Elle et Lui de Leo McCarey en DVD

Ce film de 1939 est le plus ancien de la 12° vague de la Collection RKO. Il est signé Leo McCarey (1898-1969), un cinéaste inclassable.

Leo McCarey commença dès 1923 par travailler pour le producteur Hal Roach et mis en scène plusieurs courts-métrages avec Laurel et Hardy. En 1933, il réalisa La Soupe au Canard avec les Marx Brothers. Il tourna aussi avec d’autres comiques comme W.C. Fields, Mae West ou Harold Lloyd.

Ayant acquis plus qu’une certaine maîtrise de la mise en scène, en 1935, il passe à des sujets plus personnels même s’il ne renie pas parfois la comédie, dans son aspect le plus loufoque.

Avec Elle et Lui , il aborde la comédie avec deux acteurs de renom à l’époque. Irene Dunne (1898-1990), qui voulut d’abord être chanteuse d’opéra, fut une des grandes stars des années 30. Le public l’adorait parce qu’outre ses qualités de chanteuse, elle était capable de soulever d’incroyables vagues d’émotion ou le faire rire aux éclats, tant elle était à l’aise dans tous les registres. Face à elle, on retrouve Charles Boyer (1899-1978), un des rares comédiens français à avoir véritablement percer à Hollywood. Malgré son accent, moins caricatural que celui de Maurice Chevalier, il sut lui bouleverser le cœur des spectatrices. Il joua au côté de Marlene Dietrich (en 1936, dans I Loved a Soldier de Henry Hattaway), de Greta Garbo (en 1937, dans Marie Walewska de Clarence Brown), de Bette Davis (en 1940, dans L’Etrangère d’Anatole Litvak) ou encore Ingrid Bergman (en 1944, dans Hantise de George Cukor) et bien d’autres encore.

Tous deux jouent ici dans une comédie qui est peut-être la quintessence même du cinéma américain. C’est un Classique des classiques. On n’arrête pas d’y parler. Les dialogues, hérités du théâtre de boulevard fusent sans cesse au service d’une histoire qui offre de nombreux rebondissements.

Terry McKay (Irene Dunne) rencontre sur un paquebot transatlantique Michel Marnay (Charles Boyer). Tous deux partent pour New York pour y retrouver leurs futurs conjoints. Mais ils vont tomber amoureux l’un de l’autre. Ils se promettent d’abandonner leur projet de mariage respectif et de se retrouver dans 6 mois au 102° étage de l’Empire State Building, à New York. Mais rien ne se passera comme ils l’avaient prévu...

En 1957, Leo McCarey réalisa un remake de ce film*, cette fois-ci en Technicolor, avec Deborrah Kerr et Cary Grant. Le film eut également un énorme succès mais McCarey garda une préférence pour la première version, présentée ici. Ce film fut longtemps invisible du fait de la décomposition du négatif original. Il l’est aujourd’hui, après restauration, pour notre plus grand plaisir.

Film ♥♥♥

Bonus ♥♥

Réalisateur : Leo McCarey – Scénario : Delmer Daves & Donald Odgen Stewart d’après une histoire de Mildred Cram & Leo McCarey – Photographie : Rudolph Maté - Musique : Roy Webb

* La cinéaste américaine Nora Ephron réalisa Nuits Blanches à Seattle , en 1992, avec Tom Hanks et Meg Ryan dans les rôles titres, en s’inspirant directement de cette seconde version qu’elle enrichit de la présence d’un enfant.

Film + Bonus : Présentation de Serge Bromberg – Éditions Montparnasse – Collection RKO

Sur le même sujet