Archiduchesse : les chaussettes victimes de contrefaçon en Chine

Nouveau coup dur pour une entreprise de Rhône-Alpes : Les chaussettes Archiduchesse vendues dans la Loire victimes de contrefaçon en Chine !
20

Patrice Cassard est un homme en colère. En effet, Le fondateur d'Archiduchesse.com s'est rendu compte que "des Chinois ont littéralement copié son site afin de proposer les mêmes produits sous la même marque.....".Les chaussettes Archiduchesse, fabriquées en Haute-Vienne, et commercialisées par l'entreprise de la Loire, sont désormais proposées "en ligne" par les Chinois. Des Chinois ont donc carrément reproduit le site de la marque française de chaussettes fondée par le Stéphanois Patrice Cassard. Pour Patrice Cassard, "Il s'agit d'une contrefaçon grossière puisque les chaussettes ne sont pas fabriquées en France, mais made in China....'.

Pour mémoire, Patrice Cassard est le fondateur d'Archiduchesse.com et de laFraise.com, sociétée lancée en novembre 2003. Le webdesigner Patrice Cassard est un ancien employé d' Ubisoft . Alors au chômage, il quitte Paris pour s'installer à Saint-Étienne et décide de créer sa propre entreprise. Il vise d'abord un public geek (férus d'informatique et de jeux vidéo), mais s'oriente progressivement vers le grand public.

Patrice Cassard est l'inventeur des blogs clé de la blogosphère française

Le site Wikipedia explique que "Cassard développe son site sans investisseurs en capital risque ] , et sans avoir recours à la publicité payante (traditionnelle ou internet). Il fait fonctionner le bouche à oreille dans la blogosphère mais aussi dans la presse. Le site est régulièrement cité en exemple par la presse généraliste française dans les articles consacrés à l' entrepreneuriat sur le web . En 2005, laFraise.com est désigné comme l'un des blogs clé de la blogosphère française par le magazine américain BusinessWeek .

"L'audience du site croît régulièrement depuis sa création. En mars 2006, il est fréquenté chaque jour par 16 000 visiteurs uniques. La société reçoit un prix dans la catégorie Petites entreprises lors des Clics d'Or 2006, qui récompensent les éditeurs de contenu et de services en ligne.

"En mars 2004, la boutique en ligne réalise un chiffre d'affaires mensuel de 8 000 euros . Il atteint 48 000 euros en juillet 2005, et 100 000 euros en mars 2006. En juillet, laFraise.com est racheté par l'entreprise allemande Spreadshirt , fonctionnant de façon similaire, alors que le chiffre d'affaires du mois de juin atteint 220 000 euros, pour environ 9 000 tee-shirts vendus (1 350 000 euros sur une année glissante, pour 60 430 tee-shirts). Début 2007, le site s'étend à d'autres pays européens : Angleterre , Allemagne , Norvège et Finlande ...."

Patrice Cassard avait su innover avec les tee shirts et les chaussettes

En Août 2011, la boutique en ligne lance laFraise unLimited. laFraise unLimited est le nouveau projet d'impression sur demande. laFraise réimprime d'anciens visuels (dont les auteurs ont donné leur autorisation pour une nouvelle impression) et cette fois, plus de soucis de disponibilité de tailles puisque les impressions sont illimitées, comme le révèle le site Wikipedia.

De plus une taille supplémentaire, le 3XL est apparue en boutique sur tous les tee shirts de la gamme unLimited. En Novembre, un vieux rêve devient réalité avec laFraise enfants. Des tee shirts et des sweat shirts à partir de 6/8 ans pour les tee shirts et à partir de 5/6 ans pour les sweat shirts. Avec la gamme enfant, laFraise a décidé de relancer la production de sweat shirts pour adultes sur le même principe de fonctionnement que les tee shirts laFraise unLimited.

Les chaussettes chinoises n'ont pas les qualités des chaussettes françaises

Depuis ce plagia à grande échelles des industriels chinois, Patrice Cassard ne décolère pas. Car les Chinois commercialisent bien les mêmes produits sous la même marque. Les mêmes à un détail près comme le souligne Patrice Cassard: "les chaussettes françaises sont entièrement fabriquées en France selon des critères de qualité bien particuliers, ce qui n'est évidemment pas le cas des contrefaçons chinoises....".

Si la marque Archiduchesse est bien protégée dans l’hexagone, ce n'est pas le cas à l'international, et les chinois causent un préjudice commercial et financier important à la société Stéphanoise..

Sur le même sujet