Corse : Olivier Sisti échappe aux tueurs à l'hôpital de Bastia

Des tueurs ont tenté d'achever Olivier Sisti dans sa chambre d'hôpital à Bastia. Touché par plusieurs balles, le restaurateur évacué à l'hôpital de Nice
81

Olivier Sisti, un restaurateur corse, déjà criblé de balles et hospitalisé, a subi ce 28 mai 2012, un mitraillage en règle, par des tueurs à l'hôpital de Bastia.

Les tensions en Corse ne faiblissent pas ces derniers mois et l’année 2011 avait déjà connu son lot de meurtres et de règlements de comptes sanglants. Ajaccio, Propriano, Vezzani, Sartène, Porto-Vecchio telles sont les principaux lieux où se jouent ces drames sur fond de vengeance, d’immobilier, de vendetta, de procès, de banditisme dans certains cas, de trafics de drogues.

Avril 2012, et ça repart, avec l'assassinat du dirigeant nationaliste Jo Sisti et de son beau-frère Jean-Louis Chiodi, victimes d'une embuscade menée avec une violence inouïe. Ancien élu de l'assemblée régionale de Corse, Joseph Sisti était militant de la formation nationaliste modérée Femu A Corsica.

Un scénario d'assassinat digne d'un film de gangsters

Mai 2012, et ça continue. Hospitalisé après avoir été blessé lors d'un mitraillage en règle, Olivier Sisti le gérant d'un restaurant de plage de la Plaine orientale, en Haute-Corse, a été atteint de plusieurs balles lundi 28 mai 2012 à travers la vitre de sa chambre à l'hôpital de Bastia. Une semaine après une première tentative d'assassinat. Olivier Sisti avait déjà été victime d'une tentative de meurtre en 2010, selon un officier de police, joint par téléphone, mais qui souhaite conserver l'anonymat.

Deux policiers étaient pourtant en faction à l'hôpital, pour garder la chambre. L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Corse.

Selon les premiers éléments de l'enquête, communiqués par l'un des enquêteurs de la gendarmerie, joint par téléphone, "deux hommes à moto ont fait irruption sur le parking de l'établissement vers 04h45 et ont fait feu sur Olivier Sisti, 37 ans, à travers la vitre de sa chambre, située au rez-de-chaussée."

"Olivier Sisti a été atteint de plusieurs balles", a ajouté l'enquêteur, sans donner plus de détails à ce stade.

Déjà blessé par des tueurs le 19 mai 2012

L'enquête se poursuit après ces deux tentatives d'assassinat qui ont visé Olivier Sisti. La première est intervenue le 19 mai 2012, sur Aleria. L'homme se trouverait toujours dans un état grave selon le parquet de Haute-Corse. Rappelons qu’Olivier Sisti est le gérant du restaurant de plage La Bahia, incendié dans la nuit du 18 au 19 Mai 2012 à Aleria. La victime avait aussi essuyée des tirs à son encontre en octobre 2010 à Ghisonaccia. Olivier Sisti avait également échappé à ses tueurs, et l'homme est en passe d'acquérir une réputation de "baraka" similaire à celle de l'immortel parrain Marseillais Jacky Imbert.

Un homme très connu en Corse

Déjà victime d'une tentative d'assassinat en 2010, à Ghisonaccia, où se trouve son restaurant, Olivier Sisti est un homme très connu en corse, comme beaucoup de membres de la famille Sisti. Olivier devrait survivre à ses nombreuses blessures. Il porte le même nom que Joseph Sisti, élu nationaliste assassiné le jour de Pâques 2012, et dont les meurtriers courent toujours.

Sur le même sujet