user_images/256761_fr_imgp2411bi.jpg

FRÉDÉRIC PERRAULT

Publié dans : Les articles Politique Société & Médias de Frédéric Perrault

Les « petites phrases » en politique : origine et définition

L'expression « petite phrase » revient souvent dans la bouche des acteurs du monde politico-médiatique. Mais qu'entend-on exactement par « petite phrase » ?

Pas une semaine, parfois pas un seul jour, sans que ne soient évoquées par la presse les fameuses « petites phrases » de nos femmes et hommes politiques. Cependant, il peut paraître difficile de cerner correctement cette expression, tant elle est parfois associée à d’autres appellations, telles que les formules, déclarations, extraits, slogans, phrases choc, phrases du jour... C’est toute l’ambigüité des « petites phrases » qui, de l’aveu même des chercheurs en linguistique, ne constituent pas une appellation véritablement « stabilisée ». Essayons cependant d’en dresser un contour, après en avoir rappelé les origines.

D’abord chez les Anglo-Saxons

L’apparition des « petites phrases » est certainement liée à l’évolution des médias. Cette thèse est notamment défendue par Christian Delporte, historien, qui, lorsqu’on lui parle de la simplification du discours politique, avance qu’elle « ...s’explique en grande partie par la télévision. La télévision, c’est le média de la conversation et de la répartie. Au début des années 1980, les politiques ont appauvri volontairement leur vocabulaire », et de préciser « Avant, on trouvait des slogans, maintenant, c’est l’ère de la petite phrase »(1). Mais la « petite phrase » trouve-t-elle son origine en France ?

Non, selon David McCallam, pour qui la « petite phrase » a été inventée par les USA et pratiquée par la Grande-Bretagne avant d’arriver en France. Même si le sound bite (déclaration, « petite phrase »), aurait, selon lui, « été inscrit dans le lexique des médias de masse dès le début des années 80 » ((2) p.52)), donc finalement assez peu de temps avant son arrivée en France. Il rappelle par ailleurs que le terme spin doctor (conseiller en communication) est originaire des USA et est également apparu « ...au milieu des années 80 » (p.53), donc plus ou moins au même moment que celui de sound bite.

Des définitions multiples

Parce que les médias et les politiques utilisent eux-mêmes l’expression « petite phrase » à des fins différentes, il paraît difficile de la définir très précisément.

Rappelons cependant que l’expression fait son apparition en 1988 dans le Trésor de la langue française avec cette définition : « Propos bref d’un homme politique, qui sert à frapper l’opinion ». Quant à lui, le Petit Robert ((3), p.1868) nous la présente comme étant « extraite des propos d’un homme public et abondamment commentée par les médias ».

Une définition plus orientée « communication politique » nous est proposée par l’universitaire Jean-Marie Denquin : « Désigne d’abord une formule courte, mais bien frappée qui, par son caractère explosif, occulte dans les commentaires médiatiques le reste du texte ou de la déclaration dont elle est extraite : c’est autour d’elle que le débat politique va s’organiser. Puis, formule consciemment mise au point pour être relayée par les médias (ou comment le miroir suscite l’image)» ((4) p.105).

Dans ces différentes définitions et notamment dans la dernière, on retrouve la notion de brièveté, mais aussi celle d’un certain caractère stratégique. La «petite phrase» pourrait donc être volontairement « fabriquée » dans un but de reprise et de circulation.

Faite pour être « retenue »

Il est à noter que, si la notion de « petite phrase » apparaît souvent dans les médias ou dans la bouche des « politiques », elle constitue également un objet de recherche. Ainsi, des disciplines comme les Sciences de l’Information et de la Communication, mais également les Sciences du Langage s’y sont intéressées, comme par exemple dans cet ouvrage intitulé « Les ‘Petites Phrases’, un objet pour l’analyse des discours politiques et médiatiques » (5), coordonné par Alice Krieg-Planque, universitaire et docteur en Sciences du Langage.

On y apprend notamment qu’une des caractéristique majeure de la « petite phrase » est sa « détachabilité », à savoir sa faculté à pouvoir être isolée, extraite d’un discours. La « petite phrase » semble également devoir présenter des qualités stylistiques notables, lui permettant d’être facilement mémorisée. On peut citer par exemple la métaphore, que l’on retrouve dans cette « petite phrase » célèbre : « À présent, à gauche, pourquoi choisir, pour entrer dans la saison des tempêtes, un capitaine de pédalo comme Hollande ? » prononcée par Jean-Luc Mélenchon le 12/11/2011 pendant la campagne des présidentielles. Beaucoup d’autres particularités pouvant être associées à la « petite phrase » sont décrites dans cette ouvrage, ainsi que de nombreuses autres observations.

Enfin, il semble que la « petite phrase » présente une connotation plutôt négative aux yeux de l’opinion. Elle est ainsi souvent associée à une déclaration « choc », voire à une attaque contre un adversaire. Cependant, ceci n’est sans doute plus aussi systématique, comme le rappelle Alice Krieg-Planque elle-même : « Si une forte négativité est associée aux petites phrases, une certaine ambivalence s’attache néanmoins à cette catégorie (...) » (p.39).

Ce qui est certain, c’est que l’accélération du monde médiatique nous laisse penser que les « petites phrases » ont certainement encore de beaux jours devant elles...

Sources :

(1) Article : « Discours politique : du slogan à la ‘petite phrase’», disponible sur http://www.atlantico.fr/decryptage/parole-politique-populaire-rentree-politique-166689.html

(2) Mc CALLAM D. (2000), « Les « petites phrases » dans la politique anglo-saxonne ». Communication et langages. N°126, 4ème trimestre 2000, 52-59

(3) Le Petit Robert, dictionnaire de la langue française, 2000

(4) DENQUIN J.-M. (1997), Vocabulaire politique, Paris, PUF

(5) KRIEG-PLANQUE A. (2011), « Les ‘Petites Phrases’, un objet pour l’analyse des discours politiques et médiatiques », Communication & Langages n°168, juin 2011, Les ‘petites phrases’ en politique

Pour aller plus loin :

Mémoire de Master sur les "petites phrases" de François Hollande pendant les présidentielles de 2012

À propos de l'auteur

user_images/256761_fr_imgp2411bi.jpg

FRÉDÉRIC PERRAULT

"Jeune" diplômé d'un Master "Information et Communication" depuis septembre
  • 80

    Articles
  • 12

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!