Sidération, le festival des imaginaires spatiaux du 12 au 13 mars

Les Exercices d'émerveillement d'Isabelle Bats, les aventures virtuelles de l'Astéroïde de Valérie Cordy ou encore un film performance de Spartacus Chetwynd

Sidération, l’imaginaire spatial, autant dire que l’idée du festival Sidération est née de cette lumineuse évidence. "A l’encontre de tous les a priori, explique Gérard Azoulay, directeur artistique, l’univers spatial, le matériau qu’il engendre en permanence, vocabulaire et texte, images et films, sons et songes, est une source puissante et diversifiée d’inspiration et de création, pour l’écriture. Ou plutôt pour les formes plurielles d’écriture lorsque les auteurs s’en emparent pour le porter à la scène avec l’originalité de leur propre démarche.

C'est ce que découvriront tous les amateurs de ce festival, les 12 et 13 mars prochains, à Paris, Place Maurice Quentin, dans les locaux du CNES; "Mises en voix, performances théâtrales ou chorégraphiques, improvisations musicales, créations vidéo ou encore spectacles multimédia, lesformes artistiques qui en résultent sont multiples et contemporaines. Cette première édition, construite autour du thème Limites et frontières, a l’ambition de faire découvrir, à un public ouvert à l’aventure, les nouvelles interrogations que suscitent ces deux termes lorsque l’Espace les éclaire...."

Les artistes invités pour appréhender directement ce thème sont ceux, comme Kitsou Dubois (chorégraphe), Pierre Meunier (auteur metteur en scène) ou Anne Kawala (écrivain), qui ont séjourné en résidence à bord de l'Airbus ZÉRO-G et qui se sont frottés à la micropesanteur. C’est le franchissement de cette limite qu’ils partageront à travers leur création.

Une dimension internationale

D’autres artistes relèvent d’un compagnonnage différent, du passage d’autres frontières, que ce soit avec la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, la revue Espace(s) ou encore les Voyageurs de l’Espace, une formation musicale éclectique portée par l’exigence novatrice du violoncelliste Didier Petit.

"D’emblée, ajoute Gérartd Azoulay, directeur artistique, nous avons souhaité donner une dimension internationale à ce festival avec des artistes belges et britanniques qui proposent des nouvelles créations: les Exercices d’émerveillement d’Isabelle Bats, les aventures virtuelles de l’Astéroïde de Valérie Cordy ou encore un film performance de Spartacus Chetwynd.

"Une autre ligne de force de Sidération est l’exploration de la frontière art-science, qui aujourd’hui

questionne largement les pratiques théâtrales et qui se traduira par la mise en jeu d’un étrange

dispositif dans lequel des personnalités du monde spatial, comme Jean-Pierre Haigneré et Michel

Cassé, évolueront face à des oeuvres posées comme autant de poste-frontières...."

D’autres découvertes surgiront de la position centrale donnée à l’écriture de création. Deux acteurs

de la scène contemporaine, Murielle Colvez et Gaël Baron, s’empareront de textes créés par des

auteurs littéraires pour ce festival afin de les mettre en voix avec générosité.

Sidération offrira aussi au public le privilège de rentrer dans la Salle de l’Espace du CNES, l’agence

spatiale française, qui pour deux jours va exceptionnellement se métamorphoser, pour les plaisirs de

la création, en un lieu où tout va concourir à nous montrer combien l’Espace est surprenant lorsqu’il

s’incarne sur scène.

Sidération Le programme

Samedi 12 mars 2011

18H00 - 20h00

Astéroïde / Performance multimédia de Valérie Cordy

Carte blanche à la revue Espace(s)

Projet g.R√-i / Performance d’Anne Kawala, retour sur sa résidence en apesanteur

De l’autre côté du miroir, conférence-performance de l’astronaute Jean-Pierre Haigneré

Cul par-dessus Terre / Performance de Pierre Meunier, retour sur sa résidence en apesanteur,

accompagné par Didier Petit au violoncelle

21H00 - 23h00

Carte blanche à la revue Espace(s)

De l’autre côté du miroir, conférence-performance du cosmologiste Michel Cassé

Exercices d’admiration / Performance théâtrale d’Isabelle Bats

Terre, vaisseau spatial / Performance audiovisuelle de Spartacus Chetwynd

A la recherche d’un nouvel espace / Chorégraphie de l’apesanteur par Kitsou Dubois

accompagnée par Hélène Breschand à la harpe

Dimanche 13 mars 2011

15H30 - 17H00

Traversée sonore et musicale / Performance de David Christoffel

De l’autre côté du miroir, conférence-performance de l’exobiologiste Michel Viso

Astéroïde / Performance multimédia de Valérie Cordy

Carte blanche à la revue Espace(s)

17H30 – 19H00

Variante / Performance de Sabine Macher

De l’autre côté du miroir, conférence-performance du physicien Dominique Delcourt

Carte blanche à la revue Espace(s)

L’Espace d’une chanson / improvisation musicale de Jeanne Added, Philippe Foch et Didier Petit

Zooms sur la programmation

Le public découvrira, à l’occasion de cette édition, un ensemble de créations inédites dont

Cul par-dessus Terre;

Sidération pratique

Horaires

Samedi 12 mars 2011, 18h00 – 20h00

Samedi 12 mars 2011, 21h00 – 23h00

Dimanche 13 mars 2011, 15h30 – 17h00

Dimanche 13 mars 2011, 17h30 – 19h00

Adresse

Salle de l’Espace

Centre national d’études spatiales

2, place Maurice Quentin

75001 Paris

Métro-RER : Châtelet-les Halles (sortie Place Carrée)

Tarifs

Ouverture de la billetterie 30 minutes avant chaque représentation

Billet : 5 euros

Pass valable pour les 2 jours (4 représentations) : 10 euros

Billet en vente : Fnac - Carrefour - Géant - Magasins U - Intermarché

www.fnac.com www.carrefour.fr www.francebillet.com

0 892 692 694 (0,34€/min)

CONT12

Sur le même sujet