Des centaines de montres en or volées dans 2 entreprises du Jura

La série de vols dans des entreprises se poursuit dans le Jura. Après l'entreprise horlogère Wegmo à Fahy, c'est l'usine Cortech à Cornol qui a été pillée
20

Des cambriolages en série se déroulent dans le Jura Suisse. Après l'hôpital, quatre entreprises et un restaurant situés en zone artisanale et industrielle à Delémont, qui ont été la cible de cambrioleurs, des "pilleurs" s'acharnent sur les entreprises Suisses du Jura. En effet, la série de vols dans des entreprises se poursuit dans le Jura Suisse. Après l'entreprise horlogère Wegmo à Fahy, c'est l'usine Cortech à Cornol qui a été forcée et pillée par des malfaiteurs. Ces derniers ont dérobé diverses pièces d'horlogerie en or.

Selon le responsable de la police cantonale du Jura, joint par téléphone ce 28 août 2012, "durant la nuit du lundi 27 août au mardi 28 août 2012, des inconnus ont cambriolé l´usine Cortech à Cornol. Ils ont fracturé une porte donnant accès au local magasin. A cet endroit, ils ont forcé une armoire sécurisée et se sont emparés de diverses pièces d´horlogerie en or.....Pour l´instant le montant du butin emporté n´est pas encore déterminé.....".

Le ou les auteurs ont pris la fuite

La police cantonale s´est rendue sur place et une enquête a été ouverte.La série de vols dans des entreprises se poursuit donc dans le canton du Jura Suisse. Après l'entreprise horlogère Wegmo à Fahy pillée durant le week-end, c'est l'usine Cortech à Cornol qui est la cible de malfaiteurs.

D'après le responsable de la police du Jura, "pour l'instant, le montant du butin n'a pas encore été déterminé. Les cambrioleurs ont fracturé une porte donnant accès au local magasin dans la nuit de lundi à mardi. Ils ont ensuite forcé une armoire sécurisée de cette entreprise qui appartient à la marque horlogère TAG Heuer.

Les brigands choisissent les manufactures horlogères les plus innovantes

Dirigée par Jean-Christophe Babin, qui orchestre un millier de collaborateurs, répartis dans les manufactures à Marin, La Chaux-de-Fonds, et Cornol, la société TAG Heuer est certainement la manufacture horlogère Suisse la plus innovatrice en ce moment. Pour preuve : lors des deux dernières Foires de Bâle, son patron, Jean-Christophe Babin, a présenté des nouveautés techniques qui, chaque fois, ont laissé pantois aussi bien les visiteurs que ses concurrents.

Selon Jean-Christophe Babin, "ces performances ne sont possibles qu’à condition de disposer, de manière interne, d’horlogers très qualifiés, de constructeurs ingénieux et d’un parc de machines à la pointe de la technologie. Sinon, il est impensable de garder secret de telles nouveautés durant les trois ans que dure leur développement. D’autant plus que, après leur présentation au public, les premiers prototypes sont ensuite complètement revus et améliorés.

"Le fameux mouvement «V4» qui révolutionna l’édition 2004 de la Foire de Bâle avec ses systèmes de transmission par courroie et ses quatre barillets en «V» est, par exemple, en train d’être repensé afin de prendre en compte tous les problèmes apparus au cours des tests de fiabilité sur le concept: des courroies ont été ajoutées, des systèmes ont été simplifiés.

"L’une des qualités principales de TAG Heuer étant la résistance, la fiabilité et la précision, la marque ne peut en effet mettre sur le marché des modèles ou des mécanismes qui n’ont pas été testés dans toutes les conditions. Surtout qu’il s’agit en général de montres de sport qui subissent souvent d’énormes contraintes, chocs, variations de température, agressions par le sable, l’eau salée ou même la transpiration....".

350 montres en or dérobées chez Wegmo le 26 août 2012

Durant le week-end, des cambrioleurs avaient dérobé 350 montres à la fabrique Wegmo spécialisée dans l'emboîtage de montres. Dans la nuit du 25 au 26 août 2012, des brigands ont aussi forcé et pillét quatre entreprises et un restaurant situés en zone industrielle à Delémont.

Sur le même sujet