38 Témoins de Lucas Belvaux en DVD et Blu-ray

Mais que s'est-il passé réellement dans cette rue du Havre, lors de cette nuit ? On a retrouvé le lendemain matin le cadavre d'une jeune femme

Ils sont 38 témoins supposés mais ils dormaient tous et n’ont, semble-t-il, rien entendu. Quand Louise revient de Chine, où elle a effectué un voyage professionnel, elle découvre que sa rue a été le théâtre d’un crime. Quand elle interroge son fiancé, Pierre Morvand, celui-ci lui dit qu’il travaillait ce soir-là. Il était en mer, il est pilote et était à bord d’un de ces immenses porte-conteneurs qu’il amène jusqu’au port pour décharger leur cargaison. Quand il est rentré, la rue, lui dit-il, était déjà pleine de policiers... Ces derniers, bien entendu, enquêtent, cherchent à connaître les circonstances de ce crime, de même que Sylvie Loriot, journaliste au Havre Libre . Mais personne n’a rien entendu. Paraît-il...

Quoi qu’il en dise, cette histoire de meurtre perturbe le comportement de Pierre. Certes il n’a jamais été très bavard mais pourquoi n’ouvre-t-il pas au policier venu sonner à sa porte pour entendre son témoignage?? Pourquoi ne veut-il pas parler à Sylvie Loriot, venue interroger Louise qui ne sait rien de cette affaire si ce n’est que Pierre est bizarre depuis...

Le poids de la culpabilité

En fait, Pierre était là, les premiers cris de la victime l’ont réveillé au milieu de la nuit. Il s’est levé, est allé à la fenêtre, l’a vue tituber et pénétrer dans l’immeuble d’en face. Depuis il culpabilise de ne pas avoir agi... C’est ce qu’il va avouer à Louise alors qu’elle dort. C’est ce qu’il va finalement rapporter aux policiers, bouleversant leur enquête. Sur 38 témoins, il aurait été le seul à avoir entendu quelque chose??

Un film grave et exigeant*, comme toujours avec Lucas Belvaux**, sur la lâcheté collective, la non-assistance à personne en danger. Un film porté de bout en bout par Yvan Attal qui, une nouvelle fois, nous offre une magnifique prestation, dans le rôle de Pierre Morvand. Il retrouve ici Lucas Belvaux avec qui il avait tourné Rapt (commenté ici ). C’est Sophie Quinton, que nous avions très appréciée dans Poupoupidou (voir ici ), qui incarne, dans un tout autre registre, Louise. Quant à la journaliste Sylvie Loriot, c’est Nicole Garcia qui l’interprète avec brio.

Un très beau film à voir absolument.

Film (102’) + Bonus - Rencontre avec Lucas Belvaux (17’) – Blu-ray - Diaphana

Film ♥♥♥♥

Bonus ♥♥♥

* Adapté du roman : Est-ce ainsi que les femmes meurent? de Didier Decoin (Editions Grasset & Fasquet)

** 1992 PARFOIS TROP D’AMOUR - 1996 POUR RIRE ! - 2001 Trilogie : UN COUPLE EPATANT CAVALE APRES LA VIE - 2005 LA RAISON DU PLUS FAIBLE - 2009 RAPT

Sur le même sujet