Le frelon asiatique détecté en Ardèche depuis le 12 mai 2011

Le Museum d'Histoire Naturelle confirme la présence du frelon asiatique dans le Nord Ardèche. Une mauvaise nouvelle pour les apiculteurs.
33

Le diagnostic du Museum d'Histoire Naturelle de Paris du 15 juin 2011 se passe de tout commentaire. Contrairement aux informations erronées parues dans la double page du quotidien régional Le Dauphiné Libéré de début mars 2011, le frelon asiatique est bien en Ardèche, deux nids contenant de nombreux individus ayant été détruits à Boulieu-les-Annonay et à Saint-Marcel-les-Annonay le 12 mai 2011.

Les apiculteurs de Rhône-Alpes, région directement menacée par l'extension de ce fléau, ont contacté le Préfet de Région afin que « l’Etat lance et finance une campagne de piégeage, sur l’ensemble des huit départements de Rhône-Alpes, en initiant les opérations avant l’arrivée des premières femelles fécondées, afin d’éviter la surprolifération que connaissent les départements du Sud-Ouest. »

En savoir plus

  • Le frelon asiatique, le Terminator des abeilles
  • La Région Rhône-Alpes veut aider l'agriculture et l'apiculture
  • Biodiversité menacée: les abeilles se cachent pour mourir.....

Le Préfet de Région confirme l'engagement des pompiers

Persuadé du danger que représente cet insecte pour les abeilles et les populations civiles, le Préfet de Région a privilégié la destruction des nids signalés, mesure plus radicale qu'une campagne de piégeage, conditionnée par l'obtention des financements. Cette démarche a été détaillée dans un article de Suite101: En Rhône-Alpes, le frelon asiatique est signalé.

De nouveau saisi par la FARA (Fédération Apicole Rhône-Alpes), l e nouveau Préfet de Région, Jean-François Carenco, ancien directeur de cabinet du Ministre de l'Environnement Jean-Louis Borloo, a confirmé par écrit au président de l'Abeille Ardéchoise et Drômoise et Vice-Président de la Fédération Apicole Rhône-Alpes les engagements de son prédécesseur Jacques Gérault : «Les nids de frelons asiatiques seront détruits gratuitement par les pompiers des SDISS des huit départements de Rhône-Alpes». Il a relancé en ce sens les préfets des départements de Rhône-Alpes.

«Ensemble, nous gagnerons le combat pour la survie des abeilles, indispensables à notre biodiversité !» précise le président de l'Abeille Ardéchoise et Drômoise.

Le Museum d'Histoire Naturelle suit la situation de près

«Il s'agit bien de Vespa velutina», indique dans un mail daté du 15 juin 2011 Quentin Rome, entomologiste au Museum National d'Histoire Naturelle de Paris, après avoir examiné les spécimens de frelons asiatiques provenant des nids détruits en Nord Ardèche.

Le chercheur ajoute dans le même mail adressé au Président de l'Abeille Ardéchoise et Drômoise : «Pour ce qui est du piégeage, je vous ai joint les résultats d'une expérience que nous avons mené l'année dernière. Actuellement nous n'avons aucun piège sélectif, l'impact d'une campagne de piégeage sur la biodiversité est donc pire que l'impact du frelon lui-même. La destruction des fondatrices est prouvé inefficace, la population est surtout limitée par la compétition intraspécifique. Nous conseillons donc de ne réaliser un piégeage qu'au niveau des ruchers attaqués (voir l'article) et de ne détruire les nids qu'à partir de juillet. Avant cette date, si vous trouvez un nid, il est préférable de noter son emplacement et de revenir en juillet pour le détruire (proprement et efficacement). S'il est toujours vivant, c'est qu'il aura probablement limité le développement d'autres colonies aux alentours...»

Le frelon asiatique pourrait ne pas affectionner le climat de l'Ardèche

Quentin Rome, chercheur au Museum d'Histoire Naturelle émet plusieurs hypothèses sur le développement du frelon asiatique en Ardèche : « D'après ce qu'on connait des besoins climatiques de l'espèce, l'Ardèche ne devrait pas faire partie des zones que ce frelon préfère. Mais c'est difficile à prévoir puisqu'il peut rencontrer des conditions climatiques qu'il ne connaissait pas avant. Il est donc très important pour nous de récupérer les données des signalements de nid (nous avons un formulaire pour ça ) pour affiner nos modèles d'expansion de l'espèce (voir le communiqué de presse). Le frelon asiatique ne pose pas autant de problèmes dans toutes les régions (par exemple, peu dans le Gard jusqu'à présent), donc peut-être qu'il n'atteindra pas une densité importante en Ardèche et dans le Drôme et ne posera pas de problèmes (dans notre modèle, l'Ardèche est en jaune et vert). Pour le moment je pense qu'il faut juste avertir les personnes (surtout les apiculteurs), qu'ils soient vigilants, mais il faut faire attention qu'il n'y ait pas de débordements comme en Aquitaine (énormément de pièges posés et de destruction d'autres insectes, ce qui pourraient même avoir l'effet inverse)...»

Fiche descriptive de Vespa velutina

Formulaire de signalement de nid

Lire aussi : Alain Louy, avocat à Strasbourg, a tenté de réduire les droits d'un papa apiculteur, en présentant les abeilles comme féroces, à la veille d'Apidays. Echec.

Suite101: Veille d'Apidays, un avocat strasbourgeois attaque les abeilles

Sur le même sujet