Les dattes medjoul

Il y a « datte » et « datte ». Par exemple, la Medjoul (ou Mehjoul ou Medjool), beaucoup moins connue que la Deglet Nour, est encore meilleure.
28

De datte, nous ne connaissons souvent que la Deglet Nour. Vendue en barquettes, sous plastique, en version dénoyautée ou non, elle est la star du rayon fruits secs. Elle est non seulement une source appréciable d’énergie immédiate, mais aussi un délice. Au point de faire de l'ombre à d'autres dattes pourtant surprenantes.

Saison de la datte et variété s

Certes la datte est riche, dans les faits, d’une centaine de variétés. Mais on la trouve aussi dans différents états : fraîches ou sèches, avec des nuances entre les deux. La Deglet Nour fraîche peut se trouver facilement sur les marchés à la fin de l’été. Elle se présente en rameaux, plus claire que la sèche et, bien sûr, toute rebondie, encore gorgée d’eau. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est le cas plus particulier d’une autre variété de datte : la Medjoul.

Les dattes: à déguster fraîches de préférence

La Medjoul se mange fraîche et mûre. Elle est d’autant meilleure qu’elle est fraîche. Elle est de couleur brune foncée, comme celles que nous consommons habituellement sèches. Un peu moins sucrée (proportionnellement) que la datte sèche, elle est aussi collante (surtout lorsqu’elle est enrobée de sirop). Mais, par rapport aux sèches, elle est infiniment plus goûteuse. On découvre enfin un autre aspect de la datte, à chair tendre. Elle nous découvre des saveurs beaucoup plus fines.

Les Medjoul: rares et chères, mais délicieuses

Avouons-le : les Medjoul sont beaucoup plus chères que les Deglet Nour. De plus, on ne les trouve pas aussi facilement. La plupart des épiceries arabes ne vendent de datte fraîche que la plus connue. Pour trouver les Medjoul, il faut courir les marchés jusqu’à trouver le stand des condiments et fruits secs où l’on ne vous les vendra d’ailleurs qu’au détail. Le prix au kilo varie entre 14 et 18 euros.

Notons que les plus fraîches et donc les plus exquises ne se dégustent qu’entre la fin de l’été et Noël. Au-delà, elles commencent à sécher. Le superbe goût demeure, mais la texture n’est plus si exceptionnelle. Même si certains continuent de la vendre, et à des prix aussi hauts, il est préférable de n’en profiter qu’au meilleur de la saison.

Notons aussi qu’elles sont beaucoup plus fragiles que les Deglet Nour. On vous les servira avec des gants, dans un petit sachet, une par une. Si délicates, on comprend que leur consommation soit beaucoup moins répandue que les autres (plus facilement conservées et plus facilement transportables).

Un peu précieuses, un peu luxueuses, elles ne font pas vraiment d’ombre à leur célèbre sœur. Elles en sont la variante pour grandes occasions, à faire découvrir autour de soi.

Sur le même sujet