Corse : 2 tueurs abattent Maurice Costa dans une boucherie

Maurice Costa, dirigeant présumé du grand banditisme corse, a été tué au fusil de chasse le 7 août 2012 dans une boucherie de Ponte-Leccia en Haute-Corse

Agriculteur fiché au grand banditisme, Maurice Costa, 61 ans, a été assassiné en plein jour et devant témoins le 7 juillet 2012 à Ponte Leccia. Questionné par téléphone sur ce regain de violences en Haute Corse, le parquet de Bastia est peu locace. Il explique à mots choisis que "la victime, Maurice Costa, officiellement agriculteur, était fichée au grand banditisme.... Il a été abattu vers les onze heures le 7 juillet 2012i à Ponte Leccia en Haute Corse. Le dossier de son assassinat relève désormais de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) du Parquet de Marseille....".

Les magistrats du Parquet de Bastia ont donc préféré "dépayser" le dossier et l'enquête, après la multitude de crimes non élucidés par les gendarmes en poste en Corse ou par les policiers de l'île.

Regain de violence et véritable hécatombe

*Plombé" par des assassinats en rafales, le milieu corse et La Brise de mer connaissent une vague de réglements de comptes, sous le regard des flics, qui comptent les morts.

Que se passe-t-il en Corse ? L'île connait un regain de tension, et, depuis plusieurs mois, les parains tombent comme des mouches. Même les figures historiques de la Brise de mer, équipe légendaire et redoutée du banditisme insulaire, tombent les unes après les autres. Des règlements de comptes internes ? Cela ressemble en tout cas à la fin d'une époque et rappelle les réglements de compte à Marseille à la fin des années 1970, lorsque Jacky Imbert fut le seul survivant, sur les braises de l'empire Guérini...

Un commissaire de police, longtemps en poste en Corse, joint par téléphone, confie : "C'est une règle immuable, une loi d'airain, que l'on navigue sur l'océan ou dans le milieu : les vents les plus tempétueux finissent par tourner. La Brise de mer, légendaire équipe de malfaiteurs bastiais, connaît ces derniers mois des convulsions dont elle aura du mal à se relever. La Brise agonise, soldant dans le sang les comptes des Trente Glorieuses du banditisme insulaire.....".

Force est de constater que le milieu corse est décimé en rafales et qu'on assiste à une vraie boucherie sur l'île. Sans jeu de mots avec le lieu du dernier crime !

Un meurtre d'une rare violence

Selon un policier en poste à Bastia, joint par téléphone et qui préfère conserver l'anonymat, "Maurice Costa, figure présumée du grand banditisme corse, a été abattu par balles alors qu'il se trouvait dans une boucherie du centre du village, en présence de plusieurs clients. Un important périmètre de sécurité a été installé autour du commerce par les gendarmes...."

Ces premiers éléments sont confirmés par le substitut du procureur de la République de Bastia Yves Paillard, qui ajoute : "la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille devrait se saisir de l'enquête, eu égard au passé de la victime....".

Maurice Costa était le dernier des évadés de Borgo

D'après un commissaire de police, en poste sur lîle de Beauté, et qui connaissait bien Maurice Costa, "l'homme était présenté comme l'un des parrains de la "Brise de mer". Parmi les exploits qui lui sont imputés, Maurice Costa s'était notamment évadé, en Juin 2001, par la grande porte de la prison de Borgo, près de Bastia, grâce à un envoi à la maison d'arrêt par télécopie d'un faux document judiciaire prononçant son élargissement. Sur les trois "évadés", seul Maurice Costa était encore vivant...

"Le célèbre Francis Mariani avait été tué, en janvier 2009, dans l'explosion d'un hangar agricole à Casevecchie. Pierre-Marie Santucci, qui avait porté le cercueil de son ami Francis Mariani, tombait sous les balles de tueurs un mois plus tard.

"Recherché par la police dans la cadre d’exploitation illégales de machines à sous et de blanchiment d’argent, Maurice Costa s’était rendu à la gendarmerie de Moltifao, en 2010...."

Les tueurs ont incendié leur véhicule après le meurtre

Maurice Costa faisait partie "des grands" en Corse. Toujours prrésenté par la justice comme un dirigeant de la bande de la "Brise de mer", personne n'imaginait qu'il tomberait sous les balles des tueurs ce 7 août 2012n dans le village de Ponte-Leccia en Haute-Corse.

Selon un enquêteur présent sur la scène de crime et joint par téléphone, "Maurice Costa, 61 ans, a été tué à 11 h 08 alors qu'il se trouvait dans une boucherie située dans une zone commerciale au centre du village, en présence de plusieurs clients. Originaire du village voisin de Moltifao, il a été touché par au moins deux balles tirées à travers la vitrine du commerce par deux tueurs encagoulés,

"Une dame âgée qui se trouvait dans le magasin a été légèrement blessée et prise en charge par les secouristes. Un important périmètre de sécurité a été installé autour de la boucherie par les gendarmes. Le procureur de la République à Bastia devait se rendre sur place. Une voiture incendiée a été retrouvée peu avant midi à quelques km du lieu du crime. Il pourrait s'agir du véhicule utilisé par les tueurs.

Le Parquet de Bastia privilégie la JIRS de Marseille

Selon le substitut du Procureur de la République de Bastia, "Le dossier de l'assassinat de l'un des principaux dirigeants présumés du grand banditisme corse, Maurice Costa, tué au fusil de chasse mardi dans une boucherie de Ponte-Leccia (Haute-Corse), va être transmis à la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille...".

Sur le même sujet