user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Publié dans : Les articles Culture de Gérard Victor

RENOIR de Gilles Bourdos en DVD et Blu-ray

Nous sommes à l'été 1915, sur la Côte d'Azur, à Cagnes-sur-mer, là où depuis 1903, Pierre-Auguste Renoir s'est installé pour peindre

Sa femme, Aline, vient de décéder et Pierre et Jean, deux de ses fils sont engagés dans le premier conflit qu’on appellera ensuite la Première guerre mondiale. Seul son jeune fils Claude est resté près de lui ainsi que de nombreuses domestiques qui toutes l’appellent "Patron". Surnom que Renoir apprécie fort peu car il se considère comme étant "un ouvrier de la peinture" malgré le succès qu’il rencontre avec ses œuvres.

Renoir, magnifiquement incarné par ce très grand acteur qu’est Michel Bouquet, est déjà très malade. Il souffre atrocement de rhumatismes articulaires qui lui déforment les doigts. Pour peindre, on est obligé de lui bander les mains et les doigts. Il a, de plus en permanence, quelqu’un auprès de lui pour presser les tubes de peinture à l’huile, chose qu’il est devenu incapable de faire seul.

Le portrait d'un peintre vieillissant

Un beau jour, une dénommée Andrée Heuschling va débarquer dans son domaine. Elle est jeune, ravissante. Elle dit être artiste : actrice, danseuse, chanteuse mais les temps sont durs en cette période de guerre. Pour avoir rencontrer Aline, avant que celle-ci ne meure, elle vient le voir tenter sa chance. Renoir lui fera remarquer qu’elle est « une fille de nulle part envoyée par une morte. » Il acceptera qu’elle pose pour lui. Elle gagnera 5 francs alors que Renoir n’a peint que des citrons !... «Ce que j’aime, c’est la peau, le velouté d’une peau de jeune fille » lui confiera-t-il avant de la convier à revenir poser pour lui le lendemain.

L’enjeu du scénario de ce film est dans la venue de cette jeune femme dans la vie de(s) Renoir. Sa présence va redynamiser l’expression artistique du peintre mais dynamiser la vie Jean (interprété par Vincent Rottiers), son fils, revenu blessé de la guerre et qui va devenir son amant. C’est elle qui va lui insuffler l’idée de faire du cinéma alors qu’il n’a absolument aucune idée de ce à quoi pourrait ressembler son avenir. C’est elle qui va jouer dans ses premiers films et prendre le nom de Catherine Hessling.

Un très beau film, magnifiquement mis en lumière par Mark Ping Bing Lee, dont a pu admiré le travail sur In the Mood for Love de Wong Kar-waï, et porté par la musique d’Alexandre Desplat. Un film que ponctuent les considérations de Renoir sur son art, la vie, la société. Un film sur un homme qui souffre le martyr mais a le courage de dire : « la douleur passe, la beauté reste ».

Outre la géniale prestation de Michel Bouquet, notons la présence de Christa Théret, dans le rôle d’Andrée. On peut regretter son absence dans les Bonus ainsi que celle de l’auteur du film?: Gilles Bourdos.

Film (107’) – Bonus : Interviews de Michel Bouquet (23’) et Vincent Rottiers (4’) – Renoir par Sacha Guitry (4’)Blu-rayFrance Télévisions Distribution

Film ♥♥♥♥

Bonus ♥♥♥

À propos de l'auteur

user_images/133977_fr_cinma.jpg

GÉRARD VICTOR

Je chronique des DVD ou Blu-ray à paraître ou déjà
  • 198

    Articles
  • 1

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!