Materne lance de nouvelles compotes à base de pomme

Materne lance une compote au format adulte plus généreux qu'une pom'potes classique, et marie toutes les variétés de pommes aux autres fruits.

Rien n'arrête la créativité de la maison Materne. En lançant une fois encore une nouvelle gamme de compotes, baptisée "Materne, ma pause fruit", la célèbre fabrique conjugue les pommes avec les autres fruits. C'est ainsi qu'elle associe, dans les fameux berlingots dont les enfants raffolent, la fraise Senga Sengana à la pomme.

Un mariage réussi ! Pour le service communication de Materne, "La fraise Senga Sengana est une très ancienne variété de fraise, qui offre une chair rouge intense révélant un parfum musqué très apprécié." Et le fabricant se targue d'inclure dans sa préparation deux fois plus de fraises que dans une compote classique.

En démultipliant les associations gustatives, avec par exemple le nouveau produit "pommes fuji, golden et gala" ou encore "pomme et poire williams" Materne entend rafler toutes les parts d'un marché, tant les enfants ont adoré la "petite gourde de compote" qui peut se mettre dans la poche, ou dans un sac lors d'une balade.

Des décennies d'expérience dans le fruit défendu

A vrai dire, le fruit défendu a fait le succès de l'entreprise Materne depuis des années. Ah oui, le fameux fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal ! Encore une absurdité. La bible n'a jamais parlé de pomme, mais simplement de fruit ! Or le fruit en latin se dit "pomum". Et les pommiers sont les arbres les plus plantés et cultivés au monde, selon des statistiques du Fond alimentaire mondial.

Dès lors, la pomme est le fruit le plus récolté au monde depuis la nuit des temps. Selon des historiens, "on retrouverait les traces dans les cités lacustres de Suisse et d'Italie du nord ainsi qu'au bord du Nil ou Ramsès II en fit planter puis en Palestine. Lorsque les romains arrivèrent en Gaule, ils y trouvèrent déjà des pommiers. Les gaulois tiraient de leurs fruits un cidre de piètre qualité. Il faudra attendre le Moyen-Age pour voir se développer l'importation et le greffage de ces fruits".

De très nombreuses variétés de pommes

Aujourd’hui les principales variétés disponibles sur les marchés sont européennes (20 % du marché mondial) et américaines (80 % du marché mondial). Dans les pommes européennes les plus connues, on peut citer la calville (très fine, sucrée, juteuse et un peu acide), la reine des reinettes (ferme, croquante, juteuse et sucrée), le reinette du Canada (légèrement acidulée), la reinette clochard (juteuse, sucrée, acidulée et bien parfumée), la reinette du Mans (juteuse, acidulée, très parfumée), la belle de Boskoop (ferme et acidulée).

Parmi les belles américaines présentes sur le marché, on trouve la golden délicious (tendre, sucrée et de peu de goût), la starking (craquante et parfumée mais souvent farineuse), la richared (juteuse, sucrée et farineuse), la starkimson (chair ferme, juteuse et légèrement acidulée), la royal gala (ferme, craquante, peu juteuse), l'idared (croquante, juteuse, sucrée) et la plus récente pink lady (sucrée, parfumée et acidulée).

De la compote au cidre

D'autres parties du globe cultivent ce fruit précieux. On peut citer l'australienne granny smith (juteuse, croquante, acidulée, peu sucrée et peu parfumée), connue en France depuis 1952, une des principales variétés de pommiers cultivés dans l'hémisphère sud, ou encore la chilienne red chief (chair croquante et sucrée), sans oublier l'asiatique fuji (croquante, juteuse, très sucrée).

Depuis plusieurs siècles, les recettes à base de pommes sont multiples. Non seulement, ce fruit est l'ingrédient principal du cidre, mais en dehors de la distillerie, elle a une très bonne place en cuisine et en pâtisserie.

Chez les ménagères, la pomme accompagne souvent le boudin noir, l'andouillette grillée, le rôti de porc et le filet mignon mais aussi les volailles et gibiers. Dans ce cas elle est cuisinée en compote non sucrée, en quartiers poêlés au beurre ou en chutney . .

La pomme est aussi souvent utilisée dans des salades composées. On utilisera dans ce cas des pommes craquantes et acidulées telles que la granny smith, la pink lady.

Finies les énormes boîtes de conserve

En pâtisserie, elle trône dans la garniture habituelle des tartes, tarte fine , tarte tatin , tarte normande , tarte al'coloche ainsi que des chaussons et beignets . C'est la belle de Boskoop et les reinettes qui seront privilégiées pour ces préparations. La pomme se déguste également cuite au four avec simplement beurre et sucre mais aussi en compote ou en gelée.

Bref, la pomme s'avère omniprésente. On pourrait presque croire que l'industriel Materne n'a rien inventé, si ce n'est des conditionnements adaptés, alléchants. Finies les énormes boîtes de conserves en fer qui faisaient le bonheur des goûters dans les colonies de vacances des années 1970. Avec l'évolution des conditionnements, on a l'impression que Materne prépare déjà la conquête des générations du troisième millénaire. A faire "tomber dans les pommes" les plus anciens, attachés aux compotes mijotées sur les fourneaux à bois des grands-mères !

Sur le même sujet