Où va la nuit avec Yolande Moreau en DVD

Ce film est adapté du roman « Mauvaise Pente » de l'écrivain irlandais Keith Ridgway qui reçut pour celui-ci le Prix Fémina Étranger en 2001

Martin Provost a gommé de nombreux aspects du livre initial pour n’en garder que l’essentiel et situer l’action en Belgique.

Trop longtemps victime de son mari, un homme rustre et violent, Rose Mayer, décide de prendre son destin en main. Le fait que son mari ait tué accidentellement une jeune fille, au volant de sa voiture, lui a très certainement donné une idée qu’elle mettra à exécution. Son mari ayant écopé de six mois de prison, elle a été obligée d’apprendre à conduire et de mener seule aux destinées de leur ferme. Cela fait longtemps que Thomas, leur fils, est parti s’installer à Bruxelles, après s’être fâché avec son père. C’est donc Yolande Moreau qui interprète de façon totalement étonnante, comme toujours, ce personnage principal au profil ingrat, qui garde bien des mystères et des silences.

Ce film est organisé en trois parties : La ferme, Bruxelles et la Maison de Mme Talbot. La première partie est située dans une Belgique rurale, plus grise et monotone que jamais. L’ambiance y est lourde, oppressante, à la Simenon. C’est à Bruxelles, que Rose se réfugie auprès de son fils (joué par Pierre Moure). L’ambiance y est beaucoup plus lumineuse, bruyante, musicale. Rose s’y retrouve dans un espace beaucoup plus élargi où elle espère pouvoir enfin respirer, profiter de sa liberté retrouvée. Dans la maison de Mme Talbot (qu’interprète cette fabuleuse comédienne, à la présence étonnante, Edith Scob), l’atmosphère y est étrangement Hitchcockienne.

Rose Mayer nous entraîne dans sa quête de liberté. Elle a trop subi, trop enduré pour se sentir certes responsable mais pas coupable. La victime, c’était elle. Elle croit trouver auprès de son fils une aide, un appui mais comme bien souvent, les enfants de femmes battues en veulent à leurs mères. Ils leurs reprochent de ne pas être parties avant.

Ce film, porté de bout en bout, par une Yolande Moreau déterminée, jouant en totale confiance avec son metteur en scène, sait naviguer intelligemment entre ce qui aurait pu être un simple polar ou un mélodrame familial.

Film + Bonus : Entretien croisé avec Martin Provost et Yolande Moreau - Diaphana

Film ♥♥♥

Bonus ♥♥

Sortie le 7 septembre

Réalisé par Martin Provost

Produit par Julie Salvador et Christophe Jeauffroy

Scénario de Martin Provost et Marc Abdelnour

Montage de Ludo Troch

Image d’Agnès Godard

Musique de Hugues Tabar-Nouva

Avec Yolande Moreau (Rose)

Pierre Moure (Thomas)

Edith Scob (Mme Talbot)

Jan Hammenecker (l’inspecteur Nols)

Laurent Capelelluto (Denis)

Loïc Pichon (le mari)

Sur le même sujet