Tourisme en Bretagne : visiter Saint-Malo

La Cité Corsaire et ses remparts sont célèbres dans le monde entier. Zoom sur St-Malo, une ville touristique par excellence...mais aussi dynamique.
15

Selon une étude réalisée par le site Tripadvisor , Saint-Malo arrive en tête du "Top 10" des destinations préférées des Européens en France. Ses remparts légendaires attirent en effet près de 200 000 touristes chaque été, d’après l’Office du Tourisme. Retour sur une cité atypique et ce qu’il ne faut surtout pas manquer lorsqu’on la visite.

Une ville à l’histoire maritime riche

Saint-Malo est une ville moyenne de près de 50 000 habitants, située à 65 km au nord de Rennes, en Ille et Vilaine. Station balnéaire reconnue, la ville est également un port important (commerce, plaisance, pêche) à l’histoire riche, notamment dans le domaine maritime. Petit retour en arrière.

Après le retrait de l’armée romaine en 423 et les attaques venues du Nord qui s’ensuivent, Saint -Maclow , un moine venu de l’actuel Pays de Galles, s’installe comme évêque à Aleth. Aleth est le nom du berceau antique de la cité actuelle, qui se développe au XIIe siècle sur un ilot rocheux voisin appelé Saint-Malo.

Dès le XIIIe siècle, les Malouins interceptent les navires qui passent au large et font des prises importantes. De 1534 à 1542, un certain Jacques Cartier , parti de St-Malo, sillonne déjà les mers du Monde et découvre notamment le Canada.

En 1590, la cité proclame son indépendance et devient une cité-état. Ce statut durera quatre ans. Au XVIIe, Vauban et Garangeau transforment la Cité et l’agrandissent, ainsi que ses remparts.

Au XVIIe et XVIIIe siècle, la ville prospère grâce à ses navigateurs et ses marchands. Des noms célèbres comme Duguay-Trouin ou, un peu plus tard, Surcouf , contribueront à donner à la ville cette appellation de "Cité des Corsaires". Au XIXe siècle, nombre d’hommes célèbres font la renommée de la ville parmi lesquels des écrivains ou des scientifiques.

Arrive le XXe siècle et la Seconde guerre mondiale, pendant laquelle la cité Intra-muros est détruite à 80%. Elle sera entièrement reconstruite. En 1967, les communes de Paramé, Rotheneuf et St Servan fusionnent pour donner naissance au grand St-Malo. La vocation touristique de la ville ne cessera alors de se développer pour atteindre aujourd’hui la dimension qu’on lui connaît.

Les sites touristiques incontournables à St-Malo

Les plages de St Malo attirent énormément de touristes, principalement l’été. Mais il y a bien d’autres choses à voir à St-Malo . En voici un petit résumé.

  • Les remparts : d’une longueur de 1754 m, ils n’ont pas été détruits pendant la 2è guerre mondiale. Le début de leur édification date du 12è siècle, leur agrandissement a été conçu par Vauban entre 1708 et 1742, sous l’œil de l’architecte du Roi Siméon Garangeau. La porte St Vincent en est l’entrée principale. Les remparts ont été classés Monument Historique en 1921.
  • L’île du Grand Bé : accessible à pied à marée basse, le Grand Bé ou Bey ("Bey" signifie "tombe" en celtique) a accueilli la 1ère commune de St-Malo. François René de Chateaubriand (1768-1848) y est enterré.
  • Le Fort du Petit Bé : commencé en 1689 et achevé en 1707, il est actuellement restauré par un passionné. Il devient la propriété de la ville de St Malo en 1885 et est classé Monument Historique depuis 1921.
  • Le Fort National ou Royal : autre œuvre de Vauban, il servit autant de repère pour les bateaux que de bastion défensif contre les attaques anglaises au XVIIe siècle. Fort "National" depuis 1870, il fut classé monument historique en 1906.
  • La demeure de François Auguste Magon de la Lande , corsaire du Roi, classé Monument historique, ce qui lui a permis de garder son caractère authentique.
  • La Cathédrale Saint-Vincent , Intra-muros, dédié à St Vincent de Saragosse
  • Une simple ballade dans l’enceinte permet de découvrir l’esprit particulier qui y règne. Flâner dans les ruelles, profiter des nombreux restaurants et crêperies. On encore des fameuses glaces de chez "Sanchez" .
  • La plage du Sillon , jusqu’à Paramé, est également une ballade qui ne manque pas de charme. Elle permet de découvrir sur le front de mer de très nombreuses demeures plus jolies les unes que les autres.
Grand Aquarium

Evenements et culture

Si la ville est connue pour son port et son centre historique, elle l’est également pour les nombreux évènements et manifestations culturelles qui s’y déroulent régulièrement.

Tous les quatre ans, elle accueille le départ de la Route du Rhum, une course de voiliers en solitaire. Cet évènement très médiatisé attire une foule considérable. En décalé tous les deux ans, c’est le départ de la Transat Saint-Malo-Québec qui a lieu dans la Cité Corsaire.

Saint Malo accueille aussi de nombreux festivals, parmi lesquels certains sont aujourd’hui très célèbres et devenus de vraies références. On peut citer le festival littéraire " Etonnants voyageurs " qui a lieu chaque année au printemps. A l’automne, c’est la bande dessinée qui est à l’honneur avec le désormais très renommé festival " Quai des bulles ".

Enfin, dans le domaine musical, la " Route du Rock " est également une vraie référence, avec deux sessions : l’une en été, l’autre en hiver.

Saint-Malo est donc une ville aux multiples facettes. A visiter absolument, elle est mystérieuse, originale, et en quelque sorte indépendante. Fidèle à l’une de ses devises : "Ni Français, ni Breton, Malouin suis, Malouin je reste".

Sur le même sujet