La Désintégration de Philippe Faucon en DVD

Quand on habite dans une cité "sensible", qu'on porte un nom à consonance arabe, il est dur de trouver un emploi voire même un simple stage

Philippe Faucon* nous plonge dans le quotidien d’Ali, Nasser et Hamza. Ils ont une vingtaine d’années et vivent d’agglomération lilloise. Le hasard mais en est-ce vraiment un?? Le hasard donc va leur faire rencontrer Djamel, il a une trentaine d’années. Ses propos sont acérés et son charisme est certain mais il est avant tout un manipulateur. Il va endoctriner peu à peu les trois garçons, rebondir sur leurs failles et leurs révoltes. Que peuvent-ils faire dans une société dans laquelle ils sont nés mais dont aucun des trois ne pense plus désormais faire partie.

Ils vont tomber dans un engrenage

Ils vont tous les trois tomber dans l’engrenage de l’islamisme radical. « À partir de maintenant vous n’êtes plus des français. Vos frères, ce sont les moudjahidin, ceux qui se battent en Palestine ou en Afghanistan. » leur dit Djamel qui dorénavant les contrôle très bien. Même dans le cercle familial, leur comportement a changé. Ali (incarné par Rashid Debbouze) reproche à sa mère de pratiquer un islam trop tempéré. Cela révolte son frère aîné qui lui dira, parlant des intégristes?:?« Ils savent mélanger le vrai au faux ou faire passer le faux. Alors moi, je te conseille?: ne fais pas que les écouter et fais marcher ta cervelle un peu. »

Ce film aborde de front un sujet épineux et d’actualité. Son traitement veut que parfois on se demande si on n’est pas dans un reportage télévisé. Philippe Faucon admet que : « Mes films n’ont aucune certitude à asséner, seulement des questions à poser. Il s’agit de comprendre le parcours d’un jeune homme diplômé (Ali) qui ne trouve pas de travail, ses blessures, et sa vulnérabilité à un discours d’endoctrinement qui l’isole de sa famille et l’entraîne dans un repli communautaire radical. »

Un film qui ne laisse pas indifférent et qui a, malheureusement, des accents de vérité. Un film courageux

Film (78’) + Bonus – Entretien avec Philippe Faucon – Ph. Faucon raconte la genèse du film, le travail de recherche en amont, le casting, l’écriture précise autour des différents personnages afin de coller à la réalité et le choix du dénouement (18’) – Entretien avec Rashid Debbouze – Il évoque son parcours et surtout sa découverte du travail de comédien auprès de Philippe Faucon et des autres interprètes (15’) - Pyramide Vidéo

Film ♥♥♥

Bonus ♥♥1/2

* Cinéaste habitué à chroniquer avec intelligence et sensibilité la vie des banlieues, évoquant tour à tour des sujets aussi sensibles que la jeunesse en ruptire ou encore la guerre d'Algérie, Philippe Faucon qui a déjà tourné Samia , La Trahison , Dans la Vie a immédiatement été intéressé lorsque le projet de La Désintégration lui a été proposé.

Sur le même sujet