Al-Jazeera", qu'il a initiée, lui confère un pouvoir inégalé sur tous les pays arabes du monde alors que la création de cette chaîne d'information a représenté un investissement modeste par rapport au coût du moindre matériel militaire.

En quelques années, la chaîne "Al-Jazeera" est devenue, à l'échelon du monde arabe, l’entreprise de média gouvernementale la plus efficace depuis Radio Free Europe, financée par les Américains pour faire pression sur les Soviétiques, à l'époque du Rideau de fer et de la Guerre froide. Grâce à un investissement de quelques dizaines de millions de dollars par an, l’émir du Qatar est devenu un élément incontournable de la diplomatie de la région. Coincé entre deux puissants voisins, l’Arabie Saoudite et l’Iran, ce développement du "soft power" qatari a coûté beaucoup moins cher qu’un seul avion de combat Rafale ou que quelques chars Leclerc, que les voisins émiratis voulaient acheter .

Services secrets, chefs d'états, universitaires tentent de comprendre le succès d'"Al-Jazeera"

Dans les démocraties occidentales, les pouvoirs en place et les services secrets tentent de décrypter la réussite de la chaîne qatarie. C'est aussi ce que fait une universitaire française. En publiant, le 27 avril 2011, aux Presses universitaires de France (PUF), une enquête consacrée à la chaîne Qatari "Al Jazeera", Claire Gabrielle Talon pourrait bien relancer de nombreux débats à travers le monde. Tant la chaîne arabe a été soit encensée ou valorisée, soit critiquée pour son manque d'indépendance face aux monarchies arabes. En achevant un doctorat sur la chaîne de télévision "Al Jazeera" et en publiant ses travaux, l'universitaire met le doigt sur l'un des sujets les plus sensibles dans le monde arabe. (Lire : La chaîne Al Jazeera et la liberté d'expression : un mirage ? )

Récemment interdite en Egypte lors des manifestations de rues, la chaîne qatarie est aussi brouillée en Algérie. Pourtant, dès le début des manifestations dans les rues du Caire, la plupart des médias internationaux ont utilisé les contenus d’"Al-Jazeera" pour couvrir le pays (lire Egypte, le mode dégradé de la révolution ).

Les universitaires comme Claire Gabrielle Talon "pointent du doigt" le fait qu'"Al-Jazeera" est une chaîne financée en grande partie par un gouvernement, celui du Qatar. La presse en ligne aussi ! La diplomatie encore plus. En effet, dans l’un des télégrammes diplomatiques révélés par Wikileaks, un diplomate américain affirme que "l’émir se réserve le droit d’utiliser la chaîne comme une monnaie d’échange dans ses négociations diplomatiques". Le quotidien Le Guardian explique, pour sa part, que "Le Qatar aurait même négocié directement avec Hosni Moubarak, proposant d’interrompre ses émissions en Egypte pendant un an en échange d’un changement de sa politique palestinienne". Une offre à laquelle Moubarak n’aurait pas répondu (voir l’article du Guardian ).

Les monarques Arabes misent sur la puissance de l'information

Le livre de Claire Gabrielle Talon, consacré à la chaîne Qatari "Al-Jazeera", tente de disséquer les pouvoirs qui se cachent derrière "Al-Jazeera", tout en analysant comment une rédaction financée en majeure partie par un pouvoir politique peut, ou non, rester neutre. Car Al-Jazeera est plus "qu'un France 24 qui a réussi", selon plusieurs spécialistes de l'information.

Finie l'époque où les monarques arabes se payaient des poètes de cour pour chanter leurs louanges et faire éclater leur gloire. C'était il y a quelques siècles. Révolus les temps où les rois arabes se payaient des conseillers britanniques. C'était il y a quelques dizaines d'années avec Lawrence en Arabie et Glub Pacha en Jordanie.

Aujourd’hui, et c'est vrai dans d'autres grands pays, souverains et gouvernements préfèrent se payer des chaînes d’information en continu. De la Chine à la Russie en passant par la France et l’Allemagne et le Royaume-Uni, chaque pays finance un canal de communication à vocation mondiale. L’agence Chine-Nouvelle, Deutsche Welle, l'agence France Presse, Press TV… Tous revendiquent, haut et fort, leur indépendance éditoriale.

France 24 n’échappe pas à la règle. Si la rédaction se veut indépendante, sa mission reste clairement de « véhiculer les valeurs françaises partout dans le monde ».

"Al-Jazeera" a bénéficié des erreurs de Fox News

"Al-Jazeera" surfe sur la vague de la nouvelle information et se fond dans une tendance mondiale. La chaîne est née de la volonté personnelle d’un émir nouvellement installé au pouvoir, Hamad bin Khalifa Al Thani . Pour préparer l’après-pétrole, moderniser un pays, contrôler une population, éduquer une jeunesse, il crée une chaîne inspirée des modèles occidentaux. Il y a dès le départ la volonté de peser. La réalisation de l’info en continu arrive plus tard, comme le révèle le spécialiste des médias Hugh Miles dans son livre sur la chaîne .

Plusieurs questions restent aujourd'hui sans réponse. La chaîne est-elle réellement indépendante ? Le mélange des genres politico-médiatique a-t-il un impact sur les contenus diffusés par la chaîne ? Comparé aux autres médias présents dans la région, le journalisme d’"Al-Jazeera" semble, de loin, le meilleur.

Beaucoup de médias historiquement présents ont aussi commis des erreurs, des bavures. Ainsi, MEMRI, une ONG conservatrice américaine, traduit en anglais certains extraits de télés de la région. La télévision égyptienne a notamment diffusé, fin 2010, des reportages affirmant qu’Israël mettait des GPS sur les requins pour qu’ils attaquent les plages égyptiennes. Al Rahma, une chaîne égyptienne interdite en France , expliquait, elle, que les Etats-Unis allaient devenir une république islamique sous peu.

Il n'y a plus de concurrence internationale pour "Al-Jazeera"

Le vide médiatique est aussi réel en matière de médias internationaux, "Al-Jazeera" n’a plus de concurrents sérieux. Plusieurs grands médias se sont décrédibilisés. Les évènements les plus graves se sont produits en 2009. Cette année-là, Fox News, la première chaîne d’info en continu américaine, a montré l’étendue de son ignorance en plaçant l’Egypte à la place de l’Irak sur une carte.

Les économies budgétaires ont fait le reste. Ainsi, de 2002 à 2006, les études disponibles sur le net révèlent que le nombre de correspondants américains à l’étranger a diminué de 25%. Dans ces conditions, la chaîne spécialisée dans la couverture de conflits peu médiatisés possède atouts et avantages. "Al-Jazeera" fut la première chaîne à Kaboul, avant la chute des Talibans, et parmi les premiers médias couvrant conflits et guerres à Bagdad et Khartoum.

Certains universitaires s'interrogent et tentent de déterminer si les contenus en langue arabe et ceux en anglais sont identiques. Les quelques études sur la question notent "que les contenus d’"Al-Jazeera "sont à peu près similaires entre ses deux versions et ses deux audiences. Toutefois, mais cela mériterait d'être prouvé dans le long terme, la version anglaise offrirait un discours beaucoup plus modérée sur les ondes, selon une lectrice d’OWNI arabophone habitant la région.

Selon un officier supérieur français, spécialiste du renseignement, joint par téléphone, mais qui souhaite conserver l'anonymat, "Al-Jazeera" ne serait pas plus inféodée à son gouvernement-mécène que ses homologues. De plus, au Qatar, la chaîne fait preuve de plus d’ouverture d’esprit et présente des points de vue plus variés." Ces propos semblent confortés par une étude de deux chercheurs américains: Avec à la clé une conclusion imbattable : "Plus on regarde "Al-Jazeera", plus on est réceptif aux idées de son voisin..."

Lire aussi sur Suite 101

Alain Louy, avocat à Strasbourg, fait partie de ces avocats qui ont dérapé. Maître Alain Louy, dans sa phobie des abeilles, a tenté de réduire les droits d'un papa apiculteur, en présentant les abeilles comme féroces, à la veille d'Apidays. Echec. Veille d'Apidays, un avocat strasbourgeois attaque les abeilles

En Ardèche, de nombreux pauvres ayant pour seule ressource l'ASS (l'Allocation Spécifique de Solidarité ou des indemnités de Pôle Emploi) sont menacés de radiation par la directrice de cet organisme, Mme Bugnazet, au motif "qu'ils n'ont pas produit leur avis de non imposition avec leur dossier de renouvellement". Avec un entêtement confirmé par différents courriers, les services de Pôle-Emploi refusent de prendre en compte les courriers des services fiscaux, précisant aux intéressés "Que les services des impôts, "surmenés", "victimes de manque de personnel", ne peuvent imprimer et fournir les avis de non imposition avant le 2 janvier 2012...". Pauvreté : 8 millions de français n'ont pas de chauffage en hiver

De l'ordre du temple solaire, avec ses dizaines de vrais morts, aux mensonges de la première affaire Nathalie Gettliffe, comment s'y retrouver ? Enquête. Sectes dangereuses : vrais adeptes et fausses victimes.....

Cet apiculteur de la Loire administrait des piqûres d'abeilles aux endroits stratégiques du corps humain, prétendant guérir sida, sclérose en plaques, Parkinson, Alzheimer, etc. Il guérissait le sida avec du venin: l'apiculteur a été condamné

La cour d'appel de Montpellier vient d'accorder 35 447 euros, après cinq ans de procédure, à un cuisinier de Lalouvesc en Ardèche, impayé durant 17 ans de labeur. En Ardèche, un cuisinier sans salaire pendant 17 ans

Alors que Nantes accueille un conseil national du Barreau, on découvre que certains avocats se sont spécialisés dans la défense de l'environnement. Biodiversité et justice : des avocats au secours des abeilles

Michel Mercier aurait-il été nommé Garde des Sceaux pour réaliser, sans bruit, la plus importante mutation de magistrats de la V ème République ? Avec plus de 300 magistrats mutés avant Noël, la justice bouge

Dimanche 11 décembre, la SNCF modifie tous les horaires des trains et les gares d'arrivée à Paris. Comment s'y retrouver ? Guide pratique du voyageur. Big-bang à la SNCF : tout sur les nouveaux horaires des trains

Une société Suisse vient de déposer plainte au pénal pour malversation financière contre un ancien adjoint au maire d'Annemasse (Robert Borrel à l'époque). Un ancien adjoint au maire d'Annemasse suspecté de malversation

Au Canada, comme en France, le seul nom de Gettliffe est synonyme d'une saga judiciaire sans fin. La Franco-Canadienne est poursuivie pour maltraitance. La Franco-Canadienne Nathalie Gettliffe accusée de maltraitance

Sur le même sujet