Bouches du Rhône : 400 hectares de forêt ravagés par le feu

Malgré l'engagement de 500 sapeurs-pompiers sur les lieux de l'incendie, ainsi que de cinq Canadairs, deux Traker et un avion Dash, le feu progresse !

Les canadairs sont entrés en action ce diamnche 26 août 2012 au matin pour tenter d'enrayer le violent incendie qui a débuté vers 2h30 sur le territoire de la commune d'Orgon. Flammes et brasiers ont déja dévoré près de 400 hectares de forêt et le feu continue à se propager.

Selon un gendarme d'Orgon, joint au téléphone ce 26 août 2012, en fin de matinée, " le feu était toujours en forte propagation, dans une zone difficile d'accès, appartenant aux communes d'Orgon, de Sénas et d'Eyguières, dans les Bouches du Rhône. La route départementale numéro 569 a été coupée dans les deux sens entre Orgon et Eyguières afin de permettre aux pompiers de circuler" a ajouté le gendarme contacté.

L'incendie était visible de loin, puisqu'un important panache de fumée s'élevait au-dessus de la zone en feu, tandis qu'un vent fort soufflait, rendant les travail des pompiers difficile et pénible.

Un camping hébergeant 70 personnes a été évacué

Les gendarmes d'Orgon et la préfecture de Marseille, contactée par téléphone ce 26 août 2012, confirment 'l'importance du sinistre et l'évacuation d'un camping hébergeant 70 personnes. Celui-ci a été évacué et protégé par les pompiers. Environ 500 sapeurs-pompiers sont engagés sur les lieux de l' incendie , ainsi que cinq Canadairs, deux Traker et un avion Dash.

"Un hélicoptère de commandement de la Sécurité civile se trouve également sur place. Les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône attendent deux colonnes de renforts de pompiers d'autres départements....".

Lorsque le salut vient du ciel avec les canadairs

"Et le ciel t'aidera !" disent les anciens pompiers aux plus jeunes lorsque les canadairs, tel un miracle, arrivent sur zone pour aider les fantassins du feu. En effet, doté d'une coque d'hydravion et mû par deux volumineux propulseurs à pistons montés dans des nacelles sur les ailes, le Canadair français CL-215 est un avion amphibie unique en son genre, conçu pour combattre les feux de forêt en les bombardant d'eau et de retardateurs chimiques. Il fut conçu à la demande de nombreux pays afin de remplacer les vieux PBY Catalina modifiés pour la lutte anti-incendie.

Les "bombardiers d'eau modernes" fabriqués par les Canadiens

Comme le révèle le site Wikipedia, "Canadair fut créée comme une compagnie indépendante canadienne dans le domaine de la construction d'avions civils et militaires. Elle fut ensuite une filiale de plusieurs compagnies dans le domaine et même, de 1972 à 1986 , une compagnie gouvernementale. Elle est maintenant une filiale intégrée du constructeur Bombardier Aéronautique , lui-même une division de Bombardier Inc. .

"Elle est née des installations de Canadian Vickers à Saint-Laurent , maintenant un arrondissement de Montréal au Québec , où on retrouvait l' aéroport de Cartierville . L'usine principale est toujours à cet endroit même si l'aéroport a été transformé en développement domiciliaire. Les opérations finales d'assemblage se retrouvent à l' aéroport international Montréal-Mirabel . La compagnie est tellement connue en Europe par ses avions bombardier d'eau bi-moteurs, que l'on nomme ce type d'appareils des Canadair...".

Selon un officier des pompiers de Marseille, joint par téléphone sur zone, "le canadair est le premier avion spécialement étudié pour la lutte anti-incendie, le CL-215 est équipé de commandes de vol manuelles et possède un empennage horizontal implanté haut sur la dérive, ce qui permet d'éviter le choc des vagues et des embruns. La cellule du CL-215, de construction entièrement métallique, a été conçue pour une utilisation intensive. De plus, il possède un train d'atterrissage escamotable, ce qui lui permet de se poser sur la quasi-totalité des pistes et être ainsi toujours au plus prêt des incendies. Autre avantage, il est d'entretien facile....".

Sur le même sujet