Une sélection des 10 meilleurs films d'animation japonaise

Pour ceux qui hésiteraient à choisir un film d'animation japonais de qualité, voici le classement des 10 incontournables (parmi une sélection de 40 œuvres)
73

Sélection subjective

10 - Le Tombeau des lucioles

(Hotaru no Haka ), 1988, Isao Takahata, Studio Ghibli, 12+

En 1945, deux enfants tentent de survivre après le bombardement de Kobe par les américains. La famine et les pressions morales contraignent les deux orphelins à voler leur nourriture et à se réfugier dans un vieil abri. Le chef d’œuvre d’Isao Takahata est un film poignant, dont la naïveté des personnages renforce la dureté d’une réalité implacable. Un film d’animation culte dont on ne ressort pas indemne.

9 - Paprika

2006, Satoshi Kon, 8+

Des scientifiques chevronnés parviennent à découvrir comment voyager dans les rêves des patients. Malheureusement, cette révolution est bien vite détournée à des fin sinistres… Paprika est sans doute le meilleur film de Satoshi Kon (Tokyo Godfather, Perfect Blue…). La réalisation graphique et la mise en scène sont surprenantes dans un foisonnement de vie et de couleurs, bien que certains passages plus glauques rappellent sans nul doute un certain Akira . Enfin, les musiques du génial Susumu Hirasawa apportent un vent de fraîcheur surréaliste dans le monde de l’animation. Paprika aurait pu tout simplement inspirer l’excellent long métrage Inception de Christopher Nolan…

8 - Ponyo sur la falaise

(Gake no ue no Ponyo ), 2008, Hayao Miyazaki, Studio Ghibli, 3+

Le jeune Sosuke fait la rencontre d’une petite fille poisson étrange, prés de sa maison au bord d’une falaise. Il décide de la nommer Ponyo. Cette dernière cherche en outre à devenir humaine pour rester avec ce gentil garçon mais son père, le sorcier Fujimoto, n’est pas de cet avis. Voilà bientôt 10 ans qu’Hayao Miyazaki nous explique qu’il met un terme à sa carrière de magicien de l’animation. Ponyo sur la falaise est pourtant son 9ème film d'animation en tant que réalisateur et non des moindres. Le choix du retour à une "fabrication" traditionnelle "à la main" (peinture à l'huile...) met en valeur un travail colossal pour un résultat merveilleux et une histoire drôle, légère et sincère.

7- Ghost in the Shell

(Kokaku Kidotai ), 1995, Mamoru Oshii, 12+

Dans un futur proche, les cyborgs font partie intégrante de la société. Kusanagi Makoto, l’héroïne cyborg du film travaille au sein d’une section anticriminelle d’élite chargée de traquer un cybercriminel. Ghost in the Shell est sans doute l’un des films d’animation japonais ayant le plus contribué à la popularité de cet art en occident. Une trame scénaristique riche, une portée philosophique évidente sur l'identité et le rôle de chacun dans le monde, un design et une psychologie des personnages fouillés en font un titre incontournable.

6 - Un été avec Coo

(Kappa no kuu to natsu yasumi ), 2007, Keichii Hara, 3+

Un jeune Kappa, un Yokai issue de la culture populaire japonaise, est découvert par hasard. Sa nouvelle famille décide de le garder et de l’appeler Coo. Ce dernier tente alors de retrouver les siens malgré la curiosité farouche des médias et de la société. Drôle et touchant, les aventures de Coo contiennent des scènes mémorables qui font de ce film un chef d’œuvre de l’animation. Pour plus de détails, voici l’article qui lui est dédié .

5 - Akira

1988, Katsuhiro Otomo, 16+

A Neo-Tokyo, une mégalopole futuriste décadente et corrompue, Tetsuo, un jeune motard désoeuvré est capturé par l’armée pour subir des tests sinistres afin de développer ses pouvoirs psychiques. Mais ces expériences vont mettre hors de contrôle le projet Akira dont la puissance est capable de détruire le monde… L’adaptation du manga de Katsuhiro Otomo devient sans difficultés un film culte dans un univers cyberpunk métallique et violent, dont le nom sera à jamais associé à l’Histoire de l’animation japonaise.

4 - La traversée du temps

(Toki wo Kakeru Shojo ), 2006, Mamoru Hosoda, Madhouse, 8+

Makoto est une jeune lycéenne sans particularités jusqu’au jour où elle apprend à traverser le temps… Ce film d’animation est d’une exceptionnelle puissance narrative et émotionnelle. Il met en lumière une histoire d’amour dramatique, magnifique et fragile dont on attend le dénouement avec passion.

3 - Princesse Mononoke

(Mononoke Hime ), 1997, Hayao Miyazaki, Studio Ghibli, 8+

Ashitaka, un jeune guerrier courageux, est la cible d’une malédiction douloureuse alors qu’il tente de protéger son village de la furie d’un Sanglier-Yokai démoniaque. Afin de pouvoir guerir, il part pour un long voyage initiatique jusqu’à la forêt de la princesse Mononoke… Mais la guerre entre les humains est les esprits gardien de la nature se prépare... Grâce à un scénario riche, une touche graphique inimitable et des compositions musicales fabuleuses de Joe Hisaishi, Princesse Mononoke est sans doute le plus grand chef d’œuvre de Miyazaki avec le Voyage de Chihiro . Un film tout simplement mythique. Pour en apprendre plus sur Princesse Mononoke et les Yokai , voici un article qui lui est consacré .

2 - Brave Story

2006, Koichi Chigira, Gonzo, 3+

Abandonné par son père ayant quitter le domicile familial et sa mère malade, un jeune garçon de 11 ans parvient à trouver la porte d’un monde merveilleux le transformant en un aventurier qui peut changer son destin malheureux. Brave story donne ses lettres de noblesse à l’aventure fantastique. Quel spectacle prenant et enchanteur ! Des personnages attachants, des événements incroyables et une histoire sensationnelle font de ce film une perle de l’animation japonaise.

1 - Le Voyage de Chihiro

(Sen to Chihiro no Kamikakushi ), 2001, Hayao Miyazaki, Studio Ghibli, 3+

Chihiro, une petite fille peureuse et gâtée voit ses parents se transformer en cochon après s’être égarés dans un vieux parc d’attraction désaffecté. Pour les sauver, elle va devoir travailler dans un établissement thermal dirigé par une affreuse et sournoise sorcière et ouvrir son cœur aux autres dans un monde rempli d’esprits et de dangers. L’un des plus grands films d’animation de tous les temps. Il a consacré le talent du studio Ghibli et de son maître, Hayao Miyazaki. Pour en savoir plus, un article complet lui est consacré.

L’ensemble du classement des 40 plus grands films d’animation japonaise est consultable à cette adresse :

http://www.neospaly.com/Films-d-animation-m-morables.html

Sur le même sujet