The Divide de Xavier Gens en DVD et Blu-ray

Ce film, d'un réalisateur français, tourné aux USA, ne manque pas de tonus

Il est vrai que Xavier Gens, autodidacte, par manque de moyens financiers, il n’a pas étudié dans une école de cinéma, a néanmoins du métier. Ce grand amateur de films fantastiques, signe ici son troisième long-métrage, après The Hitman et Frontière(s) , après avoir tourné de nombreux clips et des courts-métrages*.

L’histoire se situe à New York, les États-Unis sont engagés dans un conflit armé et sont attaqués sur leur sol par des armes nucléaires. Alors que la ville est bombardée, dans la panique, des habitants, d’un immeuble situé au nord-ouest de la 29° rue et de la 5° avenue, trouvent refuge dans le sous-sol de celui-ci. Ils sont 9 mais l’un d’entre eux, Mickey, un ancien pompier de la ville, qui a vécu le 11 septembre, a déjà tout anticipé. Il est certain qu’il n’avait pas prévu autant de personnes. Il n’avait pensé qu’à lui seul et s’était aménagé une pièce dans le sous-sol du bâtiment où peu à peu, il a stocké de la nourriture et de l’eau...

Si Mickey est assez serein pour avoir, semble-t-il, tout prévu, ce n’est pas le cas des autres. Car que se passe-t-il dehors?? Les explosions continuent. L’immeuble vacille de temps à autres sur ses fondations... Peu à peu, la tension va monter entre ses réfugiés qui pensaient avoir trouver là un abri. Tout va basculer quand des hommes, revêtus d’étranges combinaisons et armés, viendront enlever la fille de l’une des résidentes de l’immeuble.

Filmé dans l'ordre chronologique

Ce huis-clos a été tourné dans l’ordre chronologique des séquences car pour respecter le scénario, les vivres et l’eau vont vite se raréfiés et les protagonistes vont devoir se rationner. Tous ont faim et soif. Leurs visages, leurs corps vont se modifier**, les barbes pousser... Le réalisme des décors ajouté à celui des comportements de plus en plus excédés des protagonistes contribue à la réussite de ce film.

Ces survivants ne s’interrogent même plus sur le pourquoi de la situation, nous spectateurs non plus d’ailleurs. On en est à se demander comment vont-ils s’en sortir?? Ils perdent tous repères, tout espoir. Leur isolement, leur confinement, les contraint en fait à ne plus se référer à la moindre morale. L’atmosphère angoissante qui monte peu à peu va vite dériver vers la barbarie. Après moi, le déluge...

Ce film très malin et bien ficelé, malgré un petit budget, lorgne du côté des blockbusters. Il ne manque pas de qualité et est porté par un cinéaste qui, un jour prochain, nous étonnera vraiment car il en a les capacités.

À noter la qualité des très nombreux Bonus.

Film (117’) + Bonus – Dans l’édition simple?: Les coulisses du tournage , 1 scène coupée , Les dérapages du tournage – Dans l’édition Collector (2 DVD + Blu-ray )?: Xavier Gens, son parcours en tant que réalisateur? ;3 courts-métrages de Xavier Gens, Au Petit Matin (18’), Born to Kast (16’) et Les Incroyables Aventures de Fusion Man (8’) co-signé avec Marius Vale Blu-ray De The Shelter à The Divide , interview de Xavier Gens , Les effets spéciaux dans le film , La musique de The Divide , La préparation du financement , Fin alternative - Bac Video

Film ♥♥♥

Bonus ♥♥♥♥

* visibles dans les Bonus de l’édition Collector, dont l’excellent Au Petit Matin , avec Estelle Lefébure, qui a été récompensé par le Prix du Meilleur Court Métrage, au Festival du Film Policier de Cognac, en 2006

** Les comédiens, qui ont véritablement maigri, ont été suivis et conseillé, tout au long du tournage, par un nutritionniste

?

Sur le même sujet