Mondwest en DVD et Blu-ray

Ce film de science-fiction, de 1973, a été écrit et réalisé Michael Crichton

C’est en écrivant des romans, sous des pseudonymes, que Michael Crichton a financé ses études de médecine. Fasciné par les technologies émergeantes et plus particulièrement les nanotechnologies, ses œuvres se réfèrent souvent à ces outils. Mondwest connut un tel succès qu’il a inspiré une suite Les Rescapés du Futur , en 1976, et une série télévisée Beyond Westworld .

C’est le premier film, pour le cinéma, de cet auteur de best-sellers. Il avait réalisé avant, en 1972, un téléfilm ( Pursuit ) qui n’a jamais été diffusé en France. Michael Crichton est l’auteur des romans et à l’origine des films tels que Le Mystère Andromède , des trois Jurassic Park ou encore de la célèbre série Urgences et bien d’autres encore.

Mais revenons à Mondwest . Nous sommes en 1983 (rappelez-vous que le film date de 1973) le parc d’attraction Delos propose à de riches visiteurs de vivre les vacances du futur. Il leur en coûtera 1000$ par jour! Ils pourront opter pour trois séjours : Westworld (l’univers du Far West) ; Roman World (la Rome antique) et Middle Age World (le monde du moyen-âge). On propose à ces vacanciers de les immerger totalement dans des univers aux décors soignés, hyperréalistes, jusque dans les moindres détails, qui sont habités par des robots humanoïdes plus vrais que nature.

Retour en 1880

On suit deux business men qui ont choisi de passer quelques jours au Far West, pour endosser le rôle de cowboys. L’un des deux est déjà venu et se sent en droit d’avertir son compagnon de voyage que l’on distingue les robots des éventuels êtres humains, se trouvant sur les lieux, à leurs mains. Habillés et armés comme on pouvait l’être en 1880, ils vont véritablement jouer aux cowboys et tireront sans trop d’hésitation sur le premier gêneur qui les empêchera de profiter à plein de ce séjour. Les armes sont équipées d’un "senseur" qui n’a d’effet que sur les robots et non les êtres humains.

Mais il y a un mais... Dans les coulisses de Delos où on reprogramme et répare les robots, on constate que les pannes se multiplient de façon inquiétante. Comme si une espèce de virus infectait leurs capacités d’agir et de répondre aux ordres qui leur sont donnés... Malgré toutes les précautions prises, le centre technique va peu à peu perdre le contrôle de l’ensemble des robots. Ces derniers vont non seulement se révolter mais se montrer sans pitié pour tout ce qui relève du genre humain.

Les effets visuels de ce film ne sont pas à l’image de ceux que nous connaissons aujourd’hui, grâce au numérique. Tout y est suggéré plutôt que montré. Il y a cependant la première utilisation d’images de synthèse dans un film grand public. Elles simulent la vision des robots et furent créées par la société Triple-I. Pour dix secondes d’images, il fallait alors compter 8 heures de production.

Ce film marque aussi les esprits par la présence hiératique de Yul Brynner. Il interprète un de ces robots. « C’est très difficile pour un acteur de donner l’impression que vous êtes un robot sans personnalité, tout en apportant une sensation de conscience, d’âme au personnage. Brynner possède ce talent. Il est le tireur ultime des Sept Mercenaires. Si quelqu’un créait réellement un lieu comme Mondwest, il fabriquerait assurément ses cowboys à l’image de Yul Brynner. » disait Michael Crichton.

Les amateurs de science-fiction seront ravis de cette version remasterisée.

Film seul (88’) – Blu-Ray - Aventi

♥♥♥♥

No Bonus

Sur le même sujet