Nid d'Espions avec John Garfield en DVD

Ce film, qui fut un des plus gros succès de la RKO en 1943, nous donne l'occasion de revoir John Garfield (1913-1952).

Alors qu’il était une des grandes stars de l’époque, la carrière de John Garfield, qui fut l'incarnation du rebelle dans de nombreux films, fut brisée par la "Chasse aux sorcières" lancée contre Hollywood par le sinistre sénateur Joseph McCarthy.

Dans ce film de Richard Wallace, il incarne ici John McKittrick, un ancien combattant des Brigades internationales engagées lors de la Guerre civile espagnole. Après avoir été arrêté, torturé, il réussit à s’évader mais c’est traumatisé qu’il est retourné vivre aux États-Unis. S’il est venu à New York, c’est pour en savoir plus sur les circonstances du décès de son ami Louie Lepetino, un policier qui l’aida à s’évader d’Espagne. Il ne croit pas au suicide et pense qu’il a été assassiné. Lepetino semblait en savoir trop sur certaines personnes venues se réfugier outre-Atlantique, fuyant le nazisme.

Quand son ami Ab, chez qui il réside, est assassiné à son tour, McKittrick réalise qu’il ne peut plus se confier à qui que ce soit. Tous celles et ceux qui l’entourent ne seraient-ils que des agents secrets ?

Ce film noir d’espionnage a été tourné après l’entrée en guerre des Etats-Unis. Il se déroule, pour l’essentiel, dans les intérieurs cossus et baroques d’un New York cosmopolite, aux sublimes ambiances que révèle une magnifique photo en noir et blanc.

La très belle et délicieuse Maureen O’Hara figure dans le casting. Alors qu’elle a à peine 23 ans, Nid d’Espion est son quatorzième film. Citons La Taverne de la Jamaïque d’Alfred Hitchcock, en 1939, ou encore Quelle était Verte ma Vallée , de John Ford, en 1941, et Vivre Libre (This Land is Mine) un des films américains de Jean Renoir, réfugié outre-Atlantique, qu’elle venait juste de tourner. Elle interprète ici Toni Donne et forme avec John Garfield un duo très étonnant, d’une alchimie évidente, tout en non-dits et autres petits numéros de charme.

Au chapitre des personnages hauts en couleurs, mentionnons le très étonnant Walter Slezak, qui incarne ici le docteur Skaas, et que nous retrouverons dans un autre film de cette Collection : l’excellent Pris au Piège de Edward Dmytryk.

Ce film fut nominé pour l'Oscar de la meilleure partition pour un film dramatique ou une comédie lors de la 16° cérémonie des Oscars, en 1944.

Film ♥♥♥

Bonus ♥♥

Réalisateur : Richard Wallace – Scénario : Dorothy B. Hughes & Warren Duff – Photographie : Nicholas Musuraca – Musique : Roy Webb

Film + Bonus : Présentation de Serge Bromberg – Éditions Montparnasse – Collection RKO

Sur le même sujet