user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Publié dans : Les articles Culture de Gérard Victor

Les Garçons de la Bande de William Friedkin en DVD

Tourné en 1970, ce film est l'adaptation fidèle d'un des succès cultes de l'off-Broadway, à New York, où il fut joué 1001 fois, à partir du 14 avril 1968

Elle est l’œuvre du dramaturge américain Mart Crowley qui, l’ambiance de l’époque aidant, écrivit une des premières pièces ouvertement décomplexées à propos de l’homosexualité masculine.

William Friedkin, en acceptant de porter à l’écran ce script qui, en d’autres temps, n’aurait jamais trouvé de producteurs fussent-ils "indépendants", livre l’un des premiers jalons du cinéma gay. Pour parfaire l’ensemble, il reprit l’ensemble des comédiens ayant interprété les rôles à l’origine, sur scène.

Nous sommes dans un appartement avec terrasse de l’Upper East Side. Michael, un homosexuel assez cynique au train de vie plus que confortable a organisé une fête pour célébrer l’anniversaire d’un de ses amis Harold. Bien que tous les invités soient arrivés, Harold tarde à paraître. Quant à Michael, il est confronté à la venue d’un ami, Alan McCarthy, qu’il a connu à l’université. Il le soupçonne d’être un "home refoulé" même s’il est marié et père de deux filles.

Des dialogues percutants

Alors que ce dernier qui l’a appelé dans la soirée lui a dit ne pas vouloir venir à cette soirée et préfère déjeuner avec lui le lendemain, il débarque néanmoins chez lui. Peu de temps après, Harold finira par arriver en affichant une humeur de dandy plus que sarcastique, au-delà du fait qu’il ait fumé de l’herbe et déjà bu plus qu’il n’en faudrait... La soirée va prendre alors l’allure d’un jeu de massacre psychologique. La tension entre tous ces hommes va alors monter à son paroxysme. Les dits, les non-dits vont se multiplier. Les dialogues d’une rare acuité si ce n’est d’une rare violence vont faire mouche.

Le talent ici de William Friedkin est de ne pas s’être contenté de filmer une pièce de théâtre mais de l’avoir réellement adaptée pour le cinéma. Au final, on se retrouve face à une «?œuvre émouvante et profondément humaine?» et d’une rare insolence. Les interprètes, qui pour la plupart nous sont inconnus ici, y ont une présence étonnante.

Un film très intéressant au-delà d’être témoin d’une certaine époque révolue.

Film (115’) + Bonus - Acte 1 : La pièce – Acte 2 : Le film – Acte 3 : 40 ans de Garçons de la Bande - Carlotta

Film ♥♥♥1/2

Bonus ♥♥♥1/2

Réalisation : Willian FRIEDKIN

Scénario : Mart CROWLEY, d'après la pièce du même auteur

Avec : Kenneth NELSON, Pete WHITE II, Leonard FREY, Cliff GORMAN, Frederik COMBS, Laurence LUCKINBILL, Keith PRENTICE, Robert LA TOURNEAUX

Directeur de la photographie : Arthur J. ORNITZ

Décors : John Robert LLOYD, Philip SMITH

Montage : Gerald B. GREENBERG, Carl LERNER

Producteurs : Mart CROWLEY, Dominick DUNNE, Robert JIRAS, Kenneth UTT

À propos de l'auteur

user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Je chronique des DVD ou Blu-ray à paraître ou déjà
  • 198

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!