Corse : un homme grièvement blessé par balles à Ajaccio

Ce 1 er septembre 2012, un homme de 46 ans a été grièvement blessé par balles en plein centre-ville d'Ajaccio vers 23 heures, où il circulait en voiture
20

Ca sent de nouveau la poudre en Corse. En effet, ce 1 er septembre 2012, un homme de 46 ans a été grièvement blessé par balles en plein centre-ville d'Ajaccio vers 23 heures alors qu'il circulait en voiture. Touché au thorax, à l'abdomen et au foie, il se trouvait, ce 2 septembre 2012, dans un état critique après avoir été hospitalisé, selon des informations concordantes de la police judiciaire.

La victime, Charles Cervoni, est inconnue des services de police.

Un véhicule calciné retrouvé à quelques kilomètres du lieu de la fusillade

Tous les grands quotidiens français font de nouveau les gros titres sur la Corse, à l'image du Parisien, en présentant les premiers éléments de l' enquête , Selon Le Parisien, "il s'agirait d'un proche d'Alain Orsoni, ancien leader d'un mouvement nationaliste corse et actuel président du club de Ligue 1 l'AC Ajaccio.....".

A la direction régionale de la police judiciaire d'Ajaccio, les interlocuteurs sont plus discrets. Il est seulement indiqué "qu'un véhicule calciné a été retrouvé à quelques kilomètres du lieu de la fusillade et que l'enquête a été confiée à la direction régionale de la police...".

Une succession de meurtres en Corse

Cette nouvelle fusillade survient alors que l'enquête piétine après le récent meurtre de Maurice Costa, abattu en août 2012; La récente enquête de Suite 101, qui révélait que deux tueurs avaient abattu Maurice Costa dans une boucherie, a tenté d'expliquer ce regain de violence en Corse. Car le grand public se pose une question : "Que se passe-t-il en Corse ?" L'île connait un regain de tension, et, depuis plusieurs mois, les parains tombent comme des mouches. Même les figures historiques de la Brise de mer, équipe légendaire et redoutée du banditisme insulaire, tombent les unes après les autres. Des règlements de comptes internes ?

Cela ressemble en tout cas à la fin d'une époque et rappelle les réglements de compte à Marseille à la fin des années 1970, lorsque Jacky Imbert fut le seul survivant, sur les braises de l'empire Guérini...

Policiers, gendarmes et magistrats s'interrogent, d'autre part, sur l'identité des c orses qui ont décimé le puissant gang de la Brise de mer

En plein mois d'août 2012, les observateurs avaient cru à une avancée des enquêtes, mais 6 témoins ont été remis en liberté après le meurtre de Maurice Costa.

Sur le même sujet