Angoisse de Bigas Luna en DVD et Blu-ray

Ce film espagnol de 1987 est réédité pour la première fois dans une version remasterisée en haute définition
10

Ce film est l’œuvre d’un cinéaste atypique, Bigas Luna qui est par ailleurs artiste peintre, photographe, etc.

L’écriture ainsi que toute la pré-production de ce film a été réalisé à Los Angeles. Bigas Luna voulait le tourner à Hollywood et envisageait même de le faire en 3D. Mais les aléas de la production l’obligèrent à le tourner entièrement dans la banlieue de Barcelone où il reconstitua entièrement et fidèlement un quartier de Los Angeles. Ce projet, qui était américain au départ, se fit néanmoins avec des acteurs venus des USA et ce film est en langue anglaise.

On apprend dès le début du film que John (interprété par Michael Lerner), qui travaille comme infirmier chez un ophtalmologiste, est en train de devenir aveugle, à cause de son diabète. Il vit avec et est dominé par sa mère (incarnée par la très étonnante Zelda Rubinstein), un personnage aussi terrifiant qu’abusif. Cette dernière utilise l’hypnose afin de le pousser à tuer et à s’emparer des yeux de ses victimes...

De nombreuses fausses pistes

Je ne vous en dirais pas plus car je vous gâcherai le plaisir de spectateur de ce film étonnant. Il multiplie les fausses pistes, ne cesse d’étonner, offrant au spectateur le plaisir d’avoir peur et celui d’aller de surprise en surprise. Alfred Hitchcock conseillait au public de Psychose de ne pas en dévoiler le contenu. Il en va de même pour Angoisse ?: si vous avez vu le film, surtout n’en livrez pas le secret.

L’univers du cinéma de Bigas Luna est claustrophobique, obsessionnel, et il peaufine son œuvre à mi-chemin entre le surréalisme et la réalité comme ici avec cette mise en abyme de l’histoire initiale à la lisière du thriller et du film fantastique... mais j’en ai déjà trop dit.

Une véritable réussite. Un film étonnant, qui rend aussi hommage aux films de série B. Pour "public averti", comme on disait du temps de l’ORTF. Il fera que vous n’irez plus jamais au cinéma comme avant, après l’avoir vu car Bigas Luna a conçu aussi ce film comme étant une expérience sensorielle en cinémascope. Les amateurs en auront pour leur argent.

Scénario et Dialogues : Michael Berlin

Directeur de la photo : J.M. Civit

Montage : Tom Sabin

Musique : José Manuel Pagan

avec Zelda Rubinstein, Michael Lerner, Talia Paul, Angel Jove, Clara Pastor et Isabel Garcia Lorca

Film (81’) + Bonus – Présentation du film par Fausto Fasulo, rédacteur en chef du mensuel Mad Movies (3’) – Interview de Bigas Luna (23’) – Blu-Ray - Filmedia

Film ♥♥♥♥

Bonus ♥♥♥

Sur le même sujet