Mexx: coupes pour courbes

Mexx est une jeune enseigne de prêt-à-porterqui se cherche encore, mais affiche déjà un caractère bien trempé.

Aux fashion-victims, Mexx apparaîtra austère et falote. Aux soucieux de ne jamais commettre de faute de goût, Mexx apparaîtra salutaire. Mais elle est surtout la promesse d’une belle rencontre pour ceux qui tiennent à la complicité entre leur corps et leurs vêtements. Et, au milieu de la vogue des hanches étroites et des bustes plats, Mexx est une des îles bienvenues pour les formes marquées.

Des coupes soignées

C’est l’atout majeur de l’enseigne. Les lignes sont sobres, mais par souci d’élégance, et non par compromis ou neutralité. Les jupes et pantalons épousent joliment toutes les tailles, notamment avec leur ceinture large. Mention spéciale pour les jeans qui ne sont pas loin de faire concurrence aux géants dans ce domaine.

Mais qu’on le dise : Mexx n’est guère destiné aux silhouettes longilignes. Dans les boutiques, on croise surtout des trentenaires chics pressé de trouver une tenue complète pour le soir même. On est loin des bobos très faussement désinvoltes. Mexx ouvre grand les bras à ceux qui assument ou veulent assumer les reliefs de leur corps. Poitrine, bassin, hanches, épaules, taille fine : il s’agit d’assumer sans exhiber, de souligner sans outrance : les coupes cintrées soutiennent plus qu’elles ne s’affichent pour elles-mêmes.

Les couleurs et les détails.

Côté uni, les couleurs sont toujours bien pensées, profondes. Côté imprimé, l’originalité relève surtout du détail. Lorsque Mexx ose une robe entière en imprimé, elle sert de fond d’écran à la page d’accueil du site ! C’est presque l’exception qui confirme la règle : jeu sur l’uni (en travaillant la matière), tout dans la coupe, et toute la différence dans des détails forts. C’est ce qui contribue à une image de personnalité forte mais non démonstrative. Toutes les tenues séduisent avant tout par le jeu des coutures, des cols, des bords, des poches, des plis.

Pourtant, il vous arrivera parfois de ne remarquer ce détail qu’après avoir porté le vêtement plusieurs fois. On remarque rapidement la doublure des manches, qui demandent d’être retournées, mais on découvre plus tard que les boutons d’une veste de smoking sont alternativement fixés de fils noirs et violets. Mexx n’est pas la seule marque à oser les beaux détails. Mais elle est de celles dont le travail est subtil. En outre, elle a le sens pratique : la plupart des pantalons, jupes mais aussi robes disposent de poches réelles et bien pensées.

Matières naturelles

Il y a quelques années, Mexx donnait la priorité absolue aux matières naturelles et au 100 % coton. Le moindre article avait un tissage troublant, et les basiques n’en étaient pas. Aujourd’hui, les fibres naturelles se mêlent aux synthétiques, surtout pour les hauts. Les subtiles confections de lin et coton sont réservées aux tenues les plus chères, pendant que les plus accessibles moulent le corps plus qu’ils ne le modèlent. L’écart se creuse à l’intérieur-même de la marque, et nous ne pourrions qu’espérer un revirement, étant donné l’attention croissante de l’intérêt pour les matières naturelles telles que la fibre de bambou.

Accueil discret

L’accueil est d’une qualité exceptionnelle. Non seulement tout passage en caisse est synonyme, à votre guise, d’échange courtois, mais l’œil des vendeuses et vendeurs (y compris à l’étage femmes) est toujours particulièrement perspicace. On y parle de mode, de détails et de style. On ne vous toisera pas avec amertume ou sècheresse, mais on vous accordera quelques remarques parcimonieuses, des suggestions sans envie ni cynisme. L’enthousiasme se lit autant que le non-enthousiasme sur le visage des vendeurs de Mexx. Ce n’est pas le moindre de ses atouts.

Style ?

Les qualités de Mexx n’apparaissent que discrètement, et se perçoivent d’abord dans le ressenti du porter. C’est ce qui rend la marque peu aguicheuse et peu remarquable. Pour oser payer la différence entre un classique tout simple et la version proposée par Mexx, il faut oser la différence avant tout sensible. Les vêtements Mexx sont de ceux (très rares) qui, quoiqu’élégants, savent parfaitement se faire oublier. Leur structure marquée est agréable. Leurs belles coupes n’empêchent pas les mouvements. Ils relèvent brillamment un défi qu’on croyait réservé en priorité aux chaussures à talon : comment concilier le style de la démarche et le plaisir de la marche ? Que la beauté sache se faire oublier, c’est aussi une qualité essentielle pour faire de l’effet.

Sur le même sujet