Comment écrire un roman à l'eau de rose ?

Vous avez toujours rêvé d'écrire vos propres récits sentimentaux ? Découvrez ici les informations essentielles qui vous aideront à réaliser votre rêve.
37

Les histoires d’amour vous passionnent et la collection Arlequin vous fascine au point de vous inspirer des récits similaires. Bien plus encore, vous voulez vous essayer à l’écriture des œuvres sentimentales. Croyez-moi, vous n’avez pas besoin d’avoir l’âme d’un écrivain pour réaliser vos rêves. Ces quelques conseils vous aideront à écrire vos propres récits à l’eau de rose.

Un public pas toujours friand de lecture

Les romans d’amour visent en général un grand public, diversifié qui n’aime pas forcément la lecture mais qui cherche à prendre du bon temps avec les livres tout en apprenant des choses utiles. Vous devrez en tenir compte en écrivant vos propres récits.

Un bon titre pour commencer

Avant même de passer à l’écriture de votre texte il vous faudra d’abord trouver un titre . Le titre d’une œuvre est un peu comme un nom propre de famille. De même qu’il est rare de réfléchir au nom d’un bébé après sa naissance, il importe aussi de penser au titre de votre ouvrage avant sa conception En général, les écrivains trouvent le titre du livre avant d’en rédigé le contenu. Le titre pourrait aussi être considéré comme le thème central de l’œuvre. Tout devra tourner autour de ce thème ou s’y rapporter. Le titre doit donc être significatif, court et accrocheur. Votre titre ne devra laisser personne indifférent. De même, le nom des personnages de votre récit devra être assez évocateur.

Une étape importante dans l’écriture d’un récit : la trame

Une fois le titre de votre ouvrage est décidé, il vous faudra trouver la trame , l’ensemble des faits et gestes des personnages dont la narration donne naissance à votre histoire. Les romans à l’eau de rose doivent offrir des moments d’évasion à profusion. Les lecteurs au cours de la lecture, devront être transportés dans un monde idyllique, fait de rêves. Les descriptions devront alors abonder dans votre texte et inviter au voyage ou à la détente.

Un style simple et clair pour inciter à la lecture

La troisième étape de votre démarche consiste à adopter un style simple et limpide qui encourage à la lecture. Ayez toujours à l’esprit que vos lecteurs ne sont pas forcément des amoureux de la lecture. Par ailleurs, tout en veillant à adopter un style fluide, pensez au volume de votre ouvrage. Soyez donc sobre et concis pour que le volume de votre texte n’atteigne pas les proportions d’un best-seller de 800 pages. Des phrases courtes, construites dans un souci de faciliter la compréhension rapide des lecteurs conviennent à ce type de récit.

Par ailleurs, la trame doit être constituée d’actions à rebondissements multiples, question de tenir l’auditeur en haleine.

Les thèmes que vous allez aborder doivent tourner autour de l’amour. Cependant, vous y ajouterez un soupçon d’érotisme tout en veillant à ne pas tomber dans le style roman X. Surtout, n’oubliez pas de valoriser ce sentiment noble qu’est l’amour à travers des hymnes, des poèmes, des chants.

Enfin, en vous lisant, le lecteur devra être à mesure de se représenter les personnages et les endroits qui animent votre livre. Pensez donc à être réaliste . Toutefois, n’abusez pas des descriptions et variez les types de discours .

Pas besoin d’un grand nombre de personnages pour animer un récit sentimental

Faites intervenir un nombre limité de personnages afin de ne pas rendre le texte lourd. 30 à 60 % du texte sera consacré au dialogue et veillez à ce que votre histoire se lise d’un trait et donne envie d’aimer. Mais surtout, qu’elle s’achève de façon agréable.

Quelques conseils utiles

Lisez assez souvent des romans sentimentaux et vous pourrez y puiser l’inspiration nécessaire pour écrire les vôtres.

Vous avez la possibilité de relater votre propre histoire d’amour tout en faisant appel à votre imagination pour enrichir le récit.

Le roman d’amour n’est pas un recueil de poèmes mais un récit. Respectez donc le genre littéraire.

Source :

Nouvelles éditions ivoiriennes (NEI)

Sur le même sujet