Tourisme : Le Mont-Saint-Michel, un joyau entre terre et mer

La beauté de ce site exceptionnel marque à jamais ceux qui s'y rendent. Zoom sur le Mont-Saint-Michel, l'ilot rocheux le plus célèbre de France.
30

"Le Mont-Saint-Michel apparaît (…) comme une chose sublime, une pyramide merveilleuse", écrivait Victor Hugo en 1865. Le côté majestueux qui émane de cette description correspond tout à fait au Mont, qui attire aujourd’hui plus de trois millions de visiteurs par an, ce qui en fait le 2e site touristique le plus visité de France après ceux d'Île-de-France. Retour sur ce qui fait le côté unique de cette "Merveille de l’Occident".

Entre légendes et religion

Le Mont-Saint-Michel est une commune de 42 habitants (2008), située dans le département de la Manche (50), en Basse-Normandie. Il est célèbre dans le monde entier pour son architecture exceptionnelle et pour son abbaye, directement liée à l’histoire du site.

Le 16 octobre 709, Aubert, évêque d’Avranches, fait construire sur un îlot rocheux une église à la demande de l’Archange Saint-Michel. A partir de cette date, Le rocher ne s’appellera plus Mont-Tombe, mais Mont-Saint-Michel-au-péril-de-la-Mer.

En 966, le duc de Normandie y fait établir une communauté de Bénédictins. Pendant des siècles, ceux-ci ne cessent d’embellir leur abbaye romane qui, au XIIIe siècle, prend le nom de "Merveille". A partir de cette date, ses travaux d’embellissement ou de réfection suivront une inspiration gothique. L’abbaye sera un haut-lieu de pèlerinage pendant près de mille ans. En même temps, un village se développe au flanc de l’abbaye. Il est entouré de remparts datant principalement de la Guerre de Cent Ans (1337-1453).

Devenue une prison sous la Révolution française et l’Empire, l’abbaye a retrouvé aujourd’hui toute sa dimension religieuse, avec l’installation en ses murs des Fraternités monastiques de Jérusalem en 2001.

Un haut-lieu du tourisme en France

Le Mont-Saint-Michel a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1979. Voici ce qu’il ne faut surtout pas manquer lorsqu’on le visite:

  • L’abbay e : intimement liée à l’histoire du Mont (voir plus haut), elle est l'un des rares lieux de culte dédié à l’Archange Saint-Michel. A visiter absolument. A noter que l’été, l’abbaye s’habille de lumière et s’embellit de musique de 19h00 à 0h00.
  • Les musées : L’Archéoscope (sur l’histoire du site), le Musée historique (collections d’objets anciens), le Musée de la mer et de l’écologie (sur le phénomène des marées et le problème d’ensablement).
  • Le logis Tiphaine, demeure de Bertrand Duguesclin , évoquant la vie du personnage historique et de son épouse Tiphaine de Raguenet.
  • L’église paroissiale : dédiée à Saint-Pierre, elle date des 15e et 16e siècles.
  • Pour se restaurer, on trouve un choix non négligeable de bars, crêperies ou restaurants, dont le fameux Hôtel-Restaurant de la Mère Poulard , où vous pourrez déguster la célébrissime omelette de la Mère Poulard.
  • De nombreux commerces permettent de rapporter un souvenir ou quelques biscuits locaux.

La baie du Mont-Saint-Michel et ses projets

Si le Mont est célèbre, la baie du Mont-Saint-michel l’est tout autant, notamment pour ses marées, qui sont les plus grandes d’Europe.

Lorsque l’on est en "vives-eaux", c'est-à-dire en période de grande marée, la mer se retire jusqu’à 15 km du Mont-Saint-Michel, puis remonte très rapidement. On a alors coutume de dire qu’elle "revient à la vitesse d’un cheval au galop". Pour cette raison, Il est évidemment très dangereux de s’aventurer seul dans la baie. Sans parler des célèbres sables mouvants qui s’y trouvent, dont la légende a sans doute accentué l’impression de danger, même s’ils sont bien présents. Le principal risque reste la vitesse de remontée de la mer lors des grandes marées.

Pour autant, la baie du Mont-Saint-Michel offre un panorama exceptionnel. De nombreuses randonnées existent, permettant d’observer des sites uniques et magnifiques. Parmi ceux-ci, le Rocher de Tombelaine , aujourd’hui réserve ornithologique. Encore une fois, il est très dangereux de partir seul en randonnée dans la baie: un encadrement par des professionnels est de rigueur.

Enfin, il faut noter que le Mont et sa baie font actuellement l’objet de travaux importants , qui dureront au moins jusqu’en 2015. En effet, le Mont était en train de s’ensabler depuis un certain temps. Les travaux actuels de désensablement visent donc à lui redonner sa dimension maritime en le débarrassant, par l’action conjuguée du Couesnon et de la mer, des trois millions de m3 de sédiments qui l’enserrent. Les parkings actuels seront par ailleurs détruits afin de redonner au Mont des conditions d’accueil dignes du rang qu’il occupe et de sa réputation.

Qui vient visiter le Mont-Saint-Michel ne peut être que subjugué, voire inspiré, par la beauté de ce lieu à part. Comme le fut jadis Guy de Maupassant lorsqu’il écrivit ceci : "L'abbaye escarpée, poussée là-bas, loin de terre, comme un manoir fantastique, stupéfiante comme un palais de rêve, invraisemblablement étrange et belle".

Sur le même sujet