Des vaches malades seraient abattues pour les "restos" Mc Donald

Des images choc ont été diffusées à la télévision américaine lundi 21 août 2012 dans l'émission d'informations de la chaîne ABC. Enquête

La crise de la vache folle n'a pas suffit ! Un nouveau scandale sanitaire est révélé par les associations de consommateurs américains, qui fustigent le comportement de la chaîne de fast food Mc Donald. Ces dyfonctionnements ont-ils des répercussions en Europe et en France ?

La chaîne américaine ABC a diffusé un reportage dénonçant les pratiques absolument atroces utilisées dans la chaîne d'abattoirs Central Valley Meat company, qui fournit entre autres la viande des McDonald's californiens. Mais, ces chaînes d'abattoirs fournissent-ils uniquement les Mc Donald des Etats Unis ? Aucun décideur public n'est capable de répondre à cette question en France ! Comme à l'époque de la vache folle...

Dans ce reportage conçu par une association de défense des droits des animaux grâce à une caméra cachée, les téléspectateurs ont pu voir combien le traitement subi par certains animaux est intolérable.

Des vaches malades transformées en "big mat"

Dans ce qui pourrait être l'un des plus grands scandales sanitaires du XXI ème siècle, des vaches qui tiennent à peine sur leurs pattes avant de s'effondrer à terre. Des employés qui tirent plusieurs fois sur les animaux pour les achever. Ces images choc ont été diffusées à la télévision américaine lundi 21 août dans l'émission d'informations de la chaîne ABC, World News with Diane Sawyer . Une chaîne d'abattoirs californienne, Central Valley Meat Company, a été infiltrée en juillet et en août 2012 par un enquêteur d'une société de défense des animaux. La vidéo, visible en bas d'article, montre des actes de cruauté envers les animaux ainsi que leur mauvaise santé.

cDonald's et les écoliers américains : une histoire "vache"

Peu avant la diffusion, In-N-Out Burgers, une chaîne de burgers américaine, avait déjà annoncé qu'elle avait résilié son contrat avec l'abattoir , qui fournit 20 à 30% de sa viande de bœuf. "Mais ce n'est pas le client le plus célèbre de cet abattoir. McDonald's et l'USDA, le ministère de l'Agriculture américain, comptent parmi les plus gros clients de l'exploitant....." assure un journaliste américain, joint par téléphone ce 24 août 2012.

Et ce spécialiste des questions alimentaires ajoute : "Outre les mauvais traitements qui leur sont infligées, certaines vaches sont amenées à l'abattoir alors qu'elles ne parviennent pas à marcher. Or, c'est interdit par la loi américaine, de crainte que l'animal malade ne soit en réalité contaminé par l' ESB, la maladie de la vache folle. L'affaire rappelle d'ailleurs le cas de vache folle détectée dans la même ville en Californie en avril 2012 et qui n'était "qu'un cas isolé", selon le ministère de l'Agriculture américain .....".

Comment les Etats-Unis acceptent de tels compromis avec la sécurité alimentaire ?

Si McDonald's a immédiatement interrompu son contrat avec Central Valley Meat , la viande d'ores et déjà achetée sera commercialisée (lien en anglais). L' USDA , de son côté, a dénoncé le traitement inacceptable des bovins mais a souligné qu'il n'y avait "rien qui pourrait compromettre la sécurité alimentaire".

Dans ce dossier où le grand public ne voit que a partie visible de l'iceberg, des responsables d'associations de consommateurs soulignent que "L'USDA aurait acheté l'an passé 15,7% de sa viande bovine à cet abattoir. Le ministère américain fournit les cantines du pays, certaines réserves indiennes et des banques alimentaires communautaires.....

"Central Valley Meat prend ces révélations très au sérieux et promet de corriger ces dysfonctionnements aussi vite que possible. Mais, rappelle le président de Central Valley Meat, Brian Coelho, ces révélations sont "surprenantes et inquiétantes parce que ces abattoirs sont sous contrôle permanent des inspecteurs de l'USDA. " Le ministère ne s'est pour l'instant pas expliqué sur ce grave défaut de vigilance...".

Aux USA, en Europe, en France, vu les échanges commerciaux internationaux caractérisant loes burgers et Mc Donald, la sécurité alimentaire des consommateurs est-elle garantie ?

Sur le même sujet