Ardisson crève l'audimat avec "Salut les terriens" sur Canal Plus

L'émission "Salut les terriens" de Thierry Ardisson sur Canal Plus a attiré le 14 avril 2012 près de 1.500.000 téléspectateurs et 8% de part de marché.

C'est le deuxième meilleur score de la saison, ce 14 avril 2012, pour "Salut les terriens" sur Canal Plus

La direction de la chaîne se félicite de ce très très beau score, l'émission de Thierry Ardisson ayant attiré près de 1.500.000 téléspectateurs et 8% de part de marché.

Pour mémoire, Thierry Ardisson est né le 6 janvier 1949 à Bourganeuf dans la Creuse . C' est un animateur et producteur de télévision français . Fils de parents d'origine niçoise (son père est un ingénieur dans le BTP , catholique ), Thierry Ardisson étudie au collège Saint-Michel à Annecy puis suit des études de lettres à l' Université Paul Valéry de Montpellier , comme le révèle le site Wikipedia, qui ajoute "Il commence une carrière dans la publicité en 1970 chez BBDO , puis TBWA , et Ted Bates avant de fonder avec Éric Bousquet et Henri Baché l'agence Business en 1978.

"Dans les années 1970 , il participe aussi au magazine branché Façade. Il publie également trois romans, Cinemoi, La Bilbe et Rive droite." Sa carrière à la télévision démarre vraiment en 1985 lorsqu'il adapte son concept de Rock & Folk dans Descente de police pour TF1, présente Scoop à la une sur TF1 , puis coproduit avec Catherine Barma À la folie pas du tout (présenté par Patrick Poivre d'Arvor ) de 1986 à 1987 ."

Un spécialiste "d'émission branchée"

Sur son site, Wikipedia précise que "De 1987 à 1988 , Thierry Ardisson invente et coproduit avec Catherine Barma pour la Cinq Face à France animé par Guillaume Durand et Bains de minuit, émission dite « branchée » qu'il présente dans la discothèque Les Bains Douches .

"De 1988 à 1990 , il présente Lunettes noires pour nuits blanches sur Antenne 2 , en deuxième partie de soirée, une émission rock pour remplacer Les Enfants du Rock qui s'arrêtait, dans la discothèque « Le Shéhérazade ». Le nom de l'émission vient d'une publicité qu'il avait créée pour les lunettes Glamor. Puis il reprend le créneau du samedi à 19 heures avec Télé zèbre , avec la participation d' Yves Mourousi , Françoise Hardy, Philippe Manœuvre et deux nouveaux venus Yvan Le Bolloc'h et Bruno Solo . De 1991 à 1992 , il présente sur France 2 Double jeu avec des caméras cachées de Laurent Baffie et le jeu « Info Intox » de Philippe Guérin ...."

1992, il produit l'émission Frou Frou

Nouveau départ dans la carrière d'Ardisson lorsqu'il lance en 1992 le magazine écrit mensuel Entrevue dont il devra changer le premier nom Interview après un procès pour plagiat perdu intenté par le magazine américain du même nom. Il revend les parts de ce journal en 1995 . Le site Wikipedia résume parfaitement l'ascension de cet animateur en écrivant "De 1992 à 1994 , il produit l'émission Frou Frou présentée par Christine Bravo . Il tente sans succès le lancement du magazine de presse écrite du même nom. En 1993 , à la suite de l'échec de ses émissions Ardimat puis Autant en emporte le temps, il renonce un temps à présenter des émissions mais reste producteur (Graines de Star, FlashBack).

"En 1995 , il produit l' access prime-time de TF1, Les Niouzes, avec Laurent Ruquier . Devant l'échec d'audience, l'émission est arrêtée dès la première semaine. En 1993, il produit et présente Paris Dernière sur Paris Première . Il publie un nouveau magazine de presse écrite, J'économise. De 1995 à 1998 , il produit Top Flop présenté par Alexandra Kazan . En 1995 , il revient à l'antenne sur le câble-satellite sur la chaîne Paris Première avec Paris Dernière puis Rive droite / Rive gauche à partir de 1997 avec Frédéric Beigbeder , Élisabeth Quin et Philippe Tesson .

"Salut les terriens" est vraiment une réussite

C'est le deuxième meilleur score de la saison pour cette émission phare de Canal Plus. Les invités du 14 avril 2012 étaient Alain et patrice Duhamel, le comte de Bouderbala, Pascale Clark et Abdel Selou qui a inspiré le rôle d'Omar dans le film Intouchables. Selon les responsables de Canal Plus, l'émission "se paye même le luxe d'être devant M6 entre 19h35 et 19h50".

Sur le même sujet