user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Publié dans : Les articles Culture de Gérard Victor

Comme un Homme de Safy Nebbou en DVD

Ce film est adapté de cet incomparable duo d'écrivains qu'étaient Pierre Boileau et Thomas Narcejac

De nombreux romans de ces auteurs furent adaptés au cinéma sinon à la télévision. Notamment Celle qui n’était plus devenu à l’écran Les Diaboliques, en 1955, réalisé par Henri-Georges Clouzot. Quant à D’entre les morts, il fut brillamment revu et corrigé par Alfred Hitchcock, en 1958, dans son célèbre Vertigo (Sueurs Froides, dans sa version française?!..). Ils participèrent également au scénario des Yeux sans Visage, de Georges Franju, datant de 1960, aux côtés entre autres de Claude Sautet.

Mais revenons au film de Safy Nebbou, adapté d’un de leurs romans datant de 1978?: L’âge bête. Un polar qui se situe dans les années 70 au coeur d’une petite ville de province. Deux élèves de troisième enlèvent une jeune prof, mais la fatalité s’en mêle et l’un des adolescents est victime d’un terrible accident, laissant son camarade seul et désemparé.

Une certaine actualité aidant, la violence en milieu scolaire, etc. Safy Nebbou et son scénariste Gilles Taurand ont resitué l’histoire dans le contexte actuel mais sans vouloir dresser de constat sociologique. Ils ont, pour ce faire, bâti un conte moderne, dessiné autour de l’histoire de deux solitudes. Celles du père Pierre Verdier et de son fils, Louis, élève de Première, qui pleurent en silence la disparition de la mère. Lui, proviseur du lycée, où son fils est inscrit, était au volant quand l’accident se produisit.

A la limite du conte initiatique sinon fantastique

Ce n’est que progressivement que nous apprenons ces éléments. Car si sentiment de culpabilité il y a, un autre fait vient transfigurer l’ensemble. Greg, le meilleur ami de Louis, n’a pas trouvé autre moyen de se venger de sa professeur d’Anglais, Camille, qui le menace d’un renvoi définitif du lycée, que de l’enlever... Et pas d’autre lieu où la séquestrer qu’un cabanon, isolé sur un îlot, dans les marais, appartenant à la famille de Louis. Ce dernier, au nom de l’amitié n’a pu refuser d’aider son ami.

Mais, et il y a toujours un mais dans les romans de Boileau-Narcejac, rien ne se passe comme prévu, Le Deux ex machina n’est jamais trop loin... Ligotée, humiliée, Camille reste emprisonnée alors que Greg sera victime, à son tour d’un accident de voiture, laissant Louis seul aux "commandes" d’une histoire qui ne le concerne absolument pas. Mais il devra faire comme il pourra...

Un film qui ne manque pas de qualités, porté par Émile Berling, dans le rôle de Louis, et de son père Pierre, incarné par son géniteur?: Charles Berling. Safy Nebbou s’affirme encore une fois (voir pour son précédent film ici) comme étant un metteur en scène sur qui on peut compter, dans le respect d’une certaine tradition.

Film (92’) – Bonus : Making of commenté par Safy Nebbou (32’)- Diaphana

Film ♥♥♥1/2

Bonus ♥♥♥

À propos de l'auteur

user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Je chronique des DVD ou Blu-ray à paraître ou déjà
  • 198

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!