Neurotoxiques : nouvelle victoire de l'apiculture italienne

La France sera-t-elle le dernier pays d'Europe à autoriser les Cruiser et autres neurotoxiques mortels pour les abeilles ? Pourquoi ? Intérêts financiers ?

Le 30 juin 2011, et pour la troisième fois, depuis septembre 2008, les autorités italiennes vont à nouveau suspendre l’autorisation d’utilisation des enrobages neurotoxiques du mais. Cette information capitale pour la survie des abeilles ( http://lesmielsbio07.onlc.fr/ ) a été communiquée le même jour par Francesco Panella, président de l' U.N.A.API (l'Union Nationale des apiculteurs italiens) dans un mail adressé aux responsables apicoles français.

Selon Francesco Panella, " les autorités italiennes ont fixé le délai cette fois au 31 décembre 2011. Outre que la mobilisation d’apiculteurs et la démonstration en champ que la lutte la plus efficace contre la chrysomèle reste la rotation des cultures, cette décision est la conséquence de la démonstration scientifique des dégâts de la contamination des poudres aériennes sur les abeilles (et donc sur tous les insectes) en phase de semis... "

Le président des apiculteurs italiens ajoute : " Les firmes ont cherché à obtenir la re-autorisation suite a la mise au point d'un prototype de déflecteur qui devrait (affirment-ils) éliminer 90 à 95% d'émission contaminant au moment du semis, avec le passage de la responsabilité de l’«éventuelle» contamination environnementale sur l’utilisateur final... "

En France, Bruno Le Maire autorise sans arrêt les neurotoxiques mortels

Cette décision du gouvernement italien intervient, à quelques jours près , au moment où le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire vient d'étendre l'autorisation (c'était le 16 juin 2011) de mise sur le marché de l'insecticide Cruiser au colza. Une fois de plus, le ministre de l'Agriculture français défie le Conseil d'Etat, juridiction l'ayant plusieurs fois condamné dans ce dossier, pour des autorisations similaires.

En effet, le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative, a déjà annulé les autorisations de mise sur le marché du Cruiser, qui avaient été délivrées par le ministre de l'Agriculture en 2008 et 2009 et la même juridiction doit se prononcer dans les prochains mois sur l’annulation de l’AMM (autorisation de mise sur le marché) délivrées pour les années 2010 et 2011.

Le Cruiser 350 est interdit dans presque tous les pays d'Europe

Pourquoi la France va-t-elle à contre courant de ses voisins ? Pourquoi le ministre français de l'Agriculture cautionne-t-il la destruction massive des abeilles en France ? Dans les cercles proches du pouvoir, personne ne peut, ou ne souhaite, l'expliquer. Le 16 février 2011, alors que débutait le salon international de l'Agriculture à Paris, le Conseil d’Etat avait rendu son délibéré dans l'affaire du Cruiser 350 et avait annulé deux décisions du ministre autorisant la mise sur le marché de l’insecticide pour les années 2008 et 2009.

Comme indiqué dans Le Cruiser 350 face au Conseil d'Etat (Suite 101 du 25 janvier 2011) , le rapporteur du gouvernement avait requis, lors des débats, cette annulation en raison de la dangerosité du produit pour l'environnement, et la condamnation du ministre, à plusieurs milliers d'euros d'amende.

A l'origine de cette procédure, plusieurs associations de défense de l’environnement et syndicats agricoles, notamment d’apiculteurs, contestaient les décisions prises par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, sur avis de l’AFSSA, d’autoriser, pour 2008 et 2009, la mise sur le marché du produit phytopharmaceutique «Cruiser» pour un usage en traitement de semences dans la culture du maïs. Les motivations de la justice étaient développées dans l'article de Suite101: Cruiser 350 : le Conseil d'Etat désavoue Bruno Lemaire.

L'Etat français affiche un manque de respect de la législation

Le 16 juin dernier, après que le ministre de l'agriculture ait étendu les neurotoxiques aux semences de colza, l’Union Nationale de l’Apiculture Française, par la voix de Chrystel Bonnafoux, s’indignait "une fois de plus d’un manque de respect de la législation. Cette décision est d’autant plus regrettable que le colza restait une des rares cultures non traitées d’un attrait majeur pour nos colonies d’abeilles. Après les quatre autorisations successives de mise sur le marché du Cruiser sur le maïs (de 2008 à 2011) et malgré l’annulation des autorisations de 2008 et 2009 par le Conseil d’Etat en février dernier, le ministère de l’Agriculture vient donc de délivrer une nouvelle autorisation de mise sur le marché à Syngenta pour un nouveau Cruiser pour le traitement des semances de colza..." Lire sur Suite101: Cruiser étendu au Colza : Bruno Le Maire défie la justice

L'Italie a compris le danger

Selon Francesco Panella, "l'Italie a engagé les premières études préliminaires de la recherche publique (Apenet), payées par le ministère de l’agricolture. Elles démontrent des effets inacceptables... Pour le mois de septembre, l’étude d’Apenet devrait être terminée...

" On va a continuer dans cette bataille impaire, mais gagner du temps nous permet soit d’avoir plus de preuves scientifiques et soit de continuer a bien produire avec des ruches saines et productives, Comme une fois… et pour la troisieme saison, on fait soit du miel en très bonne quantité, soit de l’impressionante multiplication de colonies. L’actuelle euphorie économique de l’apiculture italienne n’a pas de précédents dans l’histoire des derniers 20 ans du pays... "

L'Italie prouve que lorsque les Cruiser, insecticides dangereux et neurotoxiques ne sont pas balancés sur les grandes cultures, les colonies d'abeilles prospèrent et produisent du miel en abondance ! Chez les dirigeants apicoles français, une question se pose sans arrêt : " Quel intérêt peut avoir le ministre français en autorisant sans arrêt, et contre l'avis des plus hautes juridictions, des neurotoxiques destructeurs pour les espèces protégées et la biodiversité ? " Pas de réponse à ce jour !

Lire aussi sur Suite 101

Alain Louy, avocat à Strasbourg, a tenté de réduire les droits d'un papa apiculteur, en présentant les abeilles comme féroces, à la veille d'Apidays. Echec: Veille d'Apidays, un avocat strasbourgeois attaque les abeilles.

Attaquées de toute part par les pesticides, insecticides, etc, les abeilles pourraient disparaître aussi rapidement que les dinosaures: Biodiversité menacée: les abeilles se cachent pour mourir...

Le ministre de l'Agriculture vient d'étendre l'autorisation du Cruiser au colza alors que le Conseil d'Etat a déjà annulé les autorisations précédentes: Cruiser étendu au Colza : Bruno Le Maire défie la justice

Les ministres de l'Agriculture du G20 oublient un milliard et demi d'agriculteurs: Les ministres de l'Agriculture du G20 défendent l'agroindustrie

Sur le même sujet