Nuit Blanche de Frédéric Jardin en DVD et Blu-ray

Ce film démontre une nouvelle fois qu'en France, on peut réaliser d'excellents polars

Même si le scénario est un peu tiré par les cheveux, la réalisation très nerveuse du film l’emporte largement. Pas de scène d’introduction ou de présentation des personnages. On entre tout de suite dans l’action filmée au plus près des acteurs.

Un flic, Vincent (qu’incarne Tomer Sisley débordant d’énergie du début à la fin) a dérobé un sac de voyage rempli de sachets de cocaïne à des trafiquants, avec la complicité de l’un de ses collègues Manuel (interprété par Laurent Stocker), en manque d’argent. Le problème est que Vincent est identifié au cours de l’opération et que les truands vont pendre en otage son fils. Vincent est sommé de faire l’échange?: son fils contre le sac. L’échange doit se faire dans une immense boîte de nuit, Le Tarmac, dirigée par Marciano, un mafieux (joué par le très étonnant Serge Riaboukine). La nuit qui commence sera la plus longue de la vie de Vincent et peut-être même la dernière.

L’opération aurait pu se passer normalement si une policière, Vignali (Lizzie Brocheré) de l’Inspection générale des services, la police des polices, ne surveillait la boîte de nuit. Apercevant Vincent avec un sac de voyage, elle le suivra à l’intérieur de la boîte. Elle avertira ensuite son supérieur hiérarchique Lacombe (Julien Boisselier dans son premier film d’action).

Un film nerveux, haletant

Mais rien ne se passera comme prévu dans ce film très efficace, nerveux, haletant. Un polar dans lequel le suspense est magnifiquement orchestré. Un polar qui, comme le veut la tradition, nous propose une galerie de personnages hauts en couleurs. JoeyStarr est excellent dans le rôle de Feydek, un trafiquant qu’accompagne partout Yilmaz (joué par l’acteur germano-turque Birol Ünel). Notons également le soin apporté à l’ambiance du film et au travail du Directeur de la photographie américain Tom Stern, collaborateur régulier de Clint Eastwood.

Frédéric Jardin nous dit?: « Ce film ressemble tout à fait à ce que j’ai imaginé. Il est sombre, vif, poisseux, à l’écoute de ce que je ressens. Grâce à leur vitalité, les comédiens ont incarné leurs personnages de façon évidente. Tous avaient un enjeu fort, une envie de montrer ce qu’ils savent faire... et l’équipe aussi. Nous allions tous dans cette direction en cavalant tous ensemble. Cet élan partagé dans cet univers noir a aussi construit le film. »

Les amateurs de polars en auront véritablement pour leur argent, les autres aussi. Rappelons que ce film n’a pas reçu le succès qu’il méritait, lors de sa sortie en salle, victime collatérale de celui d’ Intouchables , sorti le même jour...

Film (98’) + Bonus – Tomer Sisley, son personnage – Samy Seghir, son premier film d’action – JoeyStarr, son travail d’acteur – Entretien avec Tomer Sisley et Frédéric Jardin – Analyse d’une scène de cascade par Tomer Sisley et Julien Boisselier – Chronique d’un tournage – Blu-Ray – Bac Vidéo

Film ♥♥♥♥

Bonus ♥♥♥1/2

Sur le même sujet