Simon Werner a disparu... en DVD

Pour son premier long-métrage, Fabrice Gobert s'est inspiré d'un fait réel, alors qu'il était encore lycéen, en 1992 : la disparition d'un élève.

S’il n’a conservé qu’un vague souvenir des évènements de l’époque, Francis Gobert a bâti son scénario à partir de cette histoire et l’a située en septembre de la même année, dans une ville de l’ouest parisien.

A l’issue d’une soirée festive, des adolescents découvrent un corps apparemment sans vie, enfoui dans les broussailles d’un sous-bois. Dix jours plus tôt, au lycée, Simon Werner manque à l’appel. Des traces de sang ont été retrouvées dans une salle de classe. Fugue, enlèvement, suicide, meurtre ? Toutes les hypothèses sont envisagées par ses camarades. Quelques jours plus tard, c’est une élève de la même classe qui est absente. Le lendemain, c’est un troisième lycéen qui a disparu à son tour...

Un film différent sur les ados

F. Gobert revisite de façon remarquable, les films pour adolescents, ces fameux Teens Movies américains, avec ces personnages stéréotypés : le beau gosse, le sportif, la tête à claque, la marginale, la plus jolie du lycée, etc. Mais il pervertit l’ensemble : le sportif se retrouve avec une jambe dans le plâtre, le comique est drôle mais à ses dépens, l’intello est mauvais en maths et celle que tous les garçons désirent est une cérébrale...

Non content de jouer avec ces typologies, F. Gobert cherche à nous égarer dans les entrelacs d’un scénario savamment construit en quatre parties, chacune d’entre elles étant liée à un des protagonistes de l’histoire. Certaines séquences sont vues et revues sous différents angles, en fonction de chacun des personnages et de leur vision respective des faits. F. Gobert nous invite ainsi, de manière assez bluffante, à composer et à recomposer ce qui s’est réellement passé mais en brouillant à chaque fois les pistes.

Un cinéaste prometteur

Si le principe n’est pas nouveau, il est ici fort bien maîtrisé, même si la fin laisse à désirer. Cela démontre qu’il faudra attendre son prochain film pour confirmer ou non le talent de ce jeune cinéaste prometteur qui s’avère de plus être un excellent directeur d’acteurs. Tous les adolescents qui jouent ici, et pour certains c’était leur première expérience, incarnent formidablement bien leurs personnages avec tout le naturel qui convient. Un premier film qui mérite toute notre attention.

Film + Bonus : Making-of + CD 5 titres avec des versions inédites des morceaux de la BO composée par Sonic Youth – Diaphana

Scénario et réalisation : Fabrice Gobert - Musique originale : Sonic Youth - Image : Agnès Godard - Son : Martin Boisseau - Avec Jules Pelissier, Ana Girardot, Arthur Mazet, Laurent Delbecque, Yan Tassin, Selma El Mouissi, Esteban Carvajal-Alegria, Audrey Bastien.

Film ♥♥♥ Bonus ♥♥

Sur le même sujet