Que portent les Ecossais sous leur kilt?

Le kilt est le costume traditionnel des Ecossais. Il est d'usage de penser qu'ils le portent sans sous-vêtement. A tort ou à raison?
9K

"Est-ce que les Ecossais portent quelque chose sous leur kilt ?" Cette question revient quasi systématiquement lorsqu’il s’agit d’évoquer ce vêtement traditionnel du nord des Iles britanniques*. Mais avant d’y répondre, arrêtons-nous quelques instants sur les origines et la signification de ce costume atypique.

Le vêtement traditionnel des hommes

Le kilt ( filleadh beag en gaélique) est un costume traditionnel écossais, réalisé dans un tissu de laine à carreaux qu’on appelle le tartan . Il a l’apparence d’une jupe qui s’arrête au genou et est porté traditionnellement par les hommes, mais il arrive que les femmes le portent également. Même si le kilt est principalement arboré lors des fêtes ou cérémonies, il est considéré comme un vêtement de style décontracté qui peut être porté tous les jours.

Le kilt écossais trouve son origine dans les Highlands (les hautes terres), région située à l’extrême Nord-Ouest de l’Ecosse, d’où il est le costume traditionnel depuis le XVIe siècle. Mais sa forme actuelle remonterait à 1727, lorsqu’un Maître de forges du Lancashire, à la recherche de charbon de bois, conclut un accord avec un chef de clan écossais pour l’exploitation des forêts dans cette région. Il découvrit alors que les ouvriers locaux, pauvres, n’étaient habillés que d’un plaid ceinturé, peu pratique pour le travail qui leur était demandé. Aussi, il fit appel à un tailleur militaire pour donner quelques coups de ciseaux bien intentionnés : le kilt écossais était né. Il allait devenir une tradition et un des emblèmes de cette région.

La question que tout le monde se pose

On a souvent glosé sur le fait que les Ecossais portent, ou non, quelque chose sous leur kilt. Pour connaître la réponse, il suffit de se référer à la tradition. Et celle-ci est très solide : il ne faut rien porter sous un kilt, au risque de heurter les défenseurs de cette coutume qui perdure depuis des siècles.

Pour les militaires, le port du kilt sans sous-vêtement est même qualifié de "régimentaire", et il n’est pas question pour eux de le porter d’une autre manière. Ainsi, lorsque l’armée écossaise défile aujourd’hui, elle le fait en kilt "sans rien dessous"...

Quand on pose la question aux Ecossais de savoir s’ils portent ou non quelque chose sous leur kilt, les réponses ne sont jamais directes, mais plutôt "imagées". Par exemple "rien n’est abîmé, tout est en parfait état de marche" ou encore "des chaussures et des chaussettes" ou enfin " the future of Scotland"  (l’avenir de l’Ecosse) !

A vrai dire, le choix de porter quelque chose sous son kilt revient au porteur lui-même. De plus, les habitudes sont en train de changer car certaines voix commencent à s’élever contre cette tradition.

Le débat est ouvert

Le port du kilt sans rien dessous, tradition solidement ancrée, est en train de prendre du plomb dans l’aile. Les arguments invoqués sont l’hygiène, le confort et la pudeur.

Ainsi, comme l’écrit Ben Mc Conville dans Cyberpress.ca , ce sont les Firmes écossaises de location de kilt elles-même qui affirment que la tradition de ne rien porter sous un kilt doit disparaître : " Nous demandons de faire preuve de bon sens et de décence, puisque cela peut être dérangeant et non-hygiénique (…)" selon Brian Wilton, de la Scottish Tartans Authority . " Si vous sortez vêtu d'un kilt, alors ayez un peu de classe. Si vous portez un kilt, alors portez aussi des sous-vêtements puisque certains kilts sont laissés en bien piètre état " peut-on lire dans le même article. Cela peut effectivement poser problème dans le cas d’une location.

Et M. Wilton de rappeler néanmoins la tradition : " Mon père était un sergent-major dans l'armée et il attachait un miroir de voiture au bout de son bâton de marche et il le glissait sous le kilt de ses hommes pour s'assurer qu'ils étaient vêtus correctement pour les parades ", déclare t-il, avant d'ajouter qu’il est cependant conseillé de ne pas poser trop de questions à un porteur de kilt. Ian Chilsholm, de la Scottish Kilt Maker Association rappelle quant à lui que " c'est traditionnel de ne rien porter dessous et il n'y a rien de mal ".

Le débat est donc ouvert entre les défenseurs farouches de la tradition, et ceux qui mettent en avant l’évolution des mentalités conduite par des considérations plus pratiques et une certaine modernité.

La tradition de ne rien porter sous son kilt n’est donc pas qu’une légende en Ecosse. Et même si elle est mise à mal, il est intéressant de noter le décalage entre le port de ce vêtement plutôt noble et cette coutume assez originale.

* Le kilt est également porté au Pays de Galles et en Cornouailles

Sources :

La création des identités nationales, Anne-Marie Thiesse -Europe XVIII-XXe siècle, éd. Points histoire 2001

www.routard.com

www.wikipedia.fr

Sur le même sujet