L'Art de Séduire en DVD

Voilà un film fort sympathique qui renoue avec un certain cinéma français

Ce film de Guy Mazarguil porte en lui les gênes de la "Nouvelle Vague" avec des dialogues parfois trop écrits mais portés par une bande de comédiens qui savent mêler humour et émotion.

On est ici dans l’univers d’une comédie romantique qui flirterait avec François Truffaut et Woody Allen. Pourquoi ce dernier ? Tout simplement parce que ce film nous parle des tourments de Jean-François (magnifiquement incarné par Mathieu Demy), un psychanalyste, qui est tombé follement amoureux d’une de ses clientes : Hélène (jouée par Julie Gayet). Tout va pour le mieux pour lui quand cette dernière décide d’arrêter sa thérapie mais il n’a pas l’art et la manière de la séduire.

Si elle l’invite à dîner chez elle, c’est en fait, au plus grand désarroi de Jean-François, pour qu’en tant que professionnel, il analyse le comportement de l’un de ses prétendants, un professeur de sport. Totalement tétanisé par ce que l’objet de son amour lui demande, il va multiplier les maladresses. Incapable de lui dire combien il l’aime, il va vite abandonner son entreprise de séduction.

Quand un psy demande conseil

Aussi va-t-il demander conseil à un autre de ses clients, Julien (le toujours excellent Lionel Abelanski), celui-ci le consultant pour trouble obsessionnel compulsif de drague. Julien partage sa vie avec trois femmes. Il le reconnaît lui-même : « C’est vraiment pas simple de gérer trois femmes, à la fois... J’aimerais qu’elles disparaissent comme ça en me remerciant de les avoir aimées. » Pour avoir déjà suivi des cours de drague et de séduction, Julien va donc conseiller Jean-François, devenir son coach en la matière.

Comme le dit Guy Mazarguil : « des psys névrosés, ça existe. J’en ai rencontré... J’ai une affection particulière pour ceux qui ont des petits problèmes émotionnels, tous les héros maladroits, les malhabiles des relations qui, plein d’enthousiasme, font fausse route sans s’en rendre compte... » Les conseils de Julien ne lui ayant pas été finalement d’un grand secours, Jean-François va néanmoins croiser le destin d’Estelle (interprétée par la très étonnante Valérie Donzelli) qui est encore plus mystérieuse sinon étrange que la fameuse Hélène.

Un film très parisien, évoluant dans un milieu sinon des lieux très "Bobos" (Bourgeois bohême) mais qui tire son épingle du jeu en révélant une histoire qui a des vertus universelles.

Un bon moment de cinéma. Une comédie qui ne renouvelle pas le genre mais qui, fort bien menée, confirme le talent de ses acteurs principaux, avec une mention spéciale pour Mathieu Demy que j’ai trouvé ici : excellent.

Film (1h24) + Bonus – Making-of (14’) – OffShore

Film ♥♥♥

Bonus ♥♥

Sortie le 1er décembre

Sur le même sujet