Pris au Piège d'Edward Dmytryk en DVD

Ce film est une excellente surprise. Il est atypique pour un film hollywoodien de l'époque car aucune scène ne se déroule aux Etats-Unis

Les scènes de ce film se situent en France, en Suisse et en Argentine, plus précisément à Buenos Aires. Edward Dmytryk (1908-1999) l’a tourné en 1945, un an après Adieu ma jolie (d’après le roman policier de Raymond Chandler) avec le même acteur principal Dick Powell (1904-1963).

A la fin de la Seconde guerre mondiale, Laurence Gerard, un pilote de chasse canadien est démobilisé. Il n’a qu’une idée en tête : venger sa jeune épouse française qui a été exécutée avec d’autres résistants par des collabos. Il partira tout d’abord en Suisse puis en Argentine, à la recherche de Marcel Jarnac, un mystérieux collaborateur nazi, officiellement déclaré mort.

Nous sommes à l’heure des comptes entre anciens résistants et collabos. Beaucoup d’entre eux ont fui à l’étranger mais nombreux sont ceux qui sont à leur recherche, sans forcément le déclarer ouvertement. Si la détermination, l’obstination de Laurence Gerard est grande et légitime, il oublie néanmoins qu’elles s’inscrivent dans l’Histoire.

Dick Powell est impressionnant dans ce rôle dont les dialogues sont remarquables du début à la fin. Cet acteur qui était devenu la star chantante de toutes les comédies musicales de la Warner, sous l’égide de Busby Berkeley, avait voulu se défaire de cette étiquette de " séduisant jeune premier un peu mièvre et qui remporte toujours le coeur de l'héroïne dans des comédies musicales " comme on l’a qualifié. En passant à la RKO après qu’on lui ait refusé, à la Paramount, le rôle de Walter Neff* dans L’Assurance sur la Mort de Billy Wilder, il surprendra tout le monde dans le rôle de Philip Marlowe dans Adieu ma Jolie et encore ici, dans ce film.

Au nombre des seconds rôles, on retrouve le très étonnant Walter Slezak (vu ailleurs dans un autre film de cette Collection : Nid d’Espions ), dans celui d’Incza, un guide touristique aussi envahissant que son attitude est trouble.

Ce film est un des derniers grands films d’Edward Dmytryk qui après avoir été membre du Parti communiste américain (en 1944 et 45) eut une attitude plus qu’inverse à ses principes affichés, après avoir été un des Dix d’Hollywood, cet épisode peu glorieux de l’Histoire américaine.

Ce film de qualité est à voir absolument.

Film ♥♥♥♥

Bonus ♥♥

* qui fut confié à Fred MacMurray

Réalisateur : Edward Dmytyk – Scénario : John Paxton – Photographie : Harry J. Wild – Musique : Roy Webb

Film + Bonus : Présentation de Serge Bromberg – Éditions Montparnasse – Collection RKO

Sur le même sujet