Poules: les connaître, les choisir, les élever, par Celia Lewis

Les éditions Delachaux et Niestlé publient un remarquable ouvrage consacré à l'élevage des poules. Pour tous ceux qui veulent une basse-cour.
15

Traduit de l'anglais par Jean-Claude Perriquet, président de la fédération française des volailles, et Laura Tamez, le très britannique ouvrage Poules: les connaître, les choisir, les élever de Célia Lewis, fait son apparition dans les librairies françaises. Partant du constat que l’élevage des poules est amusant et utile, l'ouvrage se veut un guide pour tous ceux qui envisagent d’avoir un jour leur propre basse-cour.

Au fil de 192 pages remarquablement illustrées, l'auteur donne des conseils pratiques. A vrai dire, le livre contient tous les renseignements dont chaque éleveur amateur a besoin pour faire le bon choix d’une race quel que soit son objectif.

Avec Célia Lewis, le lecteur plonge dans "la bible des poules" et découvre que certaines races seront heureuses, en bonne santé et productives qu’elles soient en ville, en banlieue ou à la campagne. Avant de décider quelle race est la meilleure, le futur éleveur amateur pourra faire confiance à ce livre de référence.

La reine Elisabeth d'Angleterre élevait des poules "orpington fauve"

Autre originalité de cet ouvrage de référence: il est préfacé par le prince de Galles, qui met en avant les passions avicoles des membres de la famille royale. Si, si ! Et le prince confie dans cette préface royale: " L'intérêt que porte ma famille à l'aviculture remonte à mon arrière-arrière-arrière-grand-mère la reine Victoria, à laquelle on offrit les premières volailles brahma arrivées dans le pays (...) Je comprends que leur grande taille fit sensation! Ma grand-mère, la reine Elisabeth, la reine mère, élevait des orpington fauves et était très fière d'être la marraine des éleveurs d'orpington fauves (Buff Orpington Society). En ce qui me concerne, depuis mon enfance, habitué à ramasser les œufs dans la ferme de Windsor, je me suis intéressé aux volailles, puis j'ai perpétué la tradition familiale Highrove avec des poules marans et welsumer... "

Tous ceux qui pratiquent l'aviculture en France seraient (agréablement) surpris de voir le président de la République préfacer un ouvrage consacré aux poules. Rien de surprenant en Grande-Bretagne où le prince de Galles s'est forgé une réputation d'écologiste et de porte-drapeau de l'agriculture biologique.

Des réponses aux questions simples

L'ouvrage a surtout le mérite de répondre, avec pédagogie et précision, aux nombreuses questions que se posent les novices. Quel est le nombre de poules que l'amateur peut et doit avoir? Un élevage pour des œufs? Ou comment faire un élevage? A quel endroit vivront-elles? Quelles sont les conséquences possibles de l’installation d’une basse-cour? L’ouvrage répond à toutes ces questions et donne un aperçu des caractéristiques uniques et de la personnalité des 100 races les plus communes.

Page après page, le lecteur découvre les portraits des races, les diverses combinaisons de coloris, les standards, le lieu et l’histoire de leur origine et les différentes qualités spécifiques qu’une race peut posséder. Les descriptions attrayantes sont accompagnées de belles aquarelles originales réalisées par l’auteur.

En plus des informations pratiques, à l'image de la quantité de nourriture quotidienne nécessaire à une volaille les parties introductives comprennent des avis sur la nature de l'alimentation, sur le choix du poulailler et sur la prévention des principales maladies.

L'ouvrage est aussi enrichi d'un glossaire des termes avicoles et comprend un tableau récapitulatif des principales caractéristiques de chaque race

Poules : les connaître, les choisir, les élever - pratique

Auteur: Célia Lewis

Ouvrage cartonné grand format, 192 pages, richement illustré

Editeur: Delachaux et Niestlé

En vente dans toutes les librairies

Prix: 18,91 euros

Lire aussi sur Suite 101

Alain Louy, avocat à Strasbourg, fait partie de ces avocats qui ont dérapé. Maître Alain Louy, dans sa phobie des abeilles, a tenté de réduire les droits d'un papa apiculteur, en présentant les abeilles comme féroces, à la veille d'Apidays. Echec. Veille d'Apidays, un avocat strasbourgeois attaque les abeilles

Sur le même sujet