Al-Jazira va-t-elle diffuser les vidéos des crimes de M. Merah?

La chaîne Al-Jazira qui a reçu les vidéos des assassinats de Mohamed Merah, pourrait décider de les diffuser. Le directeur de la chaîne tranche ce mardi 27.
19

La chaîne Al-Jazira qui a reçu les vidéos des assassinats de Mohamed Merah, pourrait décider de les diffuser. Le directeur français de la chaîne prendra sa décision ce mardi 27 mars 2012. L'Elysée fait savoir que le président de la République, Nicolas Sarkozy, appelle toutes les télévisions à ne diffuser aucune des images, et sous aucun prétexte. Les familles des victimes implorent la chaîne qatarienne à ne pas montrer ces images d'une intense cruauté.

Lors de la tuerie perpétrée dans une école juive de Toulouse, lundi 19 mars 2012, Mohamed Merah avait filmé ses assassinats et un montage vidéo a été transmis à la chaîne Al-Jazira. Le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) a invité les chaînes à ne pas diffuser ces images. Que fera Al-Jazira, dont le siège est au Quatar ?

On savait déjà que l'auteur présumé des fusillades de Montauban et de Toulouse avait filmé l'intégralité des meurtres. Il avait indiqué "avoir posté les vidéos tournées" mais on ne sait pas où sur Internet ni quand, avait dit le procureur de Paris. Mais aujourd'hui, la police judiciaire a entre les mains un montage de ces vidéos, stocké sur une clé USB et envoyé au bureau parisien d'Al-Jazeera.

Al-Jazira est devenue l’entreprise de média gouvernementale la plus efficace depuis Radio Free Europe

Hamad bin Khalifa Al Thani , émir du Qatar, devrait laisser à la postérité l'image d'un roi visionnaire. Aujourd’hui, la chaîne "Al-Jazeera", qu'il a initiée, lui confère un pouvoir inégalé sur tous les pays arabes du monde alors que la création de cette chaîne d'information a représenté un investissement modeste par rapport au coût du moindre matériel militaire.

Comme suite 101 l'indiquait dans une série de reportages consacrée à Al-Jazira, en quelques années, la chaîne "Al-Jazeera" est devenue, à l'échelon du monde arabe, l’entreprise de média gouvernementale la plus efficace depuis Radio Free Europe, financée par les Américains pour faire pression sur les Soviétiques, à l'époque du Rideau de fer et de la Guerre froide. Grâce à un investissement de quelques dizaines de millions de dollars par an, l’émir du Qatar est devenu un élément incontournable de la diplomatie de la région. Coincé entre deux puissants voisins, l’Arabie Saoudite et l’Iran, ce développement du "soft power" qatari a coûté beaucoup moins cher qu’un seul avion de combat Rafale ou que quelques chars Leclerc, que les voisins émiratis voulaient acheter .

Services secrets, chefs d'états, universitaires tentent de comprendre le succès d'"Al-Jazeera"

Dans les démocraties occidentales, les pouvoirs en place et les services secrets tentent de décrypter la réussite de la chaîne qatarie. C'est aussi ce que fait une universitaire française. En publiant, le 27 avril 2011, aux Presses universitaires de France (PUF), une enquête consacrée à la chaîne Qatari "Al Jazeera", Claire Gabrielle Talon pourrait bien relancer de nombreux débats à travers le monde. Tant la chaîne arabe a été soit encensée ou valorisée, soit critiquée pour son manque d'indépendance face aux monarchies arabes. En achevant un doctorat sur la chaîne de télévision "Al Jazeera" et en publiant ses travaux, l'universitaire met le doigt sur l'un des sujets les plus sensibles dans le monde arabe. (Lire : La chaîne Al Jazeera et la liberté d'expression : un mirage ? )

Lire aussi sur Suite 101 :

Avec "Al Jazeera de la liberté d'expression dans une pétromonarchie" (PUF), l'universitaire française Claire Gabrielle Talon révèle les dessous de la chaîn. La chaîne Al Jazeera et la liberté d'expression : un mirage

Avec "Al-Jazeera", l'émir du Qatar a réussi à se placer comme un élément incontournable de l'information et de la diplomatie de la région. "Al-Jazeera", la chaîne qui détrône les autres médias en Orient

Sur le même sujet