user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Publié dans : Les articles Culture de Gérard Victor

RENDEZ-VOUS A KIRUNA d'Anna Novion en DVD

Pour son second long-métrage, cette cinéaste franco-suédoise a de nouveau engagé Jean-Pierre Darroussin pour en interpréter le personnage principal

Après avoir joué dans Les Grandes Personnes chroniqué ici lors de sa sortie en DVD, il incarne ici un architecte renommé, Ernest Toussaint. Il reçoit un beau jour un appel de la police suédoise. On lui demande de venir reconnaître le corps de son fils Antoine, mort noyé.

Le problème est qu’Ernest n’a jamais eu connaissance de cette filiation. Il a beau dire qu’il ne veut pas y aller, il va aller tout de même, intrigué plus que véritablement curieux, jusqu’à Kiruna, en Laponie, dans le nord de la Suède. La mère du jeune homme serait actuellement en Afrique et personne d’autre que lui ne peut juridiquement faire cette démarche. Si Ernest reconnaît que c’est « une corvée dontje mese serais bien passer » il affirme cependant : « je n’ai pas eu le choix. »

Un road-movie avec pour thème : la paternité

Voilà donc Ernest parti, en voiture, vers Kiruna. Le voyage est long mais Anna Novion nous avoue : «?depuis longtemps, j’avais envie de réaliser un road-movie. Le genre offre une grande richesse visuelle, donne beaucoup à filmer, et j’aime la façon dont il permet à un personnage d’évoluer en même temps que les paysages ». Elle ajoute : « j’aime que mes personnages se retrouvent dans un environnement qui les déstabilise. » Ce périple permettra à Ernest de rencontrer un jeune auto-stoppeur suédois, Magnus (qu’interprète Anastosios Soulis qui jouait également dans Les Grandes Personnes). Il lui fera faire connaissance de son grand-père. Magnus lui donnera une idée de ce que peut être un fils. Ernest croisera également un motard tout aussi irascible que cocufié par son meilleur ami, un élan, un groupe de rock...

Dans ce très joli film d’une sensibilité remarquable, Ernest finira par en apprendre un peu plus sur "son" fils qu’il n’a jamais connu sinon à la morgue. Il avait 26 ans. Il s’appelait Antoine. Il est né d’une relation qu’il avait eue avec sa mère Maria, à une époque où il ne voulait absolument pas entendre parler d’avoir un enfant.

Anna Novion nous emmène dans une odyssée qui explore les thèmes de la paternité à travers diverses rencontres et nous dresse des portraits d’hommes très différents, mais qui souffrent tous de l’absence, au milieu de ces grands espaces qu’offre la Suède sous le soleil de minuit. Jean-Pierre Darroussin qui confirme à nouveau ici l’excellence de son métier de comédien conclut dans les Bonus : « Souvent les hommes deviennent forts quand ils reconnaissent leur faiblesse. »

Un film qui confirme le talent d’Anna Novion à nous raconter des histoires qui sortent de l’ordinaire. Talent que l’on retrouve dans le court-métrage, On prend pas la mer quand on la connaît pas... présent sur le DVD. Une autre histoire qui se passe en Suède, terre de prédilection de cette cinéaste qui prit pour sujet de mémoire pour son D.E.A. : "Angoisse, culpabilité et désespoir chez Ingmar Bergman". Mais elle sait aussi nous faire rire et sourire.

Une cinéaste à suivre d’évidence.

Film (97’) – Bonus : On prend pas la mer quand on la connaît pas..., court-métrage d’Anna Novion (32’)– Un livret incluant un entretien avec Anna Novion, une présentation du film par Jean-Pierre Darroussin et les carnets de repérages détaillés et quotidiens d’Anna NovionPyramide Video

Film ♥♥♥1/2

Bonus ♥♥♥1/2

À propos de l'auteur

user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Je chronique des DVD ou Blu-ray à paraître ou déjà
  • 198

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!