La magistrate bordelaise aurait été assassinée par son ex-mari

Le père des enfants de la magistrate Myriam Sanchez, assassinée jeudi à Bordeaux, a été mis en examen samedi 27 août 2011 et écroué.

Pourquoi la magistrate bordelaise a-t-elle été assassinée ? En tentant de répondre à cette question et en recherchant dans la vie privée de cette femme, coordinatrice de la formation des juges des enfants à l'ENM depuis 2008, les enquêteurs du SRPJ ont privilégié la piste familiale. Son ex-compagnon et père de ses deux enfants a été déféré samedi devant le parquet.

L'ex-compagnon aurait très mal vécu la séparation

Comme le révèlent La Dépêche.fr , Sud Ouest et Europe1 , l'ex-compagnon de la magistrate retrouvée morte dans sa voiture près de son domicile à Bordeaux a été déféré samedi 27 août 2011 devant le parquet de Bordeaux après une garde à vue de 48 heures, l'enquête du SRPJ s'étant rapidement orientée vers la piste du drame familial. En effet, la voiture de la magistrate était garée à 20 mètres de son domicile. C'est la mère de la baby-sitter, résidant juste à côté, qui a remarqué la voiture jeudi vers 7h30 et a alerté la police. Le corps de la victime occupait les deux sièges avant du véhicule, la tête en sang.

L'ex-compagnon, un manutentionnaire qui aurait très mal vécu la séparation du couple en 2009 et la nouvelle relation commencée par son ex-compagne, a ensuite été mis en examen et écroué. L'homme de 44 ans fait l'objet d'une information judiciaire pour "assassinat" et "meurtre", selon la vice-procureur de Bordeaux, Agnès Aubouin, jointe par téléphone. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

La magistrate tuée à l'aide d'un objet contondant ou tranchant

Pour la vice-procureur de Bordeaux, Agnès Aubouin, "les éléments réunis par les enquêteurs incriminent cet homme qui nie cependant les faits. Son téléphone portable a activé une borne proche de la maison de la victime au moment des faits. Ce manutentionnaire aurait très mal vécu la séparation du couple, et Myriam Sanchez, 43 ans, s'était plainte auprès de ses proches du harcèlement qu'il lui aurait fait subir."

Selon les investigations menées par La Dépêche.fr, après une journée de travail à l'École nationale de la magistrature (ENM) de Bordeaux, où elle était enseignante, Myriam Sanchez avait une première fois regagné son domicile pour confier ses enfants de 5 et 11 ans à une baby-sitter.

Puis, elle s'était rendue vers 20 heures, sans ses enfants, chez un ami au Bouscat, dans la banlieue proche de Bordeaux. Selon cette personne, qui a été auditionnée par la police, Myriam Sanchez l'aurait quittée vers 1h30, jeudi matin. Les enquêteurs du SRPJ ont ensuite établi que l'agression a été commise au moment où Myriam Sanchez regagnait son domicile, à l'aide "d'un objet contondant ou tranchant", comme le précis le parquet de Bordeaux.

Pour le procureur de Bordeaux, "c'est vraisemblablement au moment où elle était de retour devant chez elle que l'agression a été commise. On a retrouvé son sac à main avec, à l'intérieur, ses papiers, sa carte bancaire, du numéraire, ce qui a priori semblait évacuer la thèse d'un crime crapuleux".

La magistrate présentait "d'importantes lésions à la tête"

Selon la vice-procureur de Bordeaux, Agnès Aubouin,"l'enquête permet d'annoncer que l'homicide dont a été victime Myriam Sanchez s'inscrit dans un contexte privé et plus précisément d'ordre passionnel. Une autopsie a eu lieu jeudi en fin de journée et devrait apporter des précisions sur les causes exactes de la mort. La victime présentait d'importantes lésions à la tête", devait encore préciser la vice-procureur, avant d'expliquer que "l'autopsie devrait déterminer la présence ou pas de traces de violences sexuelles".

Avant d'être en poste à l'ENM, Myriam Sancheze avait exercé les fonctions de juge d'instruction et de juge des enfants.

Lire aussi sur Suite 101 :

Fabrice Vial, un chef d'entreprise de 43 ans, a, selon les premières constatations, été exécuté par un tueur professionnel dans le golfe de Porto-Vecchio.: Corse : un chef d'entreprise assassiné par balles sur son yacht

la cité phocéenne ressemble de plus en plus à la ville autrefois contrôlée par Jacky le Mat, Francis le Belge et François Marcantoni Comme au cinéma, les nouveaux gangsters sont surarmés...

les sectes surfent sur les évènements apocalyptiques annoncés Sectes dangereuses : vrais adeptes et fausses victimes.....

Il administrait des piqûres d'abeilles aux endroits stratégiques du corps humain, prétendant guérir sida, sclérose en plaques, Parkinson, Alzheimer, etc. Il guérissait le sida avec du venin: l'apiculteur a été condamné

Alain Louy, avocat à Strasbourg, a tenté de réduire les droits d'un papa apiculteur, en présentant les abeilles comme féroces, à la veille d'Apidays. Echec.: Veille d'Apidays, un avocat strasbourgeois attaque les abeilles

La contestation en gendarmerie peu relayée à la télévision

Aucune information ou documentaire ne relaie le malaise et la grogne qui sévissent au sein des armées.... Des consignes de discrétion ont-elle été données ? Le malaise dans l'armée occulté par la télévision et les radios

Un 63e soldat français a été tué, le 25 juin, en Afghanistan, où les pertes s'alourdissent. Il a été tué en opération : Conflit en Afghanistan : un soldat français tué le 25 juin 2011

les sectes surfent sur les évènements apocalyptiques annoncés. Comme Suite 101 l'a révélé avec 2012 et les fins du Monde : Bernard Bourdeix analyse les scénarii

Avec Claude Guéant, pas de "grand pardon" à Marseille ce 29 août

Sur le même sujet