user_images/IMG_20140811_161812.jpg

FRÉDÉRIC HASCOËT

Publié dans : Les articles Culture de Frédéric Hascoët

Mud : Romances et série noire

Plus sombre que violent, Jeff Nichols signe un film sur l'innocence perdue, avec le Mississippi en toile de fond.

Ellis est un adolescent de 14 ans. Face aux disputes quotidiennes de ses parents, il n'a pour s'évader que ses balades avec son ami Neckbone jusqu'à une île au milieu du Mississippi. Là-bas, il fait la connaissance de Mud, un homme qui se cache de la police et de chasseurs de prime car il aurait tué un homme. Son but est de réparer un bateau coincé dans un arbre pour s'échapper en compagnie de Juniper, la femme qu'il aime mais dont il ne sait pas où elle se trouve...

Gentil menteur

Après «Shotgun stories» et «Take Shelters», «Mud» est le troisième film de Jeff Nichols. Il met cette fois-ci en scène un «gentil menteur», incarné par Matthew McConaughey. Un homme romantique aussi, car même s'il est recherché, il ne veut pas partir sans sa dulcinée Juniper (Reese Witherspoon). Une bête traquée mais qui n'a rien du prisonnier en cavale. Il se laisse approcher par des enfants, gagne facilement leur confiance sans les torturer ni les manipuler, réclamant même leur aide pour la nourriture et le bateau. Mais sous ses airs nonchalants, il dégage un charisme capable d'intriguer et d'influencer Ellis (Tye Sheridan). Il reste tout au long du film un personnage mystérieux et attaché à son passé. Pourtant, au milieu du gué, il doit avancer. Il sait qu'il n'a plus le choix. Fuir, voguer au fil de l'eau sans savoir où il ira mais sans se retourner. Et son histoire d'amour fait écho avec l'éveil sentimental que connaît en parallèle Ellis.

En effet, l'adolescent est en recherche de repères. Ses parents se disputent constamment. Il a besoin de nouveaux points d'ancrage. Et l'apparition dans sa vie de Mud correspond parfaitement à ce que vivent les jeunes de son âge, à savoir le besoin de danger, d'aventures. Il va donc mentir en affirmant à la police qu'il ne connaît pas Mud. Il va même pousser sa confiance jusqu'à protéger Juniper en se battant avec des tueurs. S'il le fait, c'est aussi parce qu'il peut comprendre leurs sentiments. Lui-même est amoureux d'une fille de 17 ans, May Pearl. Au travers de ces expériences, il grandit, fait l'apprentissage de la vie. De la violence de celle-ci. De la perte de l'innocence. Plus un enfant, pas encore un adulte, il cherche sa place au sein du microcosme de son petit coin de l'Arkansas. Mud représente dans ce cadre un nouveau modèle, mais un modèle ambigu car il y a une différence entre ce qu'il paraît être et sa personnalité.

Île imaginaire

Le passage d'un âge à un autre est très bien représenté par l'île sur laquelle est caché Mud. Un peu comme s'il passait d'un passage en bateau de la réalité au rêve, à un lieu inexploré (du moins le croit-il au début), terre de tous les possibles entouré d'horizons, de possibilités d'ailleurs meilleurs. Un lieu de conquête également, une cachette à l'air libre. Un petit coin de paradis qui peut être vu comme un personnage à part du film. A la fois proche et loin de tout. Mais en même temps un lieu dangereux, infesté de serpents venimeux, un endroit souillé par l'homme. Une «cachette» très recherchée où il faut se protéger. Une terre finalement à l'image de Mud, à l'allure accueillante et chaleureuse à première vue, mais qui en creusant un peu ne s'avère pas forcément être ce qu'elle paraît. Il n'en reste pas moins que le concept même d'île, déserte ou non, relève un peu de l'imaginaire, avec ses trésors et ses pirates, et donc du jeu, de l'enfance.

D'ailleurs, si le film malgré une trame sombre s'avère au final peu violent, c'est que toute l'histoire est vu de manière presque suggestive par les yeux du héros principal du film, qui n'est pas Mud mais bien Ellis. Le regard porté sur les gens viennent de ses yeux, de sa candeur, de son innocence. De ce fait, toutes les personnalités sont adoucis, fantasmées, idéalisées, ou au contraire exagérées à l'extrême. Il se met à la place du fugitif, et imagine Juniper comme si elle pouvait être une version adulte de May Pearl. Et les coups de feu, ce sont ses coups de poing. Sa façon d'extérioriser une violence encore contenue, là où les adultes ne se posent plus la question depuis longtemps. Il vit complètement une aventure dont il ne comprend pas tous les rouages. Et lorsqu'il finira par comprendre, il sera trop tard. Pas encore totalement formé dans un monde qui le dépasse déjà, Ellis est un héros d'aujourd'hui, tendre, plein de confiance et faillible en même temps.

En signant un drame à hauteur d'enfant, Jeff Nichols réussit son pari de faire un film à la fois sombre et léger, avec des personnages très construits, complexes mais jamais compliqués. Avec en prime un équilibre trouvé entre la vie personnelle des héros et une intrigue qui va crescendo, jusqu'à la scène finale très réussie. Un film tout à la fois dopé à l'adrénaline, qui tient en haleine, et en même temps qui prend son temps, allant au fil de l'eau. Mud est une œuvre réussie dont l'émotion vous suit au-delà de la salle.

À propos de l'auteur

user_images/IMG_20140811_161812.jpg

FRÉDÉRIC HASCOËT

Titulaire d'une Licence de Médiation Culturelle. Plus passionné
  • 47

    Articles
  • 1

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!