Le scénario du raid qui a tué Ben Laden mis en doute par un livre

Ben Laden devait être capturé mais a été abattu. La version officielle dit qu'il ne voulait pas se rendre. Un membre du commando du raid dit le contraire.
20

La polémique sur la mort de Ben Laden est désormais officiellement ouverte. En effet, un ancien membre du commando qui a tué Oussama ben Laden en 2011 au Pakistan affirme, dans un livre dont certains journalistes se sont procurés un exemplaire, "qu'il a été tué d'une balle dans la tête alors qu'il sortait la tête de sa chambre...".

Or, ce récit contredit à 300 % la version officielle du Pentagone et de Barak Obama selon laquelle "le chef du réseau terroriste Al-Qaïda a été tué alors qu'il retournait dans sa chambre, probablement pour aller y récupérer une arme". Comme Suite 101 l'indiquait en exclusivité le 23 août 2012, un ancien militaire américain publie un livre sur Ben Laden , c et ancien militaire américain a participé à l'opération organisée pour tuer Oussama Ben Laden et raconte tout dans un livre à paraître le 11 septembre 2012.

Ancien membre du commando, Matt Bissonnette raconte sa vérité et sa version des faits dans le livre intitulé "No Easy Day", qui doit paraître le 11 septembre 2012 sous le pseudonyme de Mark Owen pour coïncider avec l'anniversaire des attentats terroristes de New-York en 2001.

Ben Laden avait été abattu le 2 mai 2011

Il affirme qu'Oussama ben Laden a été tué le 2 mai 2011 alors qu'il sortait la tête de sa chambre. Son récit suscite des questions sur les intentions réelles de Washington à l'égard du chef d'Al-Qaïda. Matt Bissonnette assure que son unité avait reçu pour ordre de le capturer s'il se rendait.

Le porte-parole de la Maison Blanche Tommy Vietor a refusé de commenter ces informations le 28 août 2012 au soir.

Le livre sort en pleine campagne présidentielle américaine

Comme Suite 101 l'indiquait dans une enquête le 23 août 2012, les candidats à la Maison Blanche se seraient bien passés de cette sortie tapageuse en librairie, un 11 septembre. Pourtant, ils devront faire avec, car le livre racontant le raid dans lequel a été tué Oussama Ben Laden au Pakistan, écrit par un ancien militaire américain y ayant participé, sera publié le mois prochain.

C'est du moins ce qu'a confirmé ce 23 août 2012 la maison d'édition Penguin USA à New York, jointe par téléphone. Intitulé "No Easy Day" (Un jour difficile), ce livre sera dans toutes les librairies à la date sensible du 11 septembre, en pleine campagne présidentielle américaine.

Selon l'éditeur, "ce best seller à venir se veut un récit de première main sur la mission qui a tué Ben Laden. Son auteur a pris le pseudonyme de Mark Owen, et les noms de tous les autres membres des Navy Seals (forces spéciales de la marine) mentionnés dans le livre ont été changés pour assurer leur sécurité....".

Dutton, branche de Penguin qui publie l'ouvrage, ajoute dans un entretien téléphonique : "L'auteur était présent lorsque Oussama Ben Laden est mort...".

Le secret de préparation et de publication de cet ouvrage avait été bien gardé. Le Pentagone a affirmé ne pas avoir été prévenu à l'avance. En pleine campagne électorale, alors que le raid contre l'ancien chef d'al-Qaida est présenté comme un des succès de la présidence du démocrate Barack Obama, le livre est assuré de causer un certain émoi.

Le succès semble garanti pour le livre de Matt Bissonnette

Ce livre pourrait connaître un aussi grand succès comme "les centurions" de l'écrivain Français Jean Lartéguy. En effet, "les centurions" et le général Bigeard ont inspiré les chefs US. Les commandants des forces alliées en Afghanistan ont trouvé des leçons de stratégie dans "Les Centurions", livre de Jean Lartéguy sur la guerre coloniale, notamment en Afghanistan, où les généraux américains avaient lu les Centurions.

Même si cet ouvrage est devenu une perle rare, qui se vend très cher. Ainsi, un exemplaire du roman de Jean Lartéguy, Les Centurions, épuisé en langue anglaise et traitant de la stratégie des parachutistes en Algérie et en Indochine, peut atteindre les 1.700 dollars (un peu plus de 1.200 euros) sur Amazon.com.

Sur le même sujet