Consommation : le miel sera rare et cher en 2012

Le printemps, marqué par le froid et la pluie, a handicapé les colonies d'abeilles. Celles ci n'ont pu visiter de nombreuses variétés florales, d'ou pénurie

Les mauvaises conditions météo ont perturbé le travail des abeilles. Conséquence : peu de miel, et les bons miels seront rares et chers cette année. De nombreux apiculteurs sont formels sur ce point et sur les mauvaises récoltes à venir, à l'image de ceux du syndicat d’apiculture l’Abeille Ardéchoise et Drômoise, qui avait organisé son traditionnel concours régional des miels le 18 février 2012, dans le département de l' Ardèche , au Teil, à la salle des fêtes . Ce concours était ouvert à tous les apiculteurs possédant des ruches en Ardèche ou en Drôme.

Les meilleurs miels de France produits en très faible quantité

Dans cette région d'Ardèche et de Drôme, les miels reflètent les saveurs de plantes uniques en France, à l'image, par exemple, des lavandes de la Drôme. L'Ardèche, elle, est plus connue pour sa filière châtaigne ou castanéiculture, et moins connue pour sa production de miel de chataignier, avec une qualité incomparable, car de plus en plus rare en France. Cette filière représente en Ardèche plus de 1 000 emplois à temps plein entre la production, la transformation et la commercialisation.

Selon le site Wikipedia, "Le département dispose encore de plus de 1000 exploitations, dont 20 à 60% des revenus sont issus de la filière châtaigne. En 2004, la production de châtaignes atteignait 5 400 tonnes, soit 50% de la production française; elle bénéficie d'un label AOC depuis juin 2006. L'AOC Châtaigne d'Ardèche est défendu par le SPCA (Syndicat des producteurs de châtaignes d'Ardèche). Les bois de châtaignier sont encore au cœur de la vie rurale, dans la moyenne montagne, soit au-dessus de 450 à 500 m d'altitude: fruits, farines, bières, bois, confitures, etc. L'espoir de renforcer le secteur explique en partie la création du Parc naturel régional des Monts d'Ardèche et le développement des fêtes Castagnades d'automne.....".

L'apiculture constitue aussi une force vive. Et élus, apiculteurs, consommateurs, comme le grand public constatent le succès grandissant rencontré par ce concours régional des miels de Drôme et d'Ardèche ( http://lesmielsbio07.onlc.fr ), organisé chaque année et ouvert à des milliers d'apiculteurs. Initié au coeur de la vallée du Rhône au Teil, en Ardèche, il permet de sélectionner les meilleurs miels, dans de multiples catégories, et de récompenser, avec des médailles d'or, d'argent et de bronze, de nombreux apiculteurs.

Mieux faire connaître les produits élaborés par les abeilles

Avec le savoir-faire qui lui est reconnu, ce concours régional des miels est devenu à l'échelon du Sud Est ce que le concours général agricole est au salon de l'agriculture à Paris. Les échantillons présentés ont été appréciés, le 18 février 2012 au matin, par un jury de professionnels et de connaisseurs. Ce concours s’inscrit dans la volonté du syndicat l'Abeille Ardéchoise et Drômoise de valoriser l’ensemble des miels des deux départements, et, de manière plus générale, de mieux faire connaître les produits élaborés par les abeilles, comme l'indiquait Suite101 dans Apis: les meilleurs miels sélectionnés au Teil le 18 février 2012 .

Dans cette région du Sud Est, ou sont élaborés Les meilleurs miels d'Ardèche et de Drôme, témoins du terroir , de nombreux apiculteurs s'inquiètent du froid et la pluie qui perdurent et interdisent toute activité aux abeilles.

Sur le même sujet