La Prisonnière Espagnole de David Mamet en DVD

Ce film est totalement hitchcockien car son scénario repose sur l'utilisation d'un « MacGuffin »

Le "Système" qu’a inventé Joe Ross relève totalement de ce principe car nous ne saurons jamais en quoi il consiste. Pour reprendre la définition qu’en donne Wikipedia, le « MacGuffin » est « l’élément-clé de l'intrigue, matériel ou pas, généralement mystérieux, qui paraît vital pour les personnages, mais qui sert en réalité uniquement de prétexte au développement du scénario. »*

C’est sur l’île imaginaire de Saint-Estèphe, aux Antilles, que Joe Ross est venu présenter aux principaux dirigeants de la société qui l’emploie, son fameux "Système" qui, leur dit-il « nous assurera la maîtrise du marché mondial. » Ils auraient ainsi 3 à 5 années d’avance sur la concurrence. Quand on demande à Joe Ross combien finalement rapporterait ce "Système", ce dernier écrit un chiffre sur un tableau noir. Nous ne verrons pas le montant indiqué mais le silence des personnes présentes est plus qu’éloquent. En quoi réside ce "Système", on n’en saura donc rien. Quel est ce marché mondial ? Combien cela va-t-il rapporter ? La seule question qui intéresse Joe Ross est quel est le montant du bonus qu’il percevra. « On verra ça à New York. » lui rétorque son Directeur général.

Encouragé par le juriste de la société qui l’a accompagné à Saint-Estèphe, Joe Ross va se prendre à rêver de luxe. Il est vrai que l’ambiance de l’île des Antilles s’y prête. Il fera même la rencontre d’un millionnaire, Jimmy Dell, qui le chargera de remettre un paquet à sa sœur, à son retour à New York. Le film commencera alors véritablement.

Comme à son habitude, le scénariste et réalisateur, David Mamet nous entraîne dans une histoire passionnante, alambiquée, labyrinthique, aux multiples rebondissements. Tout y est d’une efficacité redoutable, d’une précision redoutable. Maîtrisant parfaitement son sujet, au cours du film, David Mamet s’autorise même à faire avouer à l’un des personnages qu’il est l’organisateur de toute cette machination mais on n’y prend pas garde...

Un film à déguster véritablement dans les moindres détails. On peut néanmoins regretter l'absence de véritables bonus.

Film seul - Carlotta

No Bonus

Film ♥♥♥

* Alfred Hitchcock, pour expliquer ce qu'est un «MacGuffin», racontera souvent la même petite histoire drôle. Deux voyageurs se trouvent dans un train allant de Londres à Édimbourg. L'un dit à l'autre : « Excusez-moi Monsieur, mais qu'est-ce que ce paquet à l'aspect bizarre que vous avez placé dans le filet au-dessus de votre tête ? — Ah ça, c'est un MacGuffin. — Qu'est-ce que c'est un MacGuffin ? — Eh bien c'est un appareil pour attraper les lions dans les montagnes d'Écosse. — Mais il n'y a pas de lions dans les montagnes d'Écosse. — Dans ce cas, ce n'est pas un MacGuffin. »

Sur le même sujet